Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Renault Clio SCE 65 ch (2021) : que vaut la version d'entrée de gamme ?

Dans Pratique / Conseils d'achat

Sur le papier, le plus petit moteur du best-seller du losange a tout pour décevoir. Pourtant, il se révèle vaillant, même si, avec sa petite puissance il ne peut pas être à l'aise partout. Cette Clio de 65ch est bien une citadine polyvalente. À condition de l'utiliser souvent comme citadine et parfois seulement comme polyvalente.

Essai - Renault Clio SCE 65 ch (2021) : que vaut la version d'entrée de gamme ?

EN BREF

Citadine polyvalente

65 ch

À partir de 17 800 euros

"Il est difficilement recommandable". Pierre Desjardins nous a prévenus dans son essai XXL de la Renault Clio 5. Et, de fait, comment recommander un moteur de 3 cylindres, 1 l et 65ch avec un tout petit couplet (même pas un couple) de 95 Nm nichés dans une citadine polyvalente ? Autant dire qu'en prenant l'engin en mains, on s'apprête à passer quelques heures pas très agréables. Sauf que la petite est plus que vaillante en ville, qu'elle s'avère gentiment passable sur l'autoroute et plutôt à l'aise sur les petites routes. En plus, elle n'est pas très chère et ne consomme pas grand-chose.

Devant la Peugeot 208 en Europe

Mais avant de titiller ce petit moteur, commençons par examiner son écrin : la Clio V, la reine des citadines au pays des citadines : la France, ou elle a conservé la tête des ventes depuis 2010 et il en est de même en Europe. La petite du lion s'offre la 7e place seulement du Top 10, alors que l'auto du losange pointe au deuxième rang, cédant de justesse la place de leader à l'inévitable Volkswagen Golf. Même si, au mois de févrer de cette année, elle s'est fait dépasser par son ennemi 208, ces bons résultats sont un juste hommage du vieux continent rendu aux progrès que la Clio a effectué entre sa quatrième et sa cinquième génération. Si l'on ne change pas un design qui gagne, et celui de la petite française a été très peu modifié par rapport à la IV dessinée par les équipes de Laurens Van den Acker, le saut qualitatif est indéniable. De la nouvelle plateforme CMF-B à l'habitacle, tout est nouveau, et bien meilleur. La planche de bord utilise, enfin, des plastiques de qualité, et les commandes sont, désormais, ergonomiques.

Pas de cockpit numérique dans cette version zen, mais de vraies aiguilles.
Pas de cockpit numérique dans cette version zen, mais de vraies aiguilles.

C'est simple : Renault a mis en place un vaste plan de licenciement de tous les mauvais éléments qui pourrissaient la vie des clients de sa Clio IV. Les plastiques durs comme dans une Zastava des années quatre-vingt et le système multimédia R-Link lent à répondre, c'est terminé. Aujourd'hui, les plastiques sont moussés et de qualité, et le tout est plutôt bien assemblé. Quant au nouveau système Easylink, il réconcilie tout le monde avec l'infotainement.

La climatisation est manuelle, mais on note deux prises USB bienvenues.
La climatisation est manuelle, mais on note deux prises USB bienvenues.
À l'arrière, les passagers devront se contenter de manivelles.
À l'arrière, les passagers devront se contenter de manivelles.

Toutes ces qualités ne se retrouvent pas seulement dans les finitions hautes "Initiale Paris" ou "RS Line", mais dès l'entrée de gamme, si l'on fait une croix sur la version Life qui veut rendre la vie difficile à son conducteur puisqu'elle fait l'impasse sur tout : la clim, l'écran multimédia et même la radio. Courageux mais pas téméraire, nous avons choisi le niveau supérieur, baptisé Zen, qui dispose de la dalle de 7 pouces, de la clim (manuelle) et de l'interface Carplay et Android. C'est le niveau idéal pour le petit moteur, le moins puissant et aussi le moins cher dont dispose cette Clio. Les vitres arrière s'ouvrent grâce à des manivelles ? Ça fera les muscles des passagers qui manquent d'exercice. Des passagers bien traités. La place aux jambes, excellente pour une auto de 4,05 m s'accompagne d'un coffre de 391 l, parmi les plus grands de la catégorie.

Le coffre de 391 l reste l'un des atouts de la Clio, malgré son seuil de chargement un peu haut.
Le coffre de 391 l reste l'un des atouts de la Clio, malgré son seuil de chargement un peu haut.

Puissance minuscule et couple ridicule, ce moteur est-il nul ? Certes, ce n'est pas un pitbull. Mais il est surprenant. Sa réponse à l'accélérateur et sa boîte aux rapports plutôt courts, le rendent même carrément brutal. Décrire un bloc de 65 chevaux de cette manière semble surréaliste. Et pourtant, en ville, la petite auto bondit littéralement. Évidemment, en quittant les centres urbains, le petit 3 cylindres s'effondre.

À l'arrière, les passagers sont correctement installés.
À l'arrière, les passagers sont correctement installés.

Citadine, mais pas que

Sur la route, c'est un autre calibre. Inutile d'accélérer pour dépasser une voiture plus lente ou un camion : il faut tomber un rapport et entendre le petit trois cylindres hurler de désespoir. Sauf qu'à vitesse stabilisée, à un petit 130 km/h autoroutier, il est à sa place. Et l'auto est plutôt silencieuse à ces allures. Les bruits d'air ? Pratiquement inexistants. La direction ? Elle est douce et honnête sans être la meilleure du genre. La tenue de route ? Le châssis passe parfaitement la puissance au sol, et c'est d'ailleurs le même qui se permet d'encaisser deux fois plus de chevaux sur les Clio à cylindrée plus élevées. Et en plus, il est tout à fait confortable. À toutes ces qualités, il convient d'en ajouter une dernière, loin d'être négligeable : sa conso ne dépassera pas les 6 l/100 km, sauf à vouloir attaquer la Spéciale de la Turbie, ce que ne préconisent pas les spécifications techniques de cette Clio.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Octobre 2020

A titre d'exemple pour la version V 1.0 SCE 65 ZEN.

1,44 m1,79 m
4,05 m
  •  5 places
  •  391 l / 1069 l

  •  Méca. à 5 rapports
  •  NC

Portfolio (14 photos)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires (139)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'ai au quotidien le Tce 90. C'est déjà pas une franche rigolade (surtout en ville ; à-coup, mode on/off, très creux en dessous de 1500tr). Ce 65cv doit être une horreur..

Par

À part les jantes à l'extérieur elle paraît vachement bien pour une version entrée de gamme, ça change vachement par rapport aux marques concurrentes où souvent le style est à la limite du raisonnable.. :blague::bien:

Par

A ce prix autant prendre la version Dacia en version haut de gamme.

Par

Observation intéressante : les dessins sur les côtés de la sellerie avec les petites surpiqûres. Dommage par contre pour les leviers de vitre.

Par

pour de l'entrée de gamme ça fait pas cheap comme ce qu'on peut voire chez Volkswagen ou Peugeot ou tant qu'on prend pas les finitions GT truc muche on a l'impression que le véhicule est malade... Exemple criant entre le tiguan entrée de gamme et le Rline.

Par contre forcement ça ne pousse pas le consommateur à se ruer sur les finitions hautes (sur lesquelles la marge est plus confortable pour les constructeurs)

Par

Quand on achète une voiture de 65 chevaux, on sait à quoi on s'attend.

Ma Punto a 69 chevaux et c'est tout à fait correct pour la ville et quelques trajets un peu plus importants.

Ca suffit aussi largement pour mes fils qui sont jeunes permis.

C'est donc très bien en deuxième voiture.

En revanche, ça peut être trop juste pour une voiture principale qui peut rouler avec plusieurs personnes à bord, leurs bagages et sur de plus longues distances.

Par

Je ne comprends pas les gens qui lâche 17k euros la dedans (bon admettons 15k euros remisé).

Pour 9k euros tu as une Clio 4 de 2018 avec 30 000 km 90 cv.

Et par pitié ne me dite pas pour choisir la couleur et les options sur des l'Access Renault...

Par

En réponse à Lesean

J'ai au quotidien le Tce 90. C'est déjà pas une franche rigolade (surtout en ville ; à-coup, mode on/off, très creux en dessous de 1500tr). Ce 65cv doit être une horreur..

Normal, un moteur turbo en ville est toujours plus ou moins désagréable: le turbo répond en retard, voire au moment où on lève le pied pour passer le rapport suivant, ajoutant un à-coup supplémentaire avant d'avoir apporté de la puissance utile. C'est très probable que la version atmosphérique soit plus adaptée pour la ville.

Après, se taper une BVM en ville pour le plaisir de rouler en voiture neuve, quand on peut prendre une occase récente en boite auto voire en hybride... ça reste du masochisme.

Je trouve qu'on ne peut plus parler sérieusement de citadine pour une BVM, si ça se trouve malgré la faible puissance l'engin est moins inadapté à l'autoroute.

Par

En réponse à Axel015

Je ne comprends pas les gens qui lâche 17k euros la dedans (bon admettons 15k euros remisé).

Pour 9k euros tu as une Clio 4 de 2018 avec 30 000 km 90 cv.

Et par pitié ne me dite pas pour choisir la couleur et les options sur des l'Access Renault...

C'est pour choisir la couleur et les options :biggrin:

Par

En réponse à Lesean

J'ai au quotidien le Tce 90. C'est déjà pas une franche rigolade (surtout en ville ; à-coup, mode on/off, très creux en dessous de 1500tr). Ce 65cv doit être une horreur..

Oui, je l'ai eu en loc, ce moteur est dangereux: le couple deboule d'un coup apres 1500 tours, limite incontrolable

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire