Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Prise en mains – Opel Corsa 2019 : cœur de lion

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

C’est à l’occasion du prochain salon de Franfort ( du 12 au 22 septembre) qu’Opel va présenter la nouvelle génération de Corsa. Près de six mois avant sa commercialisation, Caradisiac a eu l’opportunité d’en prendre le volant.

Prise en mains – Opel Corsa 2019 : cœur de lion

La sixième génération de Corsa est un modèle qui va marquer l’histoire d’Opel. Pour la première fois, le constructeur allemand a utilisé une plate-forme provenant de chez PSA pour concevoir sa nouvelle citadine. Logique puisque Opel fait désormais partie du groupe français.  Un rachat qui a eu des conséquences directes sur la vie de cette Corsa. Les ingénieurs de chez Opel avaient déjà commencé à réfléchir au remplacement de la Corsa, mais le rachat a tout bouleversé : le travail entrepris a été stoppé et il a été décidé de prendre pour base la plateforme CMP, c’est-à-dire celle de la nouvelle Peugeot 208 mais également de la DS3 Crossback. Sans ce contre-tremps, la 6e Corsa aurait pu débarquer il y a un an et il faudra attendre encore six mois avant de la voir arriver en concessions.

Même si le segment B à savoir celui des citadines enregistre une baisse des ventes en raison de la montée en puissance des SUV urbains, il représente toujours une catégorie essentielle. Ainsi, depuis 1982, date de l’apparition de la première génération, il s’est écoulé près de 14 millions de Corsa et elle demeure l’un des modèles les plus vendus en Europe. Son remplacement est donc stratégique pour la marque allemande d’où les nombreuses précautions qui sont prises pour garder les lignes de ces prototypes encore secrètes.

Même camouflée, la Corsa sera moins en rondeur que l'actuelle.
Même camouflée, la Corsa sera moins en rondeur que l'actuelle.

À la découverte des formes, on peut tout de même annoncer que la nouvelle Corsa n’a rien à voir avec la précédente. Ainsi, la petite vitre placée près du rétroviseur disparaît tout comme la custode arrière. Le capot est nettement plus horizontal tandis que l’épaulement arrière est très marqué à la manière de la dernière Peugeot 208. La Corsa cuvée 2019 se distinguera également par une signature lumineuse inédite composée notamment des feux de jours en forme de virgule qui ne sont plus au-dessus mais au-dessous des projecteurs. Ces derniers pouvant être d’ailleurs 100% LED sur les finitions hautes. La Corsa proposera comme originalité deux types de spoiler, l’un privilégiant les économies de carburant tandis que l’autre mettra en avant la stabilité et donc la performance.

Capot plus horizontal, fin des vitres de custode et de rétroviseurs, la Corsa gagne en dynamisme.
Capot plus horizontal, fin des vitres de custode et de rétroviseurs, la Corsa gagne en dynamisme.

Côté mensurations, la nouvelle Corsa grandit avec une longueur de 4,06 m, mais un porte-à-faux avant qui se réduit de 5 cm, tandis que l'empattement atteint désormais 2,54 m (+ 28 mm). Elle est aussi plus basse de 48 mm (1,43 m). Bonne nouvelle avec l’augmentation du volume du coffre qui atteint désormais 309 litres soit 23 litres de plus qu’actuellement. C’est bien mais loin des références de la catégorie.

Au vu des nombreuses modifications annoncées par la marque, nous avions hâte de prendre le volant de cette nouvelle Corsa et c’est dans la région de Bitche dans le Nord-Est de la France que nous sommes allés la conduire.

Le centre de gravité est rabaissé.
Le centre de gravité est rabaissé.

Dès l'installation, les changements se font immédiatement sentir avec une position de conduite rabaissée de près de 3 cm. Sans surprise, pas de petit volant ici, un accessoire qui reste la marque de fabrique de Peugeot. La planche de bord camouflée devrait être différente de celle de la citadine au lion à la manière des 3008 et Grandland X. Les premières impressions sont très bonnes et on ressent immédiatement les bienfaits et la patte Peugeot au niveau de la liaison au sol. Alors, certes, les ingénieurs de chez Opel ont pu calibrer la direction et les suspensions selon leur bon vouloir mais on perçoit une certaine ressemblance avec la 208. La direction est ainsi très précise, plus directe et informative que la Corsa d’aujourd’hui.

C'est en virages que l'on ressent le plus les évolutions apportées au niveau du châssis.
C'est en virages que l'on ressent le plus les évolutions apportées au niveau du châssis.

Quelle que soit la puissance du moteur, le train avant n’est jamais dépassé et aucune perte de motricité n’a été signalée malgré les nombreuses sollicitations. Très probant, même si nos modèles d’essai étaient chaussés de pneumatiques Michelin Power Sport particulièrement efficaces dans ce domaine. Plus agile sur route, la Corsa sera également plus facile au quotidien, notamment en ville grâce à un diamètre de braquage raccourci. Un autre point d'amélioration concerne le comportement global avec une tenue de caisse largement plus efficace, moins sensible au roulis et aux mouvements de caisse. Tout cela permet d'accroître de façon notoire le dynamisme de cette Corsa. Deux bémols : le premier concerne le confort relativement ferme, nettement plus que sur la Corsa actuelle, pas sûr que cela soit ce que recherchent les acheteurs d’une citadine. Le second porte sur l’insonorisation avec des bruits de roulement assez conséquents.

Prise en mains – Opel Corsa 2019 : cœur de lion

La reprise de nombreux éléments techniques provenant de PSA s’avère au final une bonne chose. Au-delà des progrès constatés sur route, la nouvelle Corsa a subi une cure d’amaigrissement. Elle est 10% plus légère que l’actuelle, soit un gain pouvant atteindre 108 kg et passe sous la barre des 1 000 kg (980 kg précisément) grâce notamment à l’utilisation de moteurs en aluminium mais aussi à la réduction du poids des sièges (- 5,5 kg pour l’avant et – 4,5 kg pour l’arrière) et de la caisse (- 40 kg). Une excellente nouvelle donc pour le dynamisme, la consommation et les rejets de CO2. Plus économe cette nouvelle Corsa est aussi plus agréable à conduire grâce aux moteurs présents sous son capot. En essence, le 1.2 sera décliné en 75, 100 et 130 ch en boîte mécanique ou automatique et en diesel, une seule possibilité, le 1.5 de 100 ch. Pour ce premier galop d’essai, ce sont les motorisations essence qui nous ont été proposées avec un 100 ch couplé à la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et le 130 ch associé à la boite automatique à 8 rapports. Et ne tournons pas autour du pot, ces deux configurations nous ont séduites avec toutefois un agrément supérieur pour le 130 ch. Contrairement aux 1.4 T 100 ch, le 1.2 T est nettement plus réactif et tonique. Les valeurs de couple sont quasi identiques (env 200 Nm), mais la perte de poids joue ici pleinement son rôle, bien aidée en cela par un turbo bénéficiant d’une inertie moindre. Que ce soit en 100 ou 130 ch, son association avec les boîtes mécanique ou automatique est excellente même si on aurait aimé des débattements moins importants sur la mécanique.

Par ailleurs, comme sa cousine 208, la nouvelle Corsa sera déclinée et c’est une première dans une version 100% électrique dénommée e-Corsa qui fera partie des quatre véhicules électrifiés lancés en 2020 par Opel. Elle sera d’ailleurs la première version qui sera officiellement dévoilée le 4 juin prochain.

Prise en mains – Opel Corsa 2019 : cœur de lion

En attendant les premiers essais qui auront lieu en novembre prochain, le premier galop effectué au volant de cette nouvelle s’est avéré particulièrement concluant. Le gap avec la précédente génération est conséquent et les progrès sont visibles de tous les côtés. Si les quelques défauts que nous avons relevés sont corrigés, cette Corsa risque bien de donner du fil à retordre à ses concurrentes.

Portfolio (27 photos)

En savoir plus sur : Opel Corsa 6

Opel Corsa 6

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (99)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Future réussite en vue :fier:

Par

Sinon pour votre info, premières photos officielles de la nouvelle Corsa(à moteur d'aspirateur)sur le site de l'Automobile Magazine :oui:

Par

Elle a l'air sympa et jolie.

Par

Le lien vers l automobile magasine est déjà désactivé !

Néanmoins on peut trouver une photo sur le topic Opel corsa 2019 de forum auto...

Par

Toutes les photos sont ici en milieu de page : http://worldscoop.forumpro.fr/t6314p850-2018-opel-corsa-f-p2jo

:smile:

Par

Une Peugeot au vrai prix? Sans la vaseline? Au prix d'une citroen en gros?

Par

En réponse à TDPeugeot

Future réussite en vue :fier:

Tu veux dire comme les Crossland et grandland ? Oh, wait... :lol:

Par

une 208 rebadgée donc.. avec ses qualités/défauts.

Par

"Deux bémols : le premier concerne le confort relativement ferme, nettement plus que sur la Corsa actuelle, pas sûr que cela soit ce que recherchent les acheteurs d’une citadine. Le second porte sur l’insonorisation avec des bruits de roulement assez conséquents."

Déjà qu'on ne peut pas dire que l'actuelle Corsa brille dans ces domaines, on peut s'attendre à qqchose de juste rédhibitoire non ?

Soit, elle tient mieux la route, mais une citadine tape-cul dans laquelle on doit hurler pour se parler, c'est une citadine qui rate sa cible.

Par

En réponse à PanzerWagen

Toutes les photos sont ici en milieu de page : http://worldscoop.forumpro.fr/t6314p850-2018-opel-corsa-f-p2jo

:smile:

Merci pour le lien. Pour ma part je suis vraiment séduit. J'attends ces photos depuis une éternité car je pensais à elle pour changer ma voiture dans quelques mois. Il y a de grandes chances que je craque !!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire