Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Volkswagen ID.3 vs Nissan Leaf

Dans Salons / Les matchs du salon

Florent Ferrière

Promise depuis plusieurs années, la première Volkswagen électrique de grande diffusion est prête. Très ambitieuse, l'ID.3 vise la place de numéro 1 sur le marché de l'électrique, occupée actuellement par la Leaf. Premier duel pour voir si la japonaise doit s'inquiéter.

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Volkswagen ID.3 vs Nissan Leaf

Design : des originales

Autant le dire clairement : aucune des deux ne déclenche un coup de cœur. L'ID.3 et la Leaf n'ont pas un physique facile. Au moins, on peut dire que l'ID.3 renouvelle le style Volkswagen. Elle surprend avec son allure typée monospace. Le pare-brise est avancé et le capot tout petit. L'architecture électrique a permis de mettre les roues dans les coins. Le dessin du visage est peut-être trop basique. L'arrière étonne avec un toit qui plonge de chaque côté de la lunette et un hayon peint en noir.

La Leaf semble un peu plus sage. Après une première génération bizarroïde, la Nissan est rentrée dans le rang, ou presque. Elle a ainsi un look proche des autres productions de la marque, avec par exemple la jonction entre le vitrage latéral et la lunette ou une grande calandre en V. Mais comme c'est un gros restylage de la première version, on retrouve une silhouette trop haute, qui s'accorde mal avec le capot plongeant.

Notre choix : égalité, un point partout

Présentation intérieure : une allemande plus osée

L'ID.3 a des allures de concept à bord, avec une présentation à la fois simplifiée et techno.
L'ID.3 a des allures de concept à bord, avec une présentation à la fois simplifiée et techno.
Dans la Leaf, c'est du sérieux. La Nissan semble moins moderne.
Dans la Leaf, c'est du sérieux. La Nissan semble moins moderne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a ici deux façons de faire. D'un côté, Nissan a décidé de proposer une planche de bord conventionnelle, sans aucune originalité qui pourrait s'accorder avec le côté futuriste de la motorisation. On a donc une architecture classique. Au moins, ce n'est pas déroutant. L'auto se contente d'un écran tactile de 8 pouces.

À l’inverse, l'ID.3 casse les codes et apporte un vent de fraîcheur au design intérieur de Volkswagen. La présentation est épurée et aérienne, avec un nombre limité de commandes. Il y a à la place un écran de 10 pouces. l'instrumentation est sur un autre écran façon tablette. Un sélecteur y est associé. Volkswagen a prévu davantage de personnalisation. La planche de bord peut ainsi oser des éléments blancs, notamment le volant, ou orange. Le bémol viendra de la présence de plastiques durs.

Notre choix : ID.3

L'ID.3 mesure 4,26 mètres de longueur.
L'ID.3 mesure 4,26 mètres de longueur.
La Leaf est bien plus imposante avec 4,49 mètres.
La Leaf est bien plus imposante avec 4,49 mètres.

 

Habitabilité/Coffre : plus de bagages dans la Leaf

Avec sa nouvelle plate-forme conçue pour les moteurs électriques, l'ID.3 profite d'un empattement géant, 2,77 mètres. De quoi donner un très bon espace aux jambes à l'arrière. La Leaf annonce de son côté un meilleur volume de coffre, jusqu'à 435 litres, contre 380 pour l'ID.3. Elle tire avantage de son plus grand gabarit, mais sa soute est assez biscornue. Les banquettes se rabattent, mais forment sur les deux modèles une grande marche.

Notre choix : égalité, un point partout.

Le hayon, la lunette et le toit forment un seul bloc. Il y a plusieurs décors pour la custode.
Le hayon, la lunette et le toit forment un seul bloc. Il y a plusieurs décors pour la custode.
La Leaf est moins bizarre mais pas toujours bien proportionnée.
La Leaf est moins bizarre mais pas toujours bien proportionnée.

 

Moteurs et autonomies : une ID.3 prometteuse

Le temps de l'électrique à version unique est révolu. La Volkswagen sera proposée avec deux puissances, 150 et 204 ch. Il y aura trois types de batterie : 45, 58 et 77 kWh. Elles annoncent des autonomies avec le cycle WLTP de 330, 420 et 550 km.

En face, la Leaf est maintenant proposée en deux versions, la variante e+ venant de rejoindre le catalogue. Celle-ci a une puissance de 217 ch et une autonomie WLTP de 385 km avec une batterie de 62 kWh. La version d'accès annonce 150 ch et promet jusqu'à 270 km avec une batterie de 40 kWh.

Les puissances sont semblables. La Volkswagen semble mieux partie pour l'autonomie. Reste à savoir à quel prix. L'allemande commencera sous 30 000 €, comme la Nissan. La Leaf e+ débute à 37 700 €. Volkswagen promet la version de lancement First à moins de 40 000 € avec la batterie 58 kWh.

Notre choix : ID.3

L'ID.3 inaugure le logo rajeuni de Volkswagen, avec un trait plus fin.
L'ID.3 inaugure le logo rajeuni de Volkswagen, avec un trait plus fin.
La conduite assistée s'enclenche avec ce bouton bleu sur le volant.
La conduite assistée s'enclenche avec ce bouton bleu sur le volant.

 

Technologie : guidage inédit pour la VW

La Leaf est bien dotée. Elle a ainsi inauguré en Europe le Pro Pilot, la technologie de conduite assistée de Nissan, qui associe l'aide actif au maintien dans la voie et le régulateur de vitesse adaptatif, capable de stopper et relancer l'auto. Il y a aussi le freinage d'urgence automatique, l'aide aux créneaux, la vision 360° et toute la connectivité smartphone, avec notamment une application qui permet de localiser la voiture.

La Volkswagen n'est évidemment pas larguée. Elle prend même un peu d'avance avec ses phares de type matrix (le faisceau s'adapte seul en permanence) et surtout une inédite instrumentation à réalité augmentée, qui projette des infos sur le pare-brise, pour par exemple indiquer précisément la voie à prendre.

Notre choix : ID.3

Volkswagen ID.3 vs Nissan Leaf : le premier verdict Caradisiac

Thème Avantage
Design Égalité
Présentation intérieure ID.3
Habitabilité/Coffre Égalité
Moteurs/Autonomie ID.3
Technologies ID.3
LE 1ER VERDICT CARADISIAC ID.3 : 5 - Leaf : 2

La gagnante : Volkswagen ID.3

Les matchs du Salon de Francfort 2019 - Volkswagen ID.3 vs Nissan Leaf

La victoire peut sembler écrasante. On rappelle que c'est un premier match virtuel, qui évalue les forces en présence avant les essais. Mais il est vrai que l'allemande tire avantage de sa conception moderne sur une plate-forme dédiée, alors que la Leaf repose sur une base ancienne, ce qui se ressent en matière d'autonomie et de technologies. VW se lâche aussi davantage sur la présentation. Mais la Leaf a un atout important : elle est disponible avec ses deux variantes. La VW ne sera pas livrée avant le second trimestre 2020, et uniquement avec ses versions hautes. La gamme ne sera complète qu'en 2021… soit peu de temps avant une toute nouvelle Leaf, sur base dernier cri cette fois.

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire