Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le Renault Scénic 3 en occasion : les meilleures et pires versions

Caradisiac inaugure une nouvelle rubrique, amenée à être récurrente. Le pitch : brosser la liste des meilleures ventes sur le marché de la seconde main, et pour chacune d'entre elles, déterminer quelles sont les pires et meilleures versions. Pour ce deuxième épisode, on se penche sur le cas du Scénic, une star de l'occasion.

Le Renault Scénic 3 en occasion : les meilleures et pires versions

Sur le marché de l'occasion, la star incontestée est la Renault Clio, qui truste la première place en nombre d'échanges depuis des années. Et juste derrière, c'est un autre modèle Renault qui se distingue. Il peut paraître étonnant, à une période où les monospaces sont en perte de vitesse, mais c'est le Scénic. Rappelons toutefois que cette catégorie de véhicules, surtout les versions compactes, comme lui, a connu son heure de gloire il y a 8/10 ans, avant de ne décliner qu'il y a 3 ou 4 ans seulement. Du coup, les modèles sont très très nombreux en seconde main, de moins en moins chers, et s'échangent énormément, plébiscités par les familles en besoin de place pour moins chers que les SUV récents.

Le Scénic, quant à lui, s'est écoulé à plus de 5 millions d'exemplaires, toutes générations confondues. Un chiffre exceptionnel, dû au fait qu'il a tout d'abord été seul au sein de sa catégorie (pendant les 3 premières années de carrière, de 96 à 99), mais aussi, tout simplement, parce qu'il répondait avec talent aux besoins de praticité et d'espace des familles, tout en affichant des tarifs raisonnables. Confortable, mais pas trop, correctement motorisé, bien équipé (sauf en bas de gamme), il est aussi bien plus fiable que la génération précédente, catastrophique dans ce domaine. Cependant, il y a quand même des versions meilleures que d'autres, et des motorisations 

Nous allons nous intéresser ici à l'avant dernière génération, la troisième, commercialisée de 2009 à 2016, en version courte 5 places ou longue 5 ou 7 places. Faut-il plutôt rechercher les modèles diesels ? Les essence ? Les moins puissants, les plus énervés ? Trouve-t-on d'un côté des usines à problèmes, de l’autre des blocs increvables ? Mieux, tous les modèles sont-ils à conseiller ? Petite mise au point.

 

Une gamme fournie, un choix difficile

Le Scénic 3 a commencé sa carrière avec 3 moteurs essence, les 1.6 16v 110 ch et 110 ch BioEthanol, le 1.4 TCE 130 ch et le 2.0 16v 140 ch boîte CVT. Côté diesel, il embarque le 1.5 dCi en version 85 ch, 105 ch et 110 ch FAP, un 1.9 dCi 130 ch et 130 ch FAP, et un 2.0 dCi 150 ch FAP BVA et 160 ch FAP BVM.

Bien sûr, tout ceci a évolué en cours de carrière. En juin 2010, la boîte à double embrayage EDC devient disponible sur le 1.5 dCi 110. En janvier 2011, c'est le 1.5 dCi 95 FAP qui remplace les 1.5 dCi 85 et 105. Disparaissent en même temps le 1.6 16v BioEthanol et le 2.0 16v CVT. En avril 2011 débarque le 1.6 dCi 130 ch FAP, et le 1.6 16v BioEthanol revient. En janvier 2012, les 1.5 dCi 110 et 1.6 dCi 130 peuvent se doter du label Energy avec des systèmes de réduction de consommation. En juin 2012, une nouvelle offre essence apparaît, en la personne du 1.2 TCe 115 ch. En janvier 2013, le 1.6 16v BioEthanol disparaît définitivement.

 

Au niveau des finitions, on retrouve l'entrée de gamme Authentique, puis la Expression, la Carminat Tom Tom (seulement sur Grand Scénic), la Dynamique, la Privilège et le haut de gamme Jade. Elles ont évolué en cours de carrière avec par exemple des séries spéciales (Alyum, Bose, 15 th, Lounge, Limited ou Energy), et l'Initiale a remplacé la Jade en janvier 2012, avant d'être arrêtée en octobre 2014. Mais inutile de les détailler plus avant, car tout simplement, elles n'influent pas sur le niveau de fiabilité de tel ou tel modèle. Il s'agit simplement pour vous de déterminer le niveau d'équipement qui vous convient le mieux, et de l'appliquer aux motorisations que nous allons vous conseiller.

Le Grand Scénic 3 est tout aussi fiable que le court.
Le Grand Scénic 3 est tout aussi fiable que le court.

De la même façon, aucune différence entre la version courte et le Grand Scénic. Cela n'influe pas sur le niveau de fiabilité. Le choix entre les deux dépendra uniquement de vos besoins en termes de volume de chargement, et de nécessité de transport de personnes.

Sachez enfin que le Scénic 3 a été restylé en janvier 2012, puis en mars 2013. En avril 2013 est commercialisée la version Xmod, au look plus champêtre avec ses protections de carrosserie en plastique brut et ses sabots de protection sur les boucliers.

 

Un seul modèle que l'on conseille d'éviter

 

Si vous êtes un habitué de notre site, vous devez savoir que nous avons déjà réalisé une maxi-fiche fiabilité du Renault Scénic 3. En résumé, elle pose le fait que ce monospace compact est globalement recommandable. Il a bénéficié des gros progrès de Renault, qui revenait de loin, en matière de fiabilité. Ainsi, même si des soucis sont présents, on est très loin du catastrophique Scénic 2 son devancier, qui enchaînait les gros pépins mécaniques comme électroniques.

Dans le détail, on s'aperçoit que cette troisième génération ne connaît qu'un seul point faible, du côté, comme souvent, d'un moteur diesel.

 

Nous allons justement commencer par citer la "pire" version. Une opinion assez relative, disons-le tout de suite, mais il faut bien arriver à déterminer le plus mauvais choix. Il s'agit du 1.5 dCi 105/110 ch. Si la majorité des propriétaires sont satisfaits, c'est tout de même en assez grand nombre qu'ils ont pu expérimenter des soucis de casse de courroie de distribution, de coussinets de bielle fragiles, de volant moteur qui casse prématurément (surtout le 105 ch), ou de turbo.

Enfin, moins grave, car pas immobilisant, mais récurrent, embêtant et coûteux, les injecteurs de ce même 1.5 dCi peuvent rendre l'âme trop rapidement.

Donc quelles que soient les finitions, c'est ce plus petit des moteurs diesels qui doit provoquer la méfiance. Sauf en version 85 ch/95 ch FAP, pour lequel les soucis sont bien moins courants. Cela dit, on le répète, beaucoup de possesseurs sont satisfaits aussi. Donc après contrôle de l'absence de ces défauts, ou du fait qu'ils aient déjà été résolus, on peut tout de même envisager un achat. D'autant que s'il n'est pas un foudre de guerre, le 1.5 dCi en version 110 ch est suffisant pour emmener le Scénic, ce qui n'est pas le cas du 85/95 ch, un peu juste.

Les autres diesels, 1.9 dCi 130, 1.6 dCi 130, 2.0 dCi 150 et 160 ch sont moins touchés que le 1.5 par les aléas de fiabilité. Seul le 1.9 peut subir des fuites d'huile au niveau de l'intercooler (refroidisseur d'air), la plupart ayant été prises en garantie. 

 

Les blocs essence sont globalement à conseiller, du moins pour leur fiabilité.
Les blocs essence sont globalement à conseiller, du moins pour leur fiabilité.

Les moteurs essence, eux, connaissent un très faible taux d'avarie. On signalera juste une consommation d'huile un peu élevée sur le 1.2 TCe 115/130. Mais sinon, la tranquillité est de mise. C'est aussi le cas pour le 1.4 TCe 130 de début de carrière, le 2.0 16v 140 et le 1.6 16v (BioEthanol ou pas). Par contre, ce dernier est un peu juste en performances pour le Scénic 3. À réserver, tout comme le 1.2 TCe 115 d'ailleurs, aux adeptes de conduite placide. On conseillera plutôt un minimum de 130 ch.

Sachez toutefois que le Scénic 3 s'est vendu à 95 % en diesel. Il est donc plus difficile de trouver des modèles essence dans une configuration qui plaît.

 

Finissons tout de même avec les finitions. Si elles conditionnent peu le niveau de fiabilité, nous l'avons dit, certaines représentent un meilleur rapport prix/équipement que d'autres. C'est le cas par exemple de la Dynamique, de la Expression et de la Zen en fin de carrière. La finition Bose est également un bon choix. Mais les petits moteurs ne sont parfois disponible qu'avec l'entrée de gamme Expression ou Life, et les gros qu'avec les finitions hautes Jade ou Initiale.

 

Pour résumer, quelles sont les meilleures versions de Renault Scénic 3 ?

En diesel :

  • 1.6 dCi 130 toutes finitions (avec préférence pour Expression, Dynamique ou Bose)
  • 1.9 dCi 130 toutes finitions (avec préférence pour Expression, Dynamique ou Exception)

2.0 dCi 150 BVA ou 160 BVM Exception, Jade ou Initiale

En essence : 

  • 1.2 TCe 130 Expression
  • 1.4 TCe 130 toutes finitions (avec préférence pour Expression, Bose ou Exception)
  • 2.0 16v CVT Privilège ou Jade

 

Et quelles sont les pires versions de Renault Scénic 3 ?

En diesel :

  • Le 1.5 dCi 105/110 (pour des raisons de fiabilité) toutes finitions
  • Le 1.5 dCi 85/95 (pour des raisons de performances limitées) toutes finitions

En essence :

  • Le 1.6 16v 110/110 BioEthanol (pour des raisons de performances limitées) toutes finitions
  • Le 1.2 TCe 115 (pour des raisons de performances limitées) toutes finitions
Le Renault Scénic 3 en occasion : les meilleures et pires versions

En savoir plus sur : Renault Scenic

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire