Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouvelle Nissan Leaf : tout ce qu'il faut savoir

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Florent Ferrière

La Leaf change tout ou presque. Elle reçoit un moteur plus puissant, gagne 120 km d'autonomie et (surtout) adopte un style plus conventionnel. La seconde génération semble déjà être celle de la maturité.

Nouvelle Nissan Leaf : tout ce qu'il faut savoir

Design : presque normal

L'évolution stylistique que connaît la Leaf illustre bien à quel point la voiture électrique est prête à entrer dans une nouvelle dimension. La première génération a été dévoilée à un moment où l'auto branchée avait un goût d'avenir. Alors, comme pour toutes les voitures qui se disent en avance sur leur époque, façon Toyota Prius ou Mirai, Nissan avait volontairement opté pour un design bizarroïde.

Mais maintenant, l'électrique est en passe de se démocratiser. Nissan sait que la seconde génération de la Leaf va avoir dans les roues de redoutables concurrentes, à commencer par la Volkswagen ID d'ici 2020. Surtout, la clientèle potentielle ne se limite plus à des avant-gardistes qui assument pleinement un design curieux (qui a dit moche ?). Il n'est donc plus question de se priver d'une bonne partie des acheteurs avec un style trop décalé.

La Leaf ne rentre pas totalement dans le moule, gardant une silhouette monocorps pour favoriser l'aérodynamisme, mais se veut nettement plus sage. Elle s'apparente presque à une compacte normale. Surtout, elle ne semble plus en marge du reste de la gamme, adoptant tous les codes esthétiques des dernières Nissan, visibles par exemple sur la Micra : calandre agrandie, optiques étirées, vitrage latéral visuellement relié à la lunette arrière, feux boomerang… La Leaf cède même à la mode de la carrosserie bicolore.

Nouvelle Nissan Leaf : tout ce qu'il faut savoir
  • Les dimensions
  Nouvelle Leaf Ancienne Leaf
Longueur 4,49 m 4,45 m
Largeur 1,79 m 1,77 m
Hauteur 1,54 m 1,55 m
Empattement 2,70 m 2,70 m

À l’intérieur : pas d'originalité

Nouvelle Nissan Leaf : tout ce qu'il faut savoir

La planche de bord se fait également plus classique. Une fois au volant, pas d'excentricité sous les yeux pour faire futuriste, si ce n'est le joystick au pied de la console centrale. On ne trouve même pas un immense écran tactile. L'instrumentation sur deux étages a été abandonnée. Il n'y a plus qu'un combiné, en bonne partie digital. La qualité perçue progresse sensiblement, reste à voir s'il en est de même du côté des matériaux.

Moteur : enfin une autonomie correcte

La Leaf reçoit un nouveau moteur, plus musclé. La puissance passe de 109 à 150 ch, tandis que le couple maximal grimpe de 254 à 320 Nm. Si la vitesse maxi reste limitée à 144 km/h, assurément les accélérations devraient être plus nerveuses.

Mais évidemment, le chiffre le plus attendu était celui de l'autonomie, facteur déterminant à l'achat d'une électrique. La première Leaf annonçait jusqu'à 250 km. Avec un nouveau pack de batteries lithium-ion, la nouvelle fait comme espéré un bond en avant, avec 378 km. En conditions réelles d'utilisation, ce sera environ 300 km. La Zoé reste une meilleure élève avec 400 km. Mais Nissan indique qu'une variante plus puissante et à l'autonomie accrue sera présentée dans un an.

Nouvelle Nissan Leaf : tout ce qu'il faut savoir

L'une des nouveautés techniques de la Leaf, c'est l'e-Pedal. Il s'agit d'une pédale d'accélérateur qui sait aussi freiner. En diminuant la pression sur la pédale, la voiture freine. En la lâchant complètement, l'auto s'arrête et s'immobilise, même en pente. Selon Nissan, 90 % de la conduite peut se faire avec cette fonction, activée via un bouton. Le système serait particulièrement avantageux sur route sinueuse.

Équipements : en chemin vers la conduite autonome

Nissan fait de la Leaf sa vitrine technologique. L'auto reçoit deux assistances qui la rendent partiellement autonome. La Leaf inaugure ainsi le ProPilot Park, qui gère toutes les manœuvres de stationnement, en épi, créneau et bataille. Le conducteur n'aura plus rien à faire. L'aide ProPilot, déjà annoncée sur les nouveaux Qashqai et X-Trail, sera aussi de la partie : la technologie assistera le conducteur pour accélérer, freiner et tourner dans la circulation.

La fiche technique

Puissance 110 kW (150 ch)
Couple maxi 320 Nm
Batterie Lithium-ion, 40 kWh
Vitesse maxi 144 km/h
Autonomie 378 km
Temps de recharge 8 heures (6 kW) / 17 heures (3 kW)

La concurrence

Hyundai Ioniq
Hyundai Ioniq
VW e-Golf
VW e-Golf

 

Pour l'instant, elle se fait rare, mais la situation va évoluer dans les années à venir. La championne des électriques en France, c'est la Renault Zoé, mais il s'agit d'une citadine, une quarantaine de centimètres plus courte. Côté compactes, on trouve deux propositions : la Hyundai Ioniq et la Volkswagen e-Golf. La coréenne annonce une autonomie de 280 km et un prix de base, sans bonus, de 35 850 €. L'allemande peut en théorie parcourir jusqu'à 300 km avec une recharge. Elle coûte au minimum 39 350 €.

En 2018, la Leaf devra aussi affronter l'Opel Ampera-e. Son gabarit est plus petit, avec 4,16 mètres de longueur, mais sera suffisant pour une famille. Surtout, l'Ampera-e promet plus de 500 km d'autonomie. Il ne faut aussi pas oublier la Tesla Model 3, plus familiale et plus premium. Mais l'américaine a dans le viseur le titre de voiture électrique la plus vendue dans le monde, une distinction qui appartient à ce jour à la Leaf.

La deuxième génération de la japonaise sera commercialisée chez nous début 2018. Elle ne sera pas à Francfort, Nissan ne faisant pas le déplacement.

Photos (18)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire