Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Alpine : un carnet de commandes "extraordinaire" selon Ghosn

Carlos Ghosn s'est félicité du succès commercial de la nouvelle A110. Une réussite qui, pour lui, ouvre la porte au développement d'un second modèle.

Alpine : un carnet de commandes "extraordinaire" selon Ghosn

Carlos Ghosn était ce matin à l'Assemblée Nationale pour une audition devant la commission des Finances et la commission des Affaires économiques. Lors de la longue séance de questions/réponses avec les députés, le PDG de Renault a reconnu que la situation sur les segments haut de gamme, les D et E, n'était pas bonne.

Mais pour lui, la baisse de la production à Douai (où sont assemblés les Scénic, Talisman et Espace) ne signifie pas que Renault compte baisser les bras pour ces catégories. Carlos Ghosn a déclaré : "On voit ce qui ne va pas, on corrige, on repart à l'assaut. Nous n'avons aucune intention d'abandonner le premium". Mais il positive : pour lui le premium reste une opportunité, car il compte peu dans les résultats actuels. En clair, cela ne peut que progresser !

Ghosn a d'ailleurs enchaîné en parlant d'Alpine, et du retour réussi de l'A110, qui montre bien "notre volonté de nous battre sur tous les créneaux". Ghosn a ainsi dit : "nous avons un carnet de commandes extraordinaire", sans pour autant donner de chiffres. Et il a bien insisté sur le fait que le but n'était pas d'avoir un succès éphémère : "Nous voulons que cet enthousiasme autour d'une voiture se transforme en succès commercial".

Un député l'a justement ensuite interrogé sur l'avenir d'Alpine. Carlos Ghosn a répondu : "Nous avons commencé par une voiture, dans l'espoir de développer une marque. On a une stratégie [...] L'étape 1, c'est le succès de l'A110. Ce succès, qui semble bien parti, nous encourage pour aller à l'étape 2. Et l'étape 2, c'est un autre véhicule". Carlos Ghosn veut jouer la prudence, prendre le temps "pour assurer la pérennité d'Alpine" et ne pas "tomber dans une stratégie vaseuse, où l'on arrête au bout de deux ou trois ans parce que l'on perd de l'argent".

SPONSORISE

Actualité Alpine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire