Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Budget de l'automobiliste: à la hausse l’an dernier, surtout en diesel et en hybride

Dans Pratique / Budget

Pierre-Olivier Marie , mis à jour

Comme chaque année, l’Automobile Club Association (ACA) publie son étude sur le budget de l’automobiliste Français. Celui-ci augmente pour tout le monde, et surtout pour les propriétaires de modèles diesel ou hybride.

Il en aura coûté 5 883 € pour circuler en Renault Clio 4 essence l'an dernier, et 307 € de plus pour une version diesel.
Il en aura coûté 5 883 € pour circuler en Renault Clio 4 essence l'an dernier, et 307 € de plus pour une version diesel.

En 2016, le budget automobile du propriétaire d’une Renault Clio à essence (en l’occurrence une 0.9 TCe 90 ch) se sera élevé à 5 883 €, somme en hausse de 1,5% par rapport à l’année précédente. Une augmentation assez nettement supérieure à celle de l’inflation, laquelle s’est établie à 0,2%, et qui s’explique notamment par une élévation du prix d'achat de la voiture, des tarifs d’assurance (+0,8%) et d’entretien (+2,5% pour les pièces détachées, notamment), tandis que "le poids des taxes a complètement escamoté la baisse du prix du pétrole (-12%)", résume l’Automobile Club Association (ACA) dans son rapport. "Côté carburants, on poursuit le délire fiscal, avec des produits qui ont certes baissé en valeur hors taxes mais des taxes qui ont continué de grimper jusqu'à 5 fois l'inflation pour le super et 17 fois l'inflation pour le gazole !"

L’organisme s’est intéressé au coût d’usage d’une Renault Clio diesel et celui-ci s’avère supérieur à kilométrage égal : 6 190 €, +3% par rapport à 2015. Un écart de 307 € qui s’explique par des montants plus élevés côté entretien, assurance, frais financiers et amortissement, sans que ces augmentations soient tempérées par la part moindre du poste carburant. Entre la baisse du montant des bonus, l'augmentation du prix d’achat et celle du litre à la pompe, l’achat d’une voiture diesel va devenir de moins en moins intéressant dans les années à venir.

Budget de l'automobiliste: à la hausse l’an dernier, surtout en diesel et en hybride

Ce que confirme le calcul réalisé pour une Peugeot 308 1.6 HDi 100, qui pour les mêmes raisons  revient à 8 335 € sur l’année (15 739 km parcourus), soit 4,8% de plus qu’en 2015. L’ACA, vent debout contre les taxations en tous genres, a calculé que sur ces 8 335 €, 2 085 € s’évanouissent en ponctions diverses, soit 1 € de taxes tous les 7,5 km parcourus.

Seule la Dacia Logan 1.5 dCi 75 ch résiste à cette dérive généralisée : elle revient en effet à 4 756 € par an, soit tout de même 23% de moins que la Renault Clio dCi 90 évoquée plus haut. Et ceci par la grâce combinée d’un prix d’achat réduit et de coûts d’entretien moins élevés que la concurrence, malgré des pièces détachées qui coûtent de plus en plus cher. Pas de quoi remettre en cause la bonne affaire, toutefois

Paradoxalement, c’est du côté de la voiture hybride que l’on observe la plus forte envolée des tarifs. Les propriétaires de Toyota Prius auront en effet dû s’acquitter de 9 471 € pour parcourir 15 739 km, somme qui augmente de 8,6% par rapport à 2015. En cause notamment, un tarif catalogue en hausse de 5,2% combiné à un bonus écolo réduit de moitié, tandis que le prix des pièces grimpe de 2,4%. Heureusement que la Prius est une voiture parmi les plus fiables du marché, sans quoi…

L’étude de l’ACA dresse aussi un palmarès du budget automobile des 22 régions de France (avant le redécoupage à 13, donc), qui combine les montants du certificat d’immatriculation, du carburant ou de l’entretien, tout en tenant compte des kilométrages moyens des automobilistes locaux. C’est en Lorraine que le budget auto est le moins élevé avec 5 441 € dépensés en moyenne. Le podium est complété par Champagne-Ardenne (5 447 €) et Picardie (5 464 €). L’Île-de-France se place en dix-neuvième position avec 5 897 € et un prix au kilomètre de 0,944 € qui est le plus élevé du classement, la faute à des frais de stationnement et d’entretien plus élevés qu’ailleurs. Enfin, la région PACA ferme la marche avec 6 184 €, « plombée » par des frais d’immatriculation et des primes d’assurance élevés.

Budget de l'automobiliste: à la hausse l’an dernier, surtout en diesel et en hybride

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire