Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

PV Stationnement : des quotas imposés par la mairie de Paris

Dans Pratique / Vos droits

PV Stationnement : des quotas imposés par la mairie de Paris

C’est un sujet sur la gestion du stationnement à Paris qui mérite un arrêt. Un thème que le journal le Canard Enchaîné aime développer depuis quelques semaines et qui révèle une politique de la mairie de Paris particulièrement inquiétante. Vous avez aimé les contrôles fictifs de la part des prestataires privés qui ont aussi envoyé dans les rues des agents non assermentés pour verbaliser ? Alors vous allez adorer celle des quotas imposés par la municipalité… Qui auraient donc poussé les sociétés en charge du contrôle et de la verbalisation à tous les excès…

Dans son édition du 14 mars, le Canard Enchaîne révèle que le contrat passé entre la mairie de Paris et les sociétés Streeteo et Moovia, chargées des PV dans la ville, prévoit des sanctions financières en cas de non-respect de quotas. Et ces derniers ne sont pas anodins : on apprend ainsi que le contrat obligerait Streeteo à réaliser un minimum de 51 564 contrôles journaliers contre 23 346 pour Moovia.

De quoi inciter au zèle pour atteindre les objectifs. Mais en même temps, se faire trop défavorablement remarquer par des procédures à l’emporte-pièce peut aussi coûter. Selon le Canard si un "recours administratif préalable obligatoire" (Rapo) peut être déposé par l'automobiliste qui estime avoir reçu un PV injustifié, il est indiqué qu'un nombre trop élevé entraînerait de nouvelles sanctions financières. Le seuil de tolérance ainsi mis à jour n’est cependant pas valorisé. Au contraire des contrôles journaliers.

Interrogée par Capital, la mairie de Paris explique appliquer des pénalités "en cas de FPS (forfaits post-stationnement, ex-PV) apposés insuffisants au regard du nombre de contrôles positifs". C’est-à-dire, s'assurer que les stationnements impayés soient réellement sanctionnés via un FPS. Des polémiques et des révélations qui ne rassurent nullement sur l’éthique, la déontologie et la politique générale des protagonistes…

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

toujours eu des quotas pour les flics, alors je vois pas pourquoi il n'en serait pas de meme pour le privé

Par

En réponse à ascrounch

toujours eu des quotas pour les flics, alors je vois pas pourquoi il n'en serait pas de meme pour le privé

entièrement d'accord. C'est un peu la moindre des choses.

Si la boite privée estime que ce quota n'est pas atteignable, elle ne répond pas à l'appel d'offre. C'est aussi simple que ça.

Par

"contrôles journaliers" et non verbalisation, je trouve cela "normal" que le prestataire risque des pénalités, il faut bien qu'il y ai une rentabilité tout comme la limitation des PV injustifiés pour prévenir les abus

Par

L'article ne correspond absolument pas au titre.

L'article ne parle pas de quotas de PV, comme le sous entend le titre.

L'article parle de quotas de contrôles journaliers. Et je ne vois pas le problème : vous payez une entreprise pour effectuer un travail, vous lui fixez un objectif de résultat. Sinon, elle peut dire "j'ai fait 2 contrôles, ma journée est finie"

Et pareil pour le paragraphe sur les taux de réclamation, rien d'anormal. Si le taux est élevé, c'est que les contrôles sont mal faits, donc que la prestation que vous payez est mal faite. C'est donc dans l'intérêt de tous : ne pas gaspiller l'argent public et ne pas verbaliser à tort les gens.

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Tu aurais peut être dû lire l'article avant de le commenter, non ?

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Si tu ne lis pas les articles, tu devrais peut-être arrêter de les commenter, aussi, non ?

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Ok, ok, il n'y a pas besoin de lire un article pour savoir ce qu'il contient.

Je m'incline :ml::tongue:

Par

La Mairie de Paris à budgétisé 330 millions de recettes pour le stationnement....

Vu les tarifs des amendes (miniorées si paiement rapide) on peut tabler sur 35€/amendes.

330 000 000 / 35 = 9 430 000 (arrondi sup) amende/an.

25 800/jour......

Va falloir en contrôler des véhicules pour foutre 25 800 prune/jour. TOUS les jours.

==> Il y a déjà eu des dérapages.....c'est pas fini....

Par

qu'est ce qu'on a pas entendu de la part des socialistes qui sont a la mairie de paris a propos des quotas mis en place par Sarko chez les flics... "c'etait une approche ultraliberale"

Mais la quand c'est eux, les gens de gauche alors c'est "juste"...

Ils me font flipper ces menteurs et retourneurs de vestesde gauche... Imagine si la democratie flanche.. ils seront les 1er à collaborer...

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Ah oui ? Tu l'as lu dans le titre d'un article ? :tourne:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire