Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dieselgate : Volkswagen annonce la fin du diesel aux USA

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Dieselgate : Volkswagen annonce la fin du diesel aux USA

Le diesel est sous le feu de tous les projecteurs depuis plusieurs mois et la révélation de l'affaire du dieselgate. Le groupe Volkswagen a déjà pas mal souffert de cette histoire de moteurs truqués, et pour ne pas en rajouter et passer à autre chose, il annonce la mort complète de ce carburant aux Etats-Unis. Volkswagen ne commercialisera plus de diesel aux Etats-Unis, comme vient de le confirmer le patron de la marque.

Même si la direction du groupe Volkswagen expliquait il y a quelques mois que le diesel aurait encore une place dans le catalogue des différentes marques du géant allemand aux Etats-Unis, les haut placés ont dû se rendre à l'évidence : c'est la fin d'une ère pour Volkswagen, Audi ou encore Porsche aux USA. C'est en effet Herbert Diess, le patron de Volkwagen, qui a confirmé hier que la décision était prise de ne plus proposer ce type de motorisation outre-Atlantique.

 

Et contrairement à ce que nous pourrions imaginer, ce n'est pas nécessairement dû au fait que la popularité de ce moteur a baissé suite à l'affaire du Dieselgate, mais plutôt à cause des nouveaux tests d'homologation qui ont été validés depuis cette fameuse affaire. L'EPA (agence de protection de l'environnement qui réalise ces essais) a en effet changé de méthodologie depuis quelques mois, si bien que faire passer un moteur diesel à l'homologation est devenu bien plus compliqué, et nécessite bien plus d'investissements. Trop, pour que l'affaire soit rentable et relativement facile, ce qui contraint Volkswagen, Audi et Porsche à abandonner l'aventure.

 

Il faut bien souligner que cela ne sera pas anodin pour le groupe allemand qui était parvenu, à une époque, à vendre un quart de ses véhicules en diesel aux Etats-Unis. Le "TDI" est une appellation que les Américains ne reverront plus dans les concessions, sauf, peut-être, sur un seul modèle : l'Audi Q7, même si l'histoire n'est pas encore fixée.

 

Le diesel fait déjà partie du passé aux Etats-Unis, d'autant plus que Volkswagen a dévoilé sa nouvelle stratégie pour les dix années à venir avec l'arrivée massive de voitures électriques. Un nouveau mode de propulsion qui va devenir indispensable dans certaines contrées, comme la Chine ou les Etats-Unis, mais qui aura encore probablement beaucoup de mal face au diesel en Europe.

 

Et en Europe ?

L'actuel cycle d'homologation NEDC, largement favorable aux moteurs diesels, sera remplacé par le "WLTP" (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures), d'ici quelques mois. Ce test contiendra une partie en conditions réelles avec mesure du CO2, mais aussi des oxydes d'azote. Une procédure qui pourrait redistribuer les cartes en Europe, même si les moteurs essence à injection directe modernes semblent également en difficulté. Il faudra alors que les essence adoptent, eux aussi, des filtres à particules, ce qui commence à être le cas chez certaines marques. La facture grimpera inévitablement sur les autos à moteur thermique, mais il est encore bien difficile de prédire à quel moment l'achat d'une pure thermique deviendra un vrai problème pour la grande partie des ménages...

 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire