Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Volkswagen Tiguan R (2020) : un châssis étonnant

Essai - Volkswagen Tiguan R (2020) : pour parents pressés

Comme souvent chez VW, la position de conduite est impeccable, à ceci près que le volant se trouve légèrement incliné en avant. On s’y fait vite. Les sièges avant se contentent de réglages basiques : impossible par exemple de modifier l’angle des assises ou même leur longueur. Ils demeurent plutôt confortables, même si le soutien des cuisses pourrait être meilleur. À la mise en route, rien de particulier ne se passe : même R, le Tiguan demeure un engin docile et discret. Comme il s’agit d’un SUV, on pouvait craindre que VW ne dote cette version sportive d’une suspension exagérément dure pour contenir ses mouvements de caisses, amplifiés par sa hauteur. Il n’en est rien, elle conserve un pouvoir de filtration excellent. Comme l’insonorisation ne souffre pas la critique, l’ambiance à bord se révèle sereine, que ce soit en ville, sur route, sur autoroute ou sur départementale bosselée. Le Tiguan R demeure un très bon transporteur familial.

En usage tranquille, on apprécie aussi le Carplay sans fil ainsi que les aides à la conduite excellemment bien calibrées. Elles interviennent en douceur, et centrent par exemple le Tiguan sur sa voie sans se montrer trop intrusives. Mais quid du sport ? J’enclenche le mode de conduite le plus radical, qui ne change cela dit pas franchement le Tiguan. Amortissement et direction s’affermissent, moteur et boîte deviennent plus réactifs et l’échappement plus sonore. Il crépite légèrement au lever de pied. Quand on enfonce ce dernier sur l’accélérateur, les accélérations se révèlent étonnamment vigoureuses, alors que le TSI adopte un petit son rauque assez sympa. Ce Tiguan marche donc fort (le 0 à 100 km/h annoncé en 4,9 s semble plausible), surtout que la boîte, ultra-rapide à la montée des rapports, n’interrompt jamais la poussée accélérative. Elle se montre en revanche parfois lente à rétrograder, défaut récurrent sur les DSG/S Tronic. Et le mode manuel n’en est pas vraiment un : à la zone rouge, le pignon supérieur s’enclenche quoi qu’il arrive.

Essai - Volkswagen Tiguan R (2020) : pour parents pressés

Là où le Tiguan R surprend, c’est par son efficacité dynamique. Outre qu’il affiche une fort belle précision, ses trains roulants contiennent bien le tangage et le roulis, alors que le grip est très difficile à prendre en défaut. Aussi, le VW encaisse avec un bel aplomb les pires aspérités, passe très vite en virage sans jamais se laisser déstabiliser par une bosse mal placée et parvient à connecter le conducteur (ou la conductrice) à ce qu’il fait. Plus on le provoque, mieux il se comporte, signe d’une partie cycle mise au point avec pragmatisme et minutie. Ce châssis conjugue ainsi confort, sécurité, efficacité et agrément à un niveau rarement vu dans la catégorie. Quant au freinage, il offre une puissance et une endurance au-dessus de tout soupçon. Évidemment, sur route sèche et en demeurant prudent, on aura du mal à noter des différences dynamiques notables face au Formentor mais le comportement du Tiguan a le mérite de ne pas être figé.

Quoi qu’il en soit, le Tiguan R satisfait aussi bien les besoins familiaux que les petites envies sportives, tout en consommant presque raisonnablement. Au terme de cet essai, il était repassé sous les 10 l/100 km.

Photos (40)

Mots clés :

En savoir plus sur : Volkswagen Tiguan 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Volkswagen Tiguan

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire