Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le Salon de la cannibalisation – En direct du Salon de Genève 2017

Dans Salons / Salon de Genève

Quel est le point commun entre la Kia Stinger, la Volkswagen Arteon, le Range Rover Velar ou encore le Citroën C-Aircross ? Toutes ces nouveautés dévoilées en Suisse risquent de gêner fortement un autre modèle de leur marque respective.

Le Salon de la cannibalisation – En direct du Salon de Genève 2017

Au moment de changer de voiture, il y a ceux qui cherchent un objet pour se déplacer et écoutent leur raison, et ceux qui fonctionnent davantage au coup de cœur, en suivant leur passion. Ces clients exigeants aiment avoir le choix. La mode de la personnalisation illustre parfaitement cela. L'idée est de commander une voiture selon ses goûts pour ressentir la (fausse) impression de ne pas avoir la même que les voisins.

À un autre niveau, il en est de même avec les carrosseries. Les marques multiplient les silhouettes. D'ailleurs, en une quinzaine d'années, le paysage automobile a été bouleversé. Qu'il semble loin le temps où les voitures étaient réparties dans quelques catégories. Une avalanche de sous-segments a déboulé sur le marché. Exemple le plus parlant avec les SUV, désormais divisés en de multiples branches, des urbains aux XXL en passant par les compacts ou les coupés ! Les firmes osent les croisements les plus étonnants (comme le SUV cabriolet chez Land Rover) et inventent des niches dont on se demande si elles répondent à un besoin ou le créent de toutes pièces. Le but ? Attirer une clientèle qui cherche à se démarquer… et éviter de voir un concurrent s’emparer du créneau !

Le Salon de la cannibalisation – En direct du Salon de Genève 2017

Mais à vouloir être partout à la fois, il y a un risque de cannibalisation… et forcément de la casse. Il y a déjà des précédents, comme chez Mini avec un Paceman qui n'a pas su trouver son public, faute d'un positionnement vraiment intéressant par rapport à la 3 portes, moins chère. De son côté, Mercedes a annoncé que la CLS Shooting Brake ne serait pas remplacée, faute d'acheteurs.

Pourtant, lors du Salon de Genève, nous avons découvert plusieurs nouveautés qui sont prêtes à faire du mal à l'une de leurs sœurs. Chez Volkswagen, l'Arteon risque de devenir une sacrée gêne pour la Passat, même si cette dernière reste plus abordable. Mais avec un hayon et surtout une silhouette bien plus sportive et sexy, l'Arteon éclipse la familiale. Il en est de même chez Kia avec la très réussie Stinger, qui fera totalement oublier en Europe une Optima qui a déjà un mal fou à se faire connaître.

Chez Citroën, le concept C-Aircross prépare l'arrivée d'un C3 Aircross aux prestations nettement plus homogènes que celles du C4 Cactus. D'une longueur similaire, le prochain SUV urbain des chevrons sera plus pratique, plus habitable et moins clivant. Ce devrait être le coup fatal pour le Cactus. D'ailleurs, le cousin Opel Crossland X sera aussi (mais dans une moindre mesure) une gêne pour le Mokka X.

Le Salon de la cannibalisation – En direct du Salon de Genève 2017

Mais l'illustration la plus marquante du Salon se trouve chez Land Rover. Pour combler le trou entre l'Evoque et le Range Sport, la marque a dégainé le Velar. Mais ce dernier est seulement 5 centimètres plus court que le Sport. Bas, il se fait plus dynamique et profite d'un design très réussi, aux faux airs de concept-car. Disponible avec des mécaniques moins puissantes, il sera plus abordable. Bref, on se demande franchement qui va avoir envie d'un Range Sport à partir de cet été.

Les marques ont l'air de jouer à un jeu dangereux pour elles, semblant parfois se créer leur propre concurrence. Mais aidées par les plates-formes modulaires et le partage d'éléments techniques qui réduisent les coûts de développement, les risques financiers sont plus limités. Une Arteon doit par exemple beaucoup à la Passat, dont la planche de bord. Le client reste au final le grand gagnant, avec une multiplication de l'offre qui lui permet de trouver la voiture idéale. Ou alors, c'est l'inverse : l'acheteur va avoir de plus en plus de mal à se décider !

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire