Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : une nouvelle usine de batteries à Douai

Renault : une nouvelle usine de batteries à Douai

Une entreprise chinoise va implanter une nouvelle usine de batteries à Douai, pour fournir en direct Renault.

En France, la production de Renault va se focaliser sur deux aspects : les utilitaires et les électriques. Et elle va aussi se concentrer géographiquement sur le nord du pays. Luca de Meo parle d'ailleurs du "pôle électrique nord", qui va donc réunir les sites dédiés aux véhicules électriques du groupe.

La tête de gondole sera l'usine de Douai. Alors qu'elle produit actuellement les grands modèles (Scénic, Talisman, Espace), elle va bientôt être convertie aux véhicules électriques, avec la Mégane-e puis la nouvelle R5. Il manque toutefois un élément important pour ces Renault branchées : la présence d'un site qui fournit des batteries en grande quantité.

Ce sera bientôt chose faite. Selon Le Figaro, une usine de batteries va être implantée à proximité de l'usine de Douai. Toutefois, elle ne sera pas directement créée par Renault. Elle sera implantée par l'entreprise chinoise Envision, qui avait racheté il y a deux ans la division batteries de Nissan. Envision avait déjà annoncé son intention de créer une usine en France, mais hésitait entre Dunkerque et Douai.

La ville de Douai a donc été choisie pour être au plus près de Renault, qui devrait absorber l'essentiel des batteries produites. Selon le quotidien, l'État et la région vont apporter des fonds. Il y a en effet un enjeu majeur en matière d'emplois, puisque l'usine pourrait à terme créer environ 2 000 postes. Le projet doit être validé d'ici l'été, le temps d'une concertation auprès de la Commission nationale de débat public, qui vérifie les impacts de l'usine.

Renault continue donc pour l'instant à se tenir à distance de la coentreprise ACC, créée par PSA et Total, pour la production massive de batteries en Europe, avec un premier site à Douvrin en 2023. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire se fait insistant pour que Renault s'ajoute à cet attelage. Mais en début d'année, Jean-Dominique Senard, président de Renault, indiquait que le Losange pouvait rejoindre ACC s'il y avait la parité entre les parties présentes, ce qui n'était visiblement pas le cas. Toujours selon le Figaro, les discussions ne seraient toutefois pas rompues, mais la priorité de Renault restera le site d'Envision. Le Losange pourrait s'approvisionner un peu auprès d'ACC.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire