Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Kia Xceed : le futur fils prodigue ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Kia élargit sa gamme, encore... Le XCeed représente en effet le quatrième représentant de la famille Ceed, mais aussi le 5e SUV/crossover du constructeur coréen. Avec l'ambition d'en vendre, beaucoup. Mais ce petit dernier a-t-il les moyens de ses ambitions ? Sera-t-il LE membre de la famille qui va réussir ? Essai de la version 1.4 T-GDI 140 pour tenter de répondre à la question.

Essai - Kia Xceed : le futur fils prodigue ?

En bref

4e variante de carrosserie de la famille Ceed

Look crossover

A partir de 24 990 €

Disponible à la commande

Le constructeur coréen Kia fait feu de tout bois. Après le lancement de la troisième génération de berline Ceed il y a un peu plus d'un an, il décline sa compacte en plusieurs variantes de carrosserie. Après la berline, le break SW et un original shooting brake ProCeed, voici que débarque le XCeed, la version surélevée et "crossoverisée" de la compacte. C'est également, après les Sorento, Sportage, Niro et Stonic, le 5e SUV/crossover de la gamme.

 

Mais comme Kia ne fait rien comme les autres, le XCeed n'est pas simplement plus haut sur pattes et déguisé de protections de carrosserie, à la manière d'une Ford Focus Active. Non. C'est un tout nouveau modèle, dont la seule pièce de carrosserie commune avec la berline dont il dérive est... la portière avant ! Pour le reste, tout est inédit, et plutôt joli à regarder, de l'avis général, confirmé par les regards des passants sur notre parcours d'essai, dans la région de Marseille.

Du soleil et du vent, beaucoup de vent en fait (le mistral était gagnant lundi et mardi, sur la côte d'azur), pour partir à la découverte d'un modèle sur lequel Kia fonde beaucoup d'espoir. En effet, le constructeur espère que cette variante représentera à terme 50 % des ventes de la famille Ceed. Un pari osé mais réaliste, vu l'engouement de ce type de carrosserie en ce moment, et vu la personnalité esthétique de l'engin.

Calandre Tiger nose retravaillée, optiques spécifiques, le XCeed n'est PAS une Ceed surélevée.
Calandre Tiger nose retravaillée, optiques spécifiques, le XCeed n'est PAS une Ceed surélevée.
Longueur et hauteur prennent respectivement 9 et 5 cm VS la Ceed, le pavillon fait très "coupé".
Longueur et hauteur prennent respectivement 9 et 5 cm VS la Ceed, le pavillon fait très "coupé".
La poupe est râblée et horizontale. Les feux sont à LED et un ski de protection pare le bas du bouclier.
La poupe est râblée et horizontale. Les feux sont à LED et un ski de protection pare le bas du bouclier.

 

Car oui, le XCeed est fort en style. Calandre "Tiger nose" élargie et bien verticale, optiques full LED effilées et travaillées, capot nervuré, boucliers arborant des protections finition aluminium satiné, protections de carrosserie, barres de toit et garde au sol surélevée de 44 mm donnent déjà le ton. Mais le profil de ce crossover est également très travaillé, à la manière d'un coupé avec une ligne de toit fuyante et un hayon très incliné. La longueur s'établit à 4,40 m, soit 9 cm de plus que la Ceed berline, et 9 cm de moins que le SUV compact Sportage. Avec une hauteur de 5 cm supérieure à la berline, et une largeur accrue de 26 mm, le style est trapu.

La poupe horizontalise ses lignes, possède une signature lumineuse bien à elle encore une fois et, cédant à la mode, elle arbore en grandes lettres le nom du modèle sous le logo de la marque.

Le nom du modèle s'écrit désormais en toutes lettres sous le logo de la marque.
Le nom du modèle s'écrit désormais en toutes lettres sous le logo de la marque.
Les jantes sont en 16 pouces uniquement en entrée de gamme, dès le 2e niveau de finition, ce sont ces 18 pouces qui prennent le relais.
Les jantes sont en 16 pouces uniquement en entrée de gamme, dès le 2e niveau de finition, ce sont ces 18 pouces qui prennent le relais.

 

Pour le reste, point de lignes torturées, les surfaces sont assez lisses, sans fioritures. C'est au global élégant mais dynamique, cela donne juste ce qu'il faut de personnalité pour se faire remarquer, sans plus. Et le nouveau coloris "jaune équinoxe" va particulièrement bien au modèle, dessiné spécialement pour les européens par l'équipe de Grégory Guillaume, un Français, vice président du design chez Kia Motors Europe. Et justement, le XCeed ne sera vendu qu'en Europe. Étudié et dessiné pour nous, c'est flatteur. Mais pas forcément suffisant. Il faut que les prestations suivent.

 

Un habitacle strictement identique à celui de la Ceed

La planche de bord est bien finie, bien assemblée, ergonomique, mais triste, sauf si l'on opte pour l'option gratuite "pack intérieur jaune équinoxe", disponible uniquement sur la finition Launch Edition.
La planche de bord est bien finie, bien assemblée, ergonomique, mais triste, sauf si l'on opte pour l'option gratuite "pack intérieur jaune équinoxe", disponible uniquement sur la finition Launch Edition.

Dans l'habitacle on retrouve moins d'originalité, puisque la planche de bord est tout simplement celle de la Ceed. Avec la même qualité des matériaux et des assemblages, la bonne ergonomie des commandes, mais aussi la même sobriété, voire tristesse. Un point négatif qu'évite notre finition "Launch Edition", en se dotant de l'option gratuite "pack intérieur jaune équinoxe". En proposant des inserts de couleur jaune autour des aérateurs, et une sellerie ainsi que des contre-portes surpiquées de jaune, elle possède une ambiance plus gaie. C'est juste ce qu'il fallait pour donner du pep's à un intérieur trop sombre. En combinaison avec le jaune extérieur, c'est parfait. Par contre on n'a pas le choix, à l'intérieur l'option c'est jaune ou jaune, on ne peut pas accorder à loisir avec la couleur extérieure.

Essai - Kia Xceed : le futur fils prodigue ?
Essai - Kia Xceed : le futur fils prodigue ?

 

En termes d'habitabilité, l'empattement n'ayant pas bougé par rapport à la berline (2,65 m), le XCeed ne fait pas mieux, mais c'est suffisant pour trois adultes, d'autant que la largeur accrue donne plus d'aisance aux épaules. La hauteur supérieure est par contre bénéfique à la garde au toit.

Enfin, le volume de coffre progresse. Il gagne 36 litres par rapport à la Ceed, soit 431 litres en tout. Un peu mieux, mais il faut se rappeler que la moyenne dans la catégorie des SUV compacts se situe autour de 500 litres. Au moins un double plancher (de série) permet de moduler la hauteur du coffre , de former un espace presque plat (mais pas tout à fait), ou de cacher quelques objets dans la cavité inférieure.

Les places arrière sont correctes au niveau de l'espace aux genoux, et spacieuses en largeur. On peut tenir à trois adultes et il n'y a pas de tunnel de transmission.
Les places arrière sont correctes au niveau de l'espace aux genoux, et spacieuses en largeur. On peut tenir à trois adultes et il n'y a pas de tunnel de transmission.
Le volume de coffre est inférieur à la moyenne de la catégorie, avec 431 litres. Mais 1378 litres banquette rabattue. Ici le double plancher est en position haute.
Le volume de coffre est inférieur à la moyenne de la catégorie, avec 431 litres. Mais 1378 litres banquette rabattue. Ici le double plancher est en position haute.

 

Techniquement le XCeed reprend aussi les motorisations de la berline, et l'absence de version 4x4. On aura donc en essence un 1.0 T-GDI de 120 ch et 172 Nm (124 g de CO2 par km, boîte mécanique uniquement), un 1.4 T-GDI de 140 ch et 242 Nm (137 g en boîte manuelle et 130 g en boîte manuelle pilotée à double embrayage DCT7) et un 1.6 T-GDI de 204 ch et 265 Nm (143 g, boîte DCT7 uniquement en France). En diesel, le nouveau 1.6 CRDi est disponible en deux niveaux de puissance, 115 ch et 280 Nm en boîte mécanique (300 Nm en boîte DCT7, respectivement 109 et 115 g) ou 136 ch et 280 Nm en boîte mécanique (320 Nm en DCT7, respectivement 112 et 117 g de CO2).

Au début de l'année 2020, ces blocs seront rejoints par une alternative hybride rechargeable, qui reprendra le groupe motopropulseur du Niro, soit un moteur 1.6 essence assisté d'un bloc électrique de 44,5 kW, pour une puissance combinée de 141 ch et un couple de 265 Nm. L'autonomie en 100 % électrique visée est de 60 km.

 

Basé sur la berline, le XCeed en reprend aussi la plateforme et les trains roulants, avec tout de même certaines spécificités, comme une direction revue dans le sens de plus de souplesse en manœuvre et à basse vitesse, mais surtout des suspensions avant à butées hydrauliques progressives (elles restent classiques à l'arrière). Le but, comme chez Citroën qui utilise la même technologie sur ses C4 Cactus et C5 Aircross : améliorer le confort, sans détériorer le dynamisme.

Il ne nous restait plus qu'à appuyer sur le bouton start, pour justement aller vérifier tout cela sur les routes côtières et de l'arrière-pays marseillais.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,39 m
  • Largeur : 1,82 m
  • Hauteur : 1,49 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 426 l / 1378 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 7 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 35 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Juillet 2019

* A titre d'exemple pour la version 1.4 T-GDI 140 ISG LAUNCH EDITION DCT7.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (35)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire