Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Le chef du groupe Volkswagen serait remplacé par le patron de la marque Volkswagen

Dans Economie / Politique / Personnalités

Le chef du groupe Volkswagen serait remplacé par le patron de la marque Volkswagen

En quatre années, Herbert Diess pourrait passer d'un certain status chez BMW à un autre chez le groupe Volkswagen. Et non des moindres. Selon la rumeur, l'Allemand pourrait succéder prochainement à la tête du groupe Volkswagen, à la place de Matthias Muller qui a su prendre les rennes d'un géant affaibli à la suite d'un scandale.

Hier, dans l'après-midi, le groupe Volkswagen nous annonce, par communiqué officiel, des "changements de personnes au sein du directoire", sans donner plus d'informations. Nos confrères de la presse allemande, et en particulier Handelsblatt et ZAF, en ont profité pour préciser ce qui pourrait se profiler très rapidement : Matthias Muller cèderait sa place de patron du groupe Volkswagen à Herbert Diess, actuel président de la marque Volkswagen.

Des personnes "proches du dossier" ont déjà confirmé cette information, qui serait discutée vendredi lors d'une réunion du comité directoire. Le contrat de Matthias Muller ne prend cependant fin qu'en 2020, mais l'homme aurait déjà accepté de laisser sa place.

Ce n'est évidemment pas un départ forcé pour Matthias Muller qui a su gérer brillamment la crise du dieselgate, qui aurait tout de même coûté quelques milliards d'euros à Volkswagen. De l'aveu même du personnel français du groupe Volkswagen, les relations dans le management chez Volkswagen et ses principales marques ont nettement changé. Les contraintes surhumaines imposées par l'ancienne direction de Winterkorn aux ingénieurs font partie du passé.

Le groupe a désormais besoin d'un nouveau départ, et pour cela, quoi de mieux que du sang neuf. Herbert Diess, l'actuel patron de la marque Volkswagen, serait pressenti pour prendre le trône. Le gros avantage d'avoir Herbert Diess à la tête du géant Volkswagen est qu'il n'a pas été concerné par le scandale, de près ou de loin, puisqu'il vient... de BMW.

Il était en effet membre du comité directeur de BMW jusqu'en juillet 2015, époque à laquelle il débarqua chez Volkswagen. Grand spécialiste des méthodes de production, il a su, en trois ans, réduire drastiquement les dépenses chez Volkswagen pour améliorer la rentabilité d'une marque en retard dans le domaine face à Toyota. Sa fine gestion des coûts et des investissements en recherche et développement devraient lui valoir des points lorsque sera fait le vote final, vendredi.

 

Mots clés :

Commentaires (80)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"(...) ce n'est évidemment pas un départ forcé pour Matthias Muller qui a su gérer brillamment la crise du dieselgate, (...)"

C'est une méthode d'énoncer des mensonges en vérités.

Par

"Le gros avantage d'avoir Herbert Diess à la tête du géant Volkswagen est qu'il n'a pas été concerné par le scandale, de près ou de loin, puisqu'il vient... de BMW."

Espérons qu'il soit pas concerné par les logiciels truqueurs de chez BMW par contre cela serait con ....

Par

"... réduire drastiquement les dépenses chez Volkswagen pour améliorer la rentabilité d'une marque en retard dans le domaine face à Toyota. "

le plastoc tout dur et tout minable dans le T-Roc, c'était donc lui !

Pas obligé de pomper les mêmes repoussoir que chez Toy....enfin...tu me diras, si le client gobe ça hein....

Ça promet pour l'avenir... mais de toute façon le Matthias était cramé, limite burn-out....

Par

Bébert Diess celui-là m^me qui nous annonçait que vvé grpe en avait pris pour 7 ans de ..douleur avec le vvégate ..!!

Qu' est-ce qu' on rigole avec vvé, tous les jours un peu plus, comme la médaille d' ..humour ..!!

Par

"Matthias Muller qui a su prendre les rennes" : non, on écrit les "rênes".

Par

L ´autre se fait reconduire à la place du siège éjectable pour éviter un nouveau scandale?

Par

En réponse à R&G

"Matthias Muller qui a su prendre les rennes" : non, on écrit les "rênes".

....non non, il voulait causer du proto de la nouvelle Golf s'essayant au test de l’élan... :biggrin:

Par

En réponse à moulache

Bébert Diess celui-là m^me qui nous annonçait que vvé grpe en avait pris pour 7 ans de ..douleur avec le vvégate ..!!

Qu' est-ce qu' on rigole avec vvé, tous les jours un peu plus, comme la médaille d' ..humour ..!!

Vu les résultats financiers depuis le dieselgate cela serait plutot 7 ans de bonheur mon moumou :oui:

Le groupe Volkswagen a écoulé sous sa marque éponyme quelques 1,53 million de véhicules au cours du premier trimestre 2018, un chiffre en progression de 5,9% par rapport à la même période de l'an dernier. Le constructeur allemand se félicite d'un niveau jamais atteint pour un premier trimestre. Dans le détail, les ventes ressortent en hausse de 6% en Europe (454 000 unités), dont +7,3% en Allemagne (138 700), et de 8,6% en Chine (755 700). En Amérique du Nord, les livraisons progressent légèrement de 1,3% à 134 200 véhicules.

Par

Herbert est parfait pour chérer le Diesselkate ! :biggrin:

Par

En réponse à Verigood

L ´autre se fait reconduire à la place du siège éjectable pour éviter un nouveau scandale?

Rien de tout ça....il est vraiment véritablement crevé, mentalement et physiquement le Matthias.... 12 marques à gérer, ça vous lamine son bonhomme.

64 piges aussi.... hein Mouldu, ça devient chaque jour plus difficile de promener Clebard...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire