Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : une offensive au Brésil, avec trois lancements en 2017

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Florent Ferrière

Avec près de 8 % de parts de marché, Renault est bien implanté au Brésil. Et pour faire encore mieux, le Losange va mettre l'accent sur les SUV. Aux côtés du Duster, le français lancera début 2017 les Kwid, Captur et Koleos.

Renault : une offensive au Brésil, avec trois lancements en 2017

De janvier à juin 2016, Renault a vendu 69 874 voitures au Brésil. C'est le premier marché du Losange en dehors de la zone Europe. Le français y est bien implanté puisque sa part de marché était au premier semestre de 7,3 %, en hausse de 0,3 point sur un an. Et Renault compte atteindre le seuil de 8 % d'ici quelques mois.

Pour cela, il va développer sa gamme brésilienne, actuellement composée en bonne partie de nos Dacia rebadgées : Sandero, Logan et Duster, ce dernier étant en outre décliné pour le marché local en pick-up. L'offre produits est complétée par l'ancienne Fluence et une version restylée de la Clio… 2.

À l'occasion d'une visite dans l'usine de Curitiba, Carlos Ghosn a annoncé le lancement de trois modèles au Brésil au cours du premier semestre 2017. Ils sont tous reliés à l'univers des SUV. Il s'agit de la petite Kwid, du compact Captur et du grand Koleos.

Un Captur différent du nôtre

Les deux premiers seront fabriqués sur place. Pour la Kwid, l'info avait été confirmée en mai. La nouveauté vient donc du lancement du Captur, qui sera assemblé dans la même usine, en compagnie des Duster, Logan et Sandero. Il ne s'agit pas cependant du Captur tel que l'on connaît, mais de la version allongée quatre roues motrices que Renault a dévoilée en Russie en début d'année (nommée Kaptur, avec un K).

Carlos Ghosn a confirmé les investissements prévus au Brésil. Après avoir investi 1,5 milliard de réais brésiliens entre 2010 et 2015, la marque va à nouveau dépenser 500 millions de réais au Brésil d'ici 2019, malgré le contexte économique tendu, qui pèse sur les immatriculations. Au cours du premier semestre, les ventes ont plongé de 25,1 %.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires ()

Déposer un commentaire