Publi info

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Il y est venu tardivement mais il va le rester. Le nouveau Toyota Rav-4 lancé aujourd’hui sera désormais exclusivement vendu en hybride sur notre territoire. En prime d’une toute nouvelle plateforme, cette cinquième génération profite du dernier système développé par le groupe, leader mondial de l’hybride.

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

En bref

A partir de 34 950 €

Exclusivement hybride

2 ou 4 roues motrices

 Pionnier de l’hybride avec plus de 12 millions d’unités écoulées dans le monde, le groupe Toyota fut aussi l’un des premiers à proposer un SUV : le Rav-4. C’était en 1994, bien avant que la folie pour cette silhouette ne s’empare du Vieux Continent. En 20 ans de carrière, le japonais a tout de même séduit près de 6,5 millions de propriétaires mais comme ses petits camarades Jeep et Honda, il n’a jamais pu surfer pleinement la vague SUV qui balaye l’Europe et représente aujourd’hui une vente sur trois.

Pour percer sur un marché embouteillé par une quinzaine de modèles, il faut aujourd’hui se distinguer. Toyota a décidé de croiser ses spécialités en intégrant une motorisation hybride sous le capot de son SUV en 2016. Un pari qui paye puisque 96% des Rav-4 vendus l’an dernier étaient hybrides. Toyota, qui ambitionne de ne plus vendre de voitures fonctionnant uniquement aux carburants fossiles d’ici à 2050, tient ses promesses en commercialisant cette cinquième et nouvelle génération de Rav-4 exclusivement en hybride. Il est avec le Honda CR-V - qui utilise une autre technologie -, la seule proposition hybride sur le marché européen dans la catégorie des généralistes.

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

Toyota voit les choses en grand et s’en donne les moyens. Le nouveau Rav-4 repose désormais sur une plateforme (TNGA) adaptée à la cinématique hybride qui se matérialise par un centre de gravité plus bas que l’actuel, une structure rigidifiée et une meilleure répartition des masses. Cette base a aussi permis au japonais d’étendre ses prestations familiales avec un volume de coffre qui grimpe à 580 litres contre 501 litres auparavant, soit davantage en phase avec son format (4, 60 m) à mi-chemin entre deux catégories.

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

On s’étonne toujours que Toyota ne propose pas de version 7 places, comme son concurrent direct, le Honda CR-V hybride. Quoi qu’il en soit, l’espace aux places arrière est toujours appréciable, notamment grâce au placement de la batterie sous la banquette. La modularité du japonais est basique mais efficace avec une banquette fractionnable 60/40 qui se rabat pour offrir un plancher pratiquement plat. L’ensemble est accessible depuis un hayon motorisé.

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

L’habitacle prend un coup de jeune. Le dessin du cockpit est moins exubérant qu’à bord du CH-R mais on retrouve la planche de bord à 3 étages et l’écran multimédia flottant. Dommage, Toyota n’a toujours pas investi dans un système digne de ce nom. Les graphismes, la navigation et le fonctionnement sont bien en dessous de la concurrence. D’autres gadgets comme un chargeur à induction ou encore un rétroviseur central numérique font leur apparition. D’une pression sur un bouton, ce dernier retransmet les images d’une caméra installée au sommet de la lunette arrière pour offrir une vue dégagée en manœuvre. Naturellement, le Rav-4 fait le plein de services connectés comme l’envoi d’itinéraires à la voiture, la localisation de l’endroit où la voiture est garée, les statistiques du trajet ou le rappel automatique de la prochaine échéance d’entretien. La qualité perçue, très souvent matière à critique sur les productions du japonais est globalement satisfaisante. Un effort a été apporté sur la partie supérieure avec des matériaux valorisants, mais les parties basses restent habillées de plastiques durs et bas de gamme. Dommage.

Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps
Essai vidéo - Toyota Rav-4 hybride 2019 : en phase avec son temps

 

À l’extérieur, le Rav-4 revendique des lignes robustes. Les arêtes sont saillantes, le bouclier massif et les feux affinés. Les spécialistes remarqueront les passages de roues carrés proches de Lexus. Enfin, la livrée bi-ton avec toit et montants noirs rappelle fortement le Volvo XC40.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Toyota Rav 4

100 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Toyota Rav 4 (5e Generation)

Octobre 2018

A titre d'exemple pour la version V AWD 222 COLLECTION.

1,68 m1,85 m
4,60 m
  •  5 places
  •  580 l / NC

  •  Auto.
  •  Hybride essence électrique

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Toyota Rav 4 (5e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (186)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Profil supprimé

Une hybride toy achetée, des rames et une paire de boules quies offerts.:ange::ange:

Par

le fiat multiplat des temps moderne !

le plus laid véhicule de ces 10 dernières année toutes gamme confondu

Par Profil supprimé

VOLKSWAGEN tiguan 2.0 tdi 190CH dsg 4rm: 0-100km/h= 7.9 sec

Toyota rav4 hsd 220ch: 0-100 km-h = 8.1 sec

:ange::ange::ange::ange::ange:

Par Profil supprimé

C’est l’histoire d’une mère de Claire, mère de famille de 47 ans deshabituée à la conduite en boîte manuelle depuis fort longtemps. Suite à un petit accident, elle depose sa voiture chez le carrossier qui lui prête une citadine essence boite manuelle.

Après quelques kilomètres avec son fils, Claire a du mal avec la BVM.

Tout à coup son fils, excédé par le bruit moteur cria : « Maman! Mais enfin voyons! on est à 70km/h, il faudrait peut-être passer le 3ème! ON SE CROIRAIT DANS UNE HYBRIDE TOYOTA!! »

:peur:

Par Profil supprimé

En réponse à Profil supprimé

C’est l’histoire d’une mère de Claire, mère de famille de 47 ans deshabituée à la conduite en boîte manuelle depuis fort longtemps. Suite à un petit accident, elle depose sa voiture chez le carrossier qui lui prête une citadine essence boite manuelle.

Après quelques kilomètres avec son fils, Claire a du mal avec la BVM.

Tout à coup son fils, excédé par le bruit moteur cria : « Maman! Mais enfin voyons! on est à 70km/h, il faudrait peut-être passer le 3ème! ON SE CROIRAIT DANS UNE HYBRIDE TOYOTA!! »

:peur:

-mère de famille**

-la 3 ème**

Par

En réponse à Igor3

le fiat multiplat des temps moderne !

le plus laid véhicule de ces 10 dernières année toutes gamme confondu

Merci de ne pas faire de ton avis une vérité générale. C'est le tien, mais pas celui de tout le monde.

Par Profil supprimé

@lexusSoleil tu as mal..??’!’

Par Profil supprimé

En réponse à PlasticMoussey

Commentaire supprimé.

Eh @l’intello il est pas là le problème.

Le problème c’est qu’un SUV de 220ch dont les performances sont inférieures au concurrent de 190ch...c’est quand même risible..nan..??!

Par Profil supprimé

https://youtu.be/M7-JGKNQrsw

Ça fait mal aux ...zoreilles..non..??’!!’’

Par

Bon alors j'anticipe : c'est moche, c'est cher, la boîte CVT qui mouline comme une mobylette qui crie dans les tours et ça consomme 40L / 100kms.

Sinon vous pouvez aussi l'essayer et ouvrir votre esprit.

En tout cas plutôt fan du style.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire