Publi info

Le 80 km/h a-t-il tué le consentement au radar ?

Dans Economie / Politique / Politique

Le 80 km/h a-t-il tué le consentement au radar ?

Lors de sa grande allocution de jeudi soir, le président n'a soufflé mot de la limitation à 80 km/h. Hier soir à la sortie du séminaire gouvernemental, toujours rien à ce propos. Veut-on laisser pourrir le dossier ?

Parier sur l'usure de la contestation, est-ce le pari du gouvernement ? Alors qu'avait été évoqué lors du grand débat un assouplissement du 80 km/h, Emmanuel Macron n'en a pas dit le moindre mot jeudi soir.

Plus étonnant encore, parmi les trois cents journalistes présents, il ne s'en est pas trouvé un seul pour poser la question qui fâche.

Et toujours rien lundi soir, à la sortie du séminaire gouvernemental où le sujet était pourtant annoncé au menu. 

Alors qu'il y a trois mois, la mesure semblait sur le point d'être abandonnée, plus rien n'indique que le gouvernement pourrait y renoncer.

 

Le retour des godasses de plomb

 En attendant qu'une décision soit prise, le 80 n'est plus guère respecté, on s'en doute. Mais pas seulement le 80…

Suis-je le seul à avoir la nette impression que sur route, autoroute et même dans les villages, les vitesses remontent et surtout que les godasses de plomb, ceux qui dépassent avec 50 km/h de mieux, sont de retour ?

Le 80 km/h a-t-il tué le consentement au radar ?

Pourquoi se gêner ? On n'a jamais vu aussi peu de bleu au bord des routes et le flash se fait rare. Le gouvernement ne publie plus de statistiques sur le pourcentage de radars neutralisés, mais il suffit de rouler un peu pour constater qu'en dehors des voies rapides et des périphéries des villes, on n'en trouve plus guère qui ne soient emballés, peinturlurés ou calcinés.

Les radars tourelles qui dès cette année doivent progressivement les remplacer connaîtront-ils, du haut de leur mât de quatre mètres, un meilleur sort ? Je ne vois pas bien ce qui les sauvera du treuil, de la tronçonneuse, du fusil ou du pistolet paintball.

 

Le 80 a-t-il tué le "consentement au radar" ?

 Ce grand sabotage des radars, il serait trop simple de ne l'attribuer qu'aux gilets jaunes. Avec la fronde du 80 km/h, un tabou est tombé chez tous ceux qui ne voient en eux que des "pompes à fric" chargées de "remplir les caisses de l'Etat", pour reprendre l'antique vulgate des tenants d'une certaine liberté de conduire. 

Une explication simple mais tentante est que le 80 km/h a compromis, pour ne pas dire détruit, ce que l'on pourrait nommer "consentement au radar", de même que l'on parle de "consentement à l'impôt".

Depuis des lustres et jusqu'à l'été dernier, les sondages montraient qu'un bon trois quarts des Français - à ne pas confondre avec les conducteurs français - penchaient du côté des limitations de vitesse et du contrôle radar.

Le même pourcentage s'est déclaré hostile à la nouvelle limitation.

Avec beaucoup d'arguments recevables. L'un des plus percutants étant qu'abaisser la vitesse ne visait qu'à s'épargner la réfection du réseau routier secondaire, à l'abandon depuis une bonne douzaine d'années. Un abandon qui résonne fortement avec celui que l'on ressent dans les campagnes françaises désertées par les services publics : de plus en plus de kilomètres à faire pour aller à la poste, aux impôts, à l'hôpital, à la maternité, à l'école et cela sur des routes de moins en moins bien entretenues.

Et avec cela le sentiment que cette mesure ne vise que les ploucs des "territoires" qui, dans leur univers au ralenti, ne sont jamais à dix minutes près.

Très fortement ressenties, l'illégitimité du 80 km/h et l'énorme augmentation des PV qu'elle a immédiatement provoquée ont-elles contaminé de discrédit des années de persuasion, de communication sur la nécessité des limitations de vitesse et d'un système de contrôle efficace ?

 

Lâcher le 80 pour sauver le 90 ?

 Emmanuel Macron peut bien faire motus sur le 80 km/h, Christophe Castaner ne plus communiquer sur le nombre de radars saccagés et Emmanuel Barbe proclamer que la mesure a sauvé des vies, le fait est qu'elle n'en sauve plus une seule. Sans doute même, à cause des désordres qu'elle suscite, nous en coûte-t-elle des dizaines.

Le nombre de tués poursuit sa courbe ascendante, les radars restent voilés de plastique noir ou de peinture jaune et plus personne ne respecte le 80. Mais aussi, ce qui est plus ennuyeux, de moins en moins les autres limitations.

Le 80 km/h a-t-il tué le consentement au radar ?

Au point où l'on en est, il ne s'agit plus de savoir si l'on est pour ou contre le 80 - moi-même je ne l'ai jamais bien su - mais de savoir si l'on veut sauver ce qui reste de respect de la règle chez l'automobiliste. Le mot respect n'est pas anodin et il ne faudrait pas le confondre avec l'observance, la seconde n'allant pas sans la première.

Renoncer au 80 pour sauver le 50, le 70, le 90, le 110 et le 130 ? Il  devient urgent de se poser la question.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (73)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et pourquoi pas tout simplement respecter les règles fixées par le code de la route.

Le passage à 80km/h n'est un drame pour personne et n'est pas accidentogène (il est même censé sauver des vies) … mais il est sûr que si - profitant de la défiance des gilets jaunes - les conducteurs se mettent à ignorer toutes les règles le résultat ne peut être que dramatique.

Par

"Suis-je le seul à avoir la nette impression que sur route, autoroute et même dans les villages, les vitesses remontent et surtout que les godasses de plomb, ceux qui dépassent avec 50 km/h de mieux, sont de retour ?"

Aucun changement notable me concernant lors de mes grands trajets autoroutiers récents. Le consentement du radar n'existait pas plus avant. Le 80 est juste la goutte d'eau.

Après peut être que dans certains coins, des "comiques" s'amusent à taper des records exprès devant les radars vandalisés..

Par

Le problème ne sont pas les vitesses, le problème c'est l'harmonisation générale... quand tu prends une route et que tu as 5 changements de rythmes alors que je suis sur la même route alors qu'il n'y aucune raison et que c'est juste le fait du Prince municipal.... Là mon consentement s'émousse... Et bien entendu le fait que la plupart des radars ne soient pas installés dans les zones dangereuses mais bien dans 3 cas sur 4 dans les zones à pognon.

Par

par chez nous, les radars qui étaient bachés ne le sont plus, une partie de ceux qui sont peint ne le sont plus.

Après, les défoncés, brulés ou tronçonnés n'ont pas encore été remis en état.

Par contre, difficile de savoir si les vitesses moyennes ont remonté, j'ai l'impression que les véhicules roulaient à 100-110 avant le passage à 80km/h... et qu'ils le sont toujours! Evidemment, comme j'essaye au maximum de respecter les vitesses, le différentiel de vitesse me semble plus important, et surtout maintenant les camions et camionnettes me collent à présent au pare-choc; mais factuellement, il me semble bien que les véhicules ont toujours roulé à vitesse similaire (trop élevé par rapports aux limites, mais bon, par chez nous c'est essentiellement de la ligne droite toute plate).

Par

pfff, chez nous dans le 06 ils ont pris la portion d'autoroute la plus droite, celle qui comme par hasard est sur 2 X 4 voies et ils l'ont mis à 90km/h alors il n'y a déjà plus rien a sauver... :ohill:

Par

il y a un aspect qui n'a pas été pris en compte c'est qu'à 80 sur une 2X2 voies non séparées par un terre plein central , la conduite dans une voiture moderne devient soporifique et donc dangereuse , et même si du point de vue accidentologie il y forcément une probabilité de moindre gravité qu'a 90, d'autre part il est bien évident que cette mesure est arrivée au mauvais moment et qu'il y a un véritable problème de racket fiscal en France avec les radars.

Par

Cette mesure n'avait aucun sens, elle a fait bien plus de mal que de bien. C'est ce qui arrive quand on prend des mesures arbitraire, impopulaires qui ne profitent à personne et qui emmerde tous ceux qui sont concernées

Les chiffres de tués sur les routes n'ont pas vraiment bougé et de toute façon les chiffres du réseaux 80 anciennement 90 ne sont pas communiqués .. on se doute bien qu'il n'ont pas baissé, pas besoin d'etre un génie

Je me réjois que ce gouvernement de traitre paye l'addition, voila ce qui se passe quand on humilie gratuitement une grande partie de son peuple

CQFD il faut

Par

Je vais pas bouder mon plaisir de voir tout ces radars endommagés. Les 80km/h c'est scandaleux, je ne vois pas beaucoup de monde les respecter et tant mieux

Et la mortalité sur les routes elle a bon dos, à d'autres.

Par

"Suis-je le seul à avoir la nette impression que sur route, autoroute et même dans les villages, les vitesses remontent et surtout que les godasses de plomb, ceux qui dépassent avec 50 km/h de mieux, sont de retour ?"

Non pas du tout Jean, je constate exactement la même chose...Voir même un mal plus profond dont je ferais part en deuxième partie de ce commentaire.

Trop de répression, tue !

Il faut savoir garder un certain équilibre (Le fameux yin et yang.)

Le gouvernement a depasser les limites du tolérable en ayant eu cette merveilleuse idée d'abaisser la vitesse de 10km/h sur nos départementales.

Peu importe la ou les raisons (Économique à mon avis...), cette mesure a coûté une somme astronomique à l'état.

Car si la hausse des carburants à été le facteur déclencheur du mouvement des gilets jaunes, le 80 en à été la première grande cause de mécontentement.

On passera la communication de l'exécutif particulièrement désastreuse, par laquelle le mépris et la défiance on créé une fracture qui est loin d'être encore guérie actuellement. :bah:

Si on rajoute à cela une politique loin d'être clair....On atteint le summum.

Mais au delà de ca, ce qui m'inquiète par dessus tout, c'est le laisser allé de notre société...

J'ai l'impression que les gens prennent un malin plaisir à enfreindre les lois et les règles...

Se sentant littéralement impunis. (Ce qui se produit chaque samedi donne un sentiment d'impunité a une partie de la population...)

La recrudescence du racisme, de l'homophobie, de la xénophobie et j'en passe et des meilleurs ces derniers mois est assez inquiétante...

Chacun semble faire ce qu'il veut, comme il veut.

Bref ! Ça va bien au delà du respect des limitations de vitesses, ce qui se passe actuellement dans notre pays, c'est le non respect d'autrui et de ses différences, ainsi qu'une émergence d'une multitudes de groupuscules qui cherchent à imposer leurs idées malsaines aux autres.

Par

En réponse à MotherKaiser

Cette mesure n'avait aucun sens, elle a fait bien plus de mal que de bien. C'est ce qui arrive quand on prend des mesures arbitraire, impopulaires qui ne profitent à personne et qui emmerde tous ceux qui sont concernées

Les chiffres de tués sur les routes n'ont pas vraiment bougé et de toute façon les chiffres du réseaux 80 anciennement 90 ne sont pas communiqués .. on se doute bien qu'il n'ont pas baissé, pas besoin d'etre un génie

Je me réjois que ce gouvernement de traitre paye l'addition, voila ce qui se passe quand on humilie gratuitement une grande partie de son peuple

CQFD il faut

Qu'est ce qu'il ne faut pas lire … :ange:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire