Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Sur la route : puissant, mais pas si sportif

Essai - Volvo XC60 2017 : une si longue attente

Ce n'est pas que nous voulions faire partie des fossoyeurs du diesel, mais c'est tout de même à la version essence T6 que nous nous sommes plus particulièrement intéressés. Vous le savez peut-être, la stratégie mécanique de Volvo est désormais on ne peut plus simple : que ce soit en essence ou en diesel, il n'y a plus au catalogue (et pour toute la gamme, au fur et à mesure de son renouvellement) que des blocs 4 cylindres 2 litres. Dans le cas du T6, le moteur est gavé par un turbo et un compresseur, ce qui lui permet de revendiquer les coquettes valeurs de 320 chevaux et 400 Nm. Il est marié à une boîte automatique 8 rapports et à une transmission intégrale, comme c'est le cas dans toutes les versions du XC60.

 Après quelques centaines de mètres, nous avons déjà choisi de sélectionner le "Dynamic" du véhicule, qui modifie les lois de gestion du moteur, de la boîte et de la direction. Et c'est cette dernière qui a motivé notre choix. Car en mode normal, que Volvo nomme "Comfort", nous l'avons trouvée un peu trop, comment dire… confortable ! Comprenez que nous avons jugé sa communication plutôt insuffisante, ce qui n'est pas le cas en mode Dynamic. Admettons que nous aurions pu prendre le temps, comme le permet le XC60, de personnaliser les paramétrages, pour obtenir de la direction ce que nous attendions d'elle, tout en conservant un fonctionnement doux et onctueux de la boîte auto par exemple.

Essai - Volvo XC60 2017 : une si longue attente

 Quand vient le moment de cravacher la bête sur un parcours riches en virages, les choses se précisent. Premièrement, on note que la sonorité du 4 cylindres dans l'effort – disons même en conduite engagée – n'a rien de très enivrant. Certes, la sportivité (ou ne serait-ce que l'ambiance sportive) ne fait pas partie du fonds de commerce de Volvo. Il n'empêche qu'il y là un petit décalage entre les promesses de la fiche technique et du look assez dynamique, et ce qu'on ressent une fois qu'on se met "au boulot". Et on se dit qu'avec la somme de technologies en tous genres qu'embarque le XC60, les ingénieurs auraient pu se fendre en plus d'un peu de "Sound Engineering", avec une petite valve active sur l'échappement par exemple.

 A priori, on sent que le moteur donne volontiers ce qu'il a et qu'il est très bien accompagné par la boîte. Mais à priori seulement. Car plus tard, nous avons aussi essayé une version D5 de "seulement" 235 chevaux et l'écart en termes de performances ne nous a pas semblé flagrant. Il faut dire que le diesel dispose de 80 Nm de plus, qu'il lâche plus tôt que le T6 ses 400 Nm, et sur un parcours très sinueux tels qu'on en trouve autour de Barcelone, c'est surtout le couple qui parle. N'empêche, cette comparaison donne au T6 un petit goût de trop peu. Et ce n'est pas tout…

Tant que nous sommes dans la comparaison, le châssis du D5 s'est aussi avéré un peu plus agile que celui du T6 : plus à l'aise dans les changements d'appuis incessants, plus dansant quand il s'agit de bondir d'un virage à l'autre. Paradoxalement donc, les suspensions du T6, que l'on aurait tendance à percevoir comme "le méchant" de la famille, semblent plus orientée vers le confort. Attention, il sera parfaitement capable de suivre un conducteur bien décidé à godiller en montagne, mais il ne manifestera aucun enthousiasme pour cet exercice. Clairement, le T6 a une préférence pour une conduite plus décontractée. Cela pour dire que celui qui s'offrira un T6 en espérant avoir le Volvo le plus sportif des XC60 risque une petite déconvenue. En même temps, si c’est cela que l’on cherche, est-ce vraiment la porte d'une concession Volvo que l'on pousse ?

Portfolio (20 photos)

En savoir plus sur : Volvo Xc60 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est peut être une marque qui fait des efforts pour l'écologie mais niveau poids, ils sont loin de faire des prouesses. Pourtant c'est un peu lié au final

Par

Pour le son moteur c'est également le cas sur le XC90, il est horrible. C'est bien dommage qu'il fasse le même bruit qu'une citadine à l'accélération car ils embarquent une belle technologie. D'autres constructeur sont arrivé à des résultats infiniment plus agréable avec des 2.0.

Par

'Les aides à la conduite intempestives'...

Ben voilà, c'est exactement ce que je redoute avec ces nouvelles merdologies. On peut être très distrait par des signaux visuels et sonores en tout genre.

Par

Assez fan de la ligne de la voiture, une grande réussite comme le XC90. En revanche les tarifs sont élevés, certes compétitifs face aux X3, GLC et Q5. De plus le poids me parait ahurissant, 1900 kg quand un 5008 de même taille plafonne à 1500 kg. Certes les moteurs ne sont pas comparables et la qualité surement meilleure mais 500kg de différence, c'est un monde!!! L'habitabilité comme tous les premiums est très limitée, 500 l de coffre pour 4.68 là où un 5008/kodiak approchent les 800 l et sont dispos en 7 places ou un tiguan de 4.45 m propose 650 l!

Par

Simpa les malus attiegnant parfois les 10% de tarif des caisses essence.....

Macron Macron taxe donc encore plus ces joyeux cornichons.

Gros bazar prétentieux, parfaitement inutile, quelque soit sa motorisation = malus direct 20 000 €.

Par

En réponse à roc et gravillon

Simpa les malus attiegnant parfois les 10% de tarif des caisses essence.....

Macron Macron taxe donc encore plus ces joyeux cornichons.

Gros bazar prétentieux, parfaitement inutile, quelque soit sa motorisation = malus direct 20 000 €.

Pourquoi pas 50000 euros ou 100000?

Pourquoi taxer plus ces silhouettes de voitures qu'un coupé ? Un cabriolet?

Par

Il est beau, confortable, spacieux, technologique et a ce soupçon d'âme incomparable :love: On peut le dire, c'est la nouvelle référence de sa catégorie. Et en effet son positionnement "confort" est finalement une bonne chose. Qui peut encore jouer les pilotes sur nos routes truffées de radars et de flics ? Personne. En revanche tout le monde subit l'état déplorable de nos routes, donc le confort est désormais l'orientation la plus juste.

PS : Il méritait pas une petite vidéo ?

Par

Une grosse bouse de SUV de plus au final avec un poids de tank et un prix stratosphérique. Deux particularités, le coté bling de la finition blanc (glace au chocolat interdite) et le coté chaste de l'énorme console centrale (pas question d'aller passer une main sur le genoux de madame ou de monsieur) mais c'est sans doute pour la sécurité. A quand carrément une vitre de séparation (avec l'arrière en plus comme ça ça évite d'entendre les gniards!). Franchement je ne sais pas trop ou va l'automobile mais ce genre de bagnole est à l'opposé de ce que je souhaiterais : anti-écologique, anti-conviviale avec une tonne de techno ne servant à rien (la vrai et seule unique avancée ce sera la voiture autonome qui permettra de faire autre chose (lire, discuter, ...) que de regarder des écrans abscons en étant emmerdé par un bip chaque fois que l'on fait un écart. Beurk.

Par

Je ne suis guère amateur de SUV, mais il faut reconnaitre qu'il est plutôt élégant, ce qui est rarissime dans la catégorie. Et l'habitacle est superbe. Pour le côté "sportif", c'était un peu couru d'avance, au vu du poids. Ceci dit, est-ce le la vocation de ce genre de véhicule ? Il inspire plus la zénitude au volant, même s'il y a du monde sous le capot. Quant à la sonorité du moteur, est-elle pire que celle d'un mazout ? Et, si effet, c'est trop pénible, et bien il reste l'option musique ! L'installation audio doit valoir le détour.

Par

un 4 cylindre en haut de gamme, ca prete a sourire.

Mais 6,6l/100 en ville pour un SUV de 1900kg et de 300ch essence :eek:

Il est hybride?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire