Publi info

Salon de Genève 2019 - Renault dévoile la Clio 5

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Événement ! Renault révèle enfin la cinquième génération de son best-seller, la Clio. Le Losange a fait timidement évoluer le design extérieur. En revanche, à bord, c'est le big bang !

Salon de Genève 2019 - Renault dévoile la Clio 5

Le symbole pouvait-il être plus fort ? Le premier modèle présenté par Renault après la mise en place d'une nouvelle direction est une toute nouvelle génération de la voiture la plus célèbre et la plus vendue du groupe, la Clio. On ne pouvait pas faire mieux pour marquer le coup d'envoi d'une nouvelle ère, celle de l'après Ghosn.

Depuis ses débuts, en 1990, la Clio s'est écoulée à 15 millions d'exemplaires. La quatrième génération a réussi le petit exploit de se vendre de plus en plus d'année en année. Reine des ventes en France pendant toute sa carrière, elle a aussi été la citadine la plus vendue en Europe. Un succès qu'elle doit en bonne partie à son look extérieur.

Évolution à l'extérieur

Clio 4
Clio 4
Clio 5
Clio 5

Celui-ci a été si apprécié que Renault a décidé de ne pas le bouleverser. Pour la première fois, il y a une forte continuité esthétique dans la lignée des Clio. C'était une volonté de Laurens van den Acker, patron du design de la marque : installer un style sur la durée, à la manière de ce que fait Volkswagen. L'idée est de capitaliser sur les bons acquis et cela permet de ne pas trop dévaluer le précédent modèle.

Plus question donc de faire table rase à chaque génération, et cette Clio 5 l'illustre bien. Peut-être un peu trop. Certains parleront d'ailleurs de restylage et pourraient bien avoir du mal à reconnaître la nouvelle sous certains angles ! Il est vrai que le changement est timide, mais Renault indique que tous les éléments de carrosserie sont inédits.

Clio 4
Clio 4
Clio 5
Clio 5

Pour l'extérieur, les designers ont voulu donner à la Clio une apparence un peu plus athlétique et un peu plus chic. Le changement le plus visible se trouve au niveau de l'avant, avec des optiques plus étirées et dotées d'un crochet. Dès le niveau de base, les phares sont 100 % LED. La calandre est plus ouverte et le capot plus nervuré.

Au niveau du profil, la troisième vitre latérale disparaît, mais il y a toujours au niveau du montant un logement pour la poignée de la porte arrière. Sur les versions hautes, tout le vitrage est désormais cerclé de chrome. Une nervure crée une sur-épaisseur de carrosserie au-dessus du vitrage. On aurait pu s'en passer. De profil, les plus attentifs remarqueront la petite nervure en flèche sur les ailes. La baguette latérale forme maintenant une épaisse ligne en bas des portes. La Clio garde ses hanches bien marquées.

Clio 4
Clio 4
Clio 5
Clio 5

À l'arrière, les feux forment une petite pointe vers le centre du hayon, comme sur le Scénic. Dommage, ils perdent en finesse. Le bouclier s'allège en revanche, avec l'abandon des éléments noirs qui encadraient la plaque d'immatriculation.

La Clio est légèrement raccourcie. Elle perd 14 mm, avec une nouvelle longueur de 4,05 mètres.

Pour reconnaître facilement la Clio 5, il faut regarder les phares, dotés d'un crochet.
Pour reconnaître facilement la Clio 5, il faut regarder les phares, dotés d'un crochet.
Comme l'avant, l'arrière reçoit une signature lumineuse en C.
Comme l'avant, l'arrière reçoit une signature lumineuse en C.

 

DIMENSIONS Clio 5 Clio 4 Différence
Longueur 4.048 mm 4.062 mm - 14 mm
Largeur 1.798 mm 1.732 mm + 66 mm 
Hauteur 1.440 mm 1.448 mm - 8 mm
Coffre 391 litres 300 litres + 91 litres

Révolution à l'intérieur

Salon de Genève 2019 - Renault dévoile la Clio 5

Si la Clio évolue à peine dehors, à bord, c'est la révolution. Vous avez pu le voir avec la révélation des images en avant-première : Renault a tout changé. Le constructeur était évidemment conscient que la quatrième génération avait raté le coche, la faute à un développement à l'économie (le budget avait dû être partagé avec la Zoé). Heureusement, les bonnes ventes de la Clio 4 n'ont pas poussé le constructeur à minimiser ses efforts pour la 5e ! Cela aurait été risqué, surtout à l'approche du lancement d'une nouvelle 208, qui devrait marquer les esprits comme a pu le faire le 3008.

Le levier de vitesses est surélevé, pour bien tomber sous la main.
Le levier de vitesses est surélevé, pour bien tomber sous la main.
Plusieurs couleurs seront proposées pour cette baguette. Bien vu de l'avoir prolongée dans l'aérateur.
Plusieurs couleurs seront proposées pour cette baguette. Bien vu de l'avoir prolongée dans l'aérateur.

La voiture met d'ailleurs une petite claque aux modèles haut de gamme de Renault ! La Clio peut ainsi recevoir une instrumentation 100 % numérique sur un écran de 10 pouces. Au centre, en format portrait, il y aura sur les versions chics un écran de 9,3 pouces. Celui-ci ne gomme pas toutes les commandes, car il y a toujours des molettes pour la climatisation. Dommage qu'elles soient partagées avec le Dacia Duster. On note d'ailleurs que la Clio fait l'impasse sur le réglage bizone.

L'auto soigne visuellement les détails, avec un éclairage d'ambiance ou des baguettes colorées intégrées aux aérateurs. La Clio 5 dégage une très belle impression de qualité... du moins sur les finitions hautes. Les matériaux sont promis à niveau, avec un revêtement souple sur le haut de la planche de bord et des portes. Le coffre annonce un volume de 391 litres. On obtient un plancher plat lorsqu'on replie la banquette.

Avant les modèles musclés, Renault propose le pack esthétique sportif RS Line.
Avant les modèles musclés, Renault propose le pack esthétique sportif RS Line.

Une nouvelle finition RS Line

Exit la GT Line, place à la RS Line, la finition pseudo-sportive de la gamme. Celle-ci profite de boucliers spécifiques, avec à l'avant la lame de couleur contrastée et à l'arrière un petit diffuseur. Les jantes de 17 pouces sont spécifiques. À bord, on trouve des sièges au maintien renforcé, des décors imitant le carbone, des surpiqûres rouges et un pédalier en aluminium.

 

Une technique encore bien secrète

Pour l'instant, Renault ne donne pas d'information sur la partie technique et la liste des équipements. Mais il y aura aussi de nombreux changements à ces niveaux. La Clio 5 inaugure une nouvelle plate-forme, la CMF-B. Côté motorisations, elle mettra l'accent sur les blocs essence, avec des 1.0 et 1.3. Surtout, c'est confirmé, la Clio sera la première Renault hybride (simple), comme la Toyota Yaris.

En ce qui concerne l'équipement, la Clio devrait avoir le privilège d'inaugurer de nouvelles technologies de conduite autonome chez Renault. Ce qui donne une crainte : on se souvient des débuts difficiles du dernier Espace, qui avait inauguré une flopée de nouvelles technologies et rencontré de nombreux soucis de fiabilité.

Les derniers secrets de la Clio seront dévoilés à l'occasion de sa première sortie officielle, au Salon de Genève début mars.

Salon de Genève 2019 - Renault dévoile la Clio 5

Gamme : les premières infos

L'organisation de la gamme ne change pas, avec les finitions classiques Life, Zen et Intens. Le pack esthétique RS Line comblera les sportifs du dimanche. Au sommet, on retrouve l'Initiale Paris (jantes 17 pouces spécifiques, sièges en cuir matelassé).

L'auto est présentée avec une nouvelle teinte de carrosserie, nommée Orange Valencia. 11 couleurs seront disponibles au total. Renault proposera toujours des packs de personnalisation pour la carrosserie (rouge, orange et noir). Huit ambiances intérieures sont au menu. L'éclairage d'ambiance propose une palette de huit couleurs.

 

Portfolio (19 photos)

En savoir plus sur : Renault Clio 5

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (290)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pas de révolution, mais plutôt élégante , l'arrière est bien mieux que l'actuel. L'intérieur marque l'évolution.

Pas de prise de risque mais je pense que c'est dans la lignée et en cohérence.

Plus qu'à mettre le 1.8T dedans et le tour est joué !

Par

et voilà...comme annoncé par le modèle réduit publié il y a quelques jours, la déception est de mise, on dirait un gros réstylage. En singeant les allemands, qui font evoluer timidement leurs modèles d'une génération à l'autre, ici jusqu'a l'habitacle très rectiligne (loin des grandes courbes que j'adorais sur la génération 3), et misant sans doute une nouvelle fois sur le design qui a bcp plu de la 4, contribuant pas qu'un peu a son succes malgré une qualité de fabrication low cost, Renault se fout a mon avis le doigt dans l'oeil. Mais bien sur seul l'avenir nous dira si j'ai raison

Par

Clio IV phase 3

Par

Punaise même en sachant que l’extérieur allait très peu évoluer au final on est quand même déçus!!!

Ils sont forts chez Renault!!!

Par

2019 encore des françaises en manuel :fresh: les prix grimpe automatiquement par contre :redface:

Par

En réponse à Saab39

Pas de révolution, mais plutôt élégante , l'arrière est bien mieux que l'actuel. L'intérieur marque l'évolution.

Pas de prise de risque mais je pense que c'est dans la lignée et en cohérence.

Plus qu'à mettre le 1.8T dedans et le tour est joué !

Je partage ton avis !

Le 1.8L est hélas trop polluant et le 1.3 monte déjà jusqu'à 160cv sur les autres modèles

J'espère qu'on aura une version un peu musclé, mais probablement hybride, de 200cv avec le 1.3Tce aidé par des moteurs électriques dans les phases d'accélération

Ce que je veux savoir par contre, c'est le poids de la voiture, j'ai encore en tête le choque entre mon passage d'une clio 2 ph2 et une clio 3 ph2

même moteur, même puissance, même couple mais 200kg d'écart, ça fait mal autant au niveau du plaisir de conduite que de la consommation...

Par

Toujours des articles avec de la mesquinerie, des procès d'intention.

Systématique.

Je préfère lire l'article de l'Argus.fr !

Des critiques et de l'enthousiasme.

Ici, M. Ferrière nous balance son acrimonie et son parti pris pro Peugeot.

Pourquoi parler de la 208, vous n'en connaissez rien...

Par

Evolution plutot jolie ma

Par

Un design extérieur consensuel de type Golf mais plus agréable à l'œil . Une grosse évolution à l'intérieur mais avec l'affreuse tendance de rendre les intérieurs sombres donc d'un aspect étriqué.

Je regrette le temps des voitures à vivre avec des intérieurs aux couleurs claires ...

Par

La Clio c'est la Golf de Renault.

Elle est et elle restera n°1 des ventes en France et en Europe.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire