Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Formula E 2020 : DS Techeetah en confiance

Dans Sport Auto / Formula E

Le championnat international de Formula E reprend ce vendredi 22 novembre, avec un plateau plus relevé que jamais. Pour autant, le team DS Techeetah, détenteur des titres constructeur et pilote, semble attaquer cette sixième édition avec sérénité.

Jean-Eric Vergne (à droite), double vainqueur du championnat de Formula E, au volant de sa DS Techeetah. Son nouveau coéquipier est le portugais Antonio Felix Da Costa.

Il y avait du monde ce jeudi 14 novembre à la piscine Molitor, dans le 16ème arrondissement de Paris, pour répondre au rendez-vous donné par l’écurie DS Techeetah engagée dans le championnat de Formula E.

Il faut dire que la réussite est au rendez-vous pour l’écurie chinoise, associée au constructeur français DS qui est l’un des acteurs historiques de la discipline. Le français Jean-Eric Vergne a obtenu la saison dernière son deuxième titre « pilotes », auquel s'ajoute le titre constructeurs pour l’équipe. Un beau doublé, obtenu qui plus est dans un cadre extrêmement compétitif. Les 13 courses courues durant la saison précédente ont permis de couronner 9 vainqueurs issus de 8 écuries différentes !

Pour la saison 2019-2020, le championnat prend une nouvelle dimension avec 12 équipes engagées, parmi lesquels quelques constructeurs de renom : à Jaguar, Nissan, BMW, Audi ou DS s’ajoutent cette saison Mercedes ou Porsche. Sacré plateau !

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons que vous encourager à vous intéresser à cette discipline encore récente, théâtre de bagarres homériques entre des pilotes qui jouent à armes (presque) égales, dans la mesure où elles travaillent à partir d’un groupe motopropulseur et de pneus communs.

Les équipes s’apprêtent maintenant à prendre la direction de l’Arabie Saoudite, où seront courues les deux premières courses de la saison les 22 et 23 novembre. Notez aussi que l’épreuve parisienne est confirmée, et se courra le 18 avril 2020.

A l'occasion de la présentation de la saison 6 du team DS Techeetah, Caradisiac a posé quelques question à Yves Bonnefont, le patron de DS:

 

Le calendrier 2019-2020 du championnat de Formula E :

22-23 Novembre 2019 : Arabie Saoudite (Diriyah)

18 Janvier 2020 : Chili (Santiago)

15 Février 2020 : Mexique (Mexico)

29 Février 2020 : Maroc (Marrakech)

21 Mars 2020  Chine (Sanya)

4 Avril 2020 : Italie (Rome)

18 Avril 2020 : France (Paris)

3 Mai 2020 : Corée du Sud (Seoul)

6 Juin 2020 Indonésie (Jakarta)

21 Juin 2020 : Allemagne (Berlin)

11 Juillet 2020 : Etats-Unis (New York)

25-26 Juillet 2020 : Grande-Bretagne (Londres)

 

 

 

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Au moins il y a un équilibre entre les différentes équipes.

Pas comme la F1 que j'ai totalement cessé de regarder.

Par

DS a gagné le championnat malgré un budget nettement moindre que certains constructeurs, notamment Audi.

Ce savoir faire se retrouve directement dans le Ds7 Crossback E-Tense 3eat8 hybride rechargeable 300cv 4RM, qui accélère aussi fort qu'une Megane RS, prodigue un confort exceptionnel et maîtrise sa consommation.

AutoPlus l'a noté 5/5 cette semaine.

Par

J'ai cessé il y a longtemps de suivre les compétitions automobiles mais pour moi c'est d'abord le bruit et l'odeur qui fait l'intérêt du spectateur. J'ai du mal a imaginer comment les différentes équipes peuvent se démarquer avec une technologie qui n'offre pas grand chose comme paramètres ajustables face a la multitude de problèmes a résoudre pour faire le meilleur moteur thermique.

Par

Je suis ingénieur et j'aime les combats d'ingénieur. Du coup, les formules monotypes m’intéressent moins.

Par

En réponse à GY201

J'ai cessé il y a longtemps de suivre les compétitions automobiles mais pour moi c'est d'abord le bruit et l'odeur qui fait l'intérêt du spectateur. J'ai du mal a imaginer comment les différentes équipes peuvent se démarquer avec une technologie qui n'offre pas grand chose comme paramètres ajustables face a la multitude de problèmes a résoudre pour faire le meilleur moteur thermique.

Tu n'as pas vraiment conscience je crois des trésors de doigté et de possibilité paramétrage des divers éléments qui te permettront d'être ou non devant pour ce type de monoplace.

Si des gars tout de même pas trop manchots comme Buemi ou Vergnes passent des dizaines d'heures sur simulateur, ce n'est pas pour rien.

Et Porsche a dégagé une centaine d'ingénieurs et techniciens à temps plus ou moins complet pour arriver dans cette disc

Par

En réponse à GY201

J'ai cessé il y a longtemps de suivre les compétitions automobiles mais pour moi c'est d'abord le bruit et l'odeur qui fait l'intérêt du spectateur. J'ai du mal a imaginer comment les différentes équipes peuvent se démarquer avec une technologie qui n'offre pas grand chose comme paramètres ajustables face a la multitude de problèmes a résoudre pour faire le meilleur moteur thermique.

... discipline.

Ce qui n'empêche pas de voir en effet des courses le plus souvent insipides, où tout le travail en amont est parfois ruiné par les nombreux accrochages : circuit urbain, grille importante et voitures larges qui braquent mal, ça fait rarement bon ménage.

Par

En réponse à narmer

Je suis ingénieur et j'aime les combats d'ingénieur. Du coup, les formules monotypes m’intéressent moins.

Si tu étais vraiment ingénieur, tu saurais qu'il n'est plus tout à fait question de formule monotype ici...

Par

En réponse à pdcsq

Au moins il y a un équilibre entre les différentes équipes.

Pas comme la F1 que j'ai totalement cessé de regarder.

C'est pourtant très intéressant de voir Mercedes péter le cul à Ferrari et ses tifosi prétentieux toute l'année :buzz:

Par

En réponse à roc et gravillon

Si tu étais vraiment ingénieur, tu saurais qu'il n'est plus tout à fait question de formule monotype ici...

En meme temp la gueule des ingénieurs en 2019 !!!! au taff ca vaut pas un technicien d'il y a 10 ans ! Ils connaissent rien , savent rien faire et savent pas chercher :chut:

Par

En réponse à chat_chant_le_sapin

En meme temp la gueule des ingénieurs en 2019 !!!! au taff ca vaut pas un technicien d'il y a 10 ans ! Ils connaissent rien , savent rien faire et savent pas chercher :chut:

... tu devrais songer à changer de boite.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire