Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Elles ont tout changé, sauf leur nom - Ford Puma : le coupé sportif devenu SUV dynamique

Dans Rétro / Autres actu rétro

C'était un petit coupé sympa de la fin des années 90. Après 17 ans d'absence, il est revenu l'an passé sous la forme d'un SUV. Sur le papier, les deux autos n'ont strictement aucun rapport entre elles. Quoique.

La première Ford Puma est apparue en 1997 sous la forme d'un coupé.
La première Ford Puma est apparue en 1997 sous la forme d'un coupé.

 

Ce n'est pas une Bugatti Royale, pas même une Mazda MX5. Non, la première Ford Puma n'aura pas sa place au panthéon de l'automobile. Et pourtant,, à l'unanimité, tous ceux qui ont eu l'occasion de conduire cette voiture, née en 1997 en ont gardé un souvenir ému, surtout dans sa configuration Zetec de 125ch. Mais les bons souvenirs ne font pas toujours les bons comptes et fin 2001, la petite auto tire sa révérence sans connaître de descendance. Il aura fallu attendre 19 ans pour que Ford l'exhume à nouveau. Mais l'ère des coupés généraliste est terminée. les clients n'ont d'yeux que pour les SUV. Alors le Puma nouveau devient haut sur pattes. S'éloigne-t-il réellement de son ancêtre ? Pas tellement. Surtout dans sa version ST.

Puma : un nom, deux modèles

Ford Puma 1 : un petit coupé sportif.
Ford Puma 1 : un petit coupé sportif.
Ford Puma 2 : un petit SUV, sportif à l'occasion.
Ford Puma 2 : un petit SUV, sportif à l'occasion.

 la bombinette en tenue de chewing-gum fondu

Que n'a-t-on pas dit du style Ford des années 90 ? Initié notamment par le français Claude Lobo qui nous a quittés en 2011, ce edge design avait, pour ses détracteurs, la forme d'un chewing fondu, ou d'une carrosserie qui aurait trop traîné sous des lampes chauffantes. Le pire est sorti du bureau d'études de l'ovale dans ces années-là, comme la Ford Scorpio, mais le meilleur aussi, cette Puma. Mais pourquoi donc féminiser un coupé ? Il s'agit d'une tradition chez Ford depuis l'apparition de la Mustang. Puisque personne ne dirait LE Mustang, le genre a perduré. C'est donc LA Puma qui est apparue en 1997.

Un intérieur de Fiesta pour la première Puma. Rien de bien enthousiasmant.
Un intérieur de Fiesta pour la première Puma. Rien de bien enthousiasmant.

Derrière sa planche de bord hérité de la Ford Fiesta et ses lignes sans arêtes, se cachaient une bête. Car la Puma, c'est avant tout un châssis aux petits oignons et un moteur de 1.7L passé entre des mains de champions : les ingénieurs Yamaha. Le résultat a donné le sourire à une génération de conducteurs à la recherche d'un jouet capable de s'envoler dans les tours sans s'envoler de la route. Sauf qu'en quatre ans, ils furent moins de 130 000 à s'acquitter des 109 900 francs (environ 22 000 euros d'aujourd'hui) nécessaires pour en devenir propriétaire. le temps des coupés commençait à décliner, de même que l'edge design était révolu. La Puma s'en est donc allée, sans laisser de descendance.

Les coupés sont morts ? Vive les SUV

Le temps s'est écoulé, 19 ans se sont passés et le Puma s'est fait oublier. Jusqu'à ce début 2020 ou il est de retour. Mais de coupé point. La Puma est devenue le Puma, sous la forme d'un SUV. Pourquoi s'appelle-t-il ainsi ? Le porte-parole de Ford France se souvient. "En 2018, j'ai accompagné des membres du jury de la voiture de l'année découvrir un nouveau SUV urbain. Son design était gelé, mais il n'avait qu'un nom de code. C'est là que ces deux personnes, séparément, sans même qu'ils ne se soient consultés, ont suggéré de l'appeler Puma". Et c'est vrai que l'on peut retrouver quelques similitudes entre le coupé et le petit SUV, notamment au travers de leurs feux respectifs. Les augures hexagonaux ont-ils eu suffisamment de poids auprès des instances de Ford ? Toujours est-il que quelques mois, et moult réunions plus tard, le SUV était baptisé.

Le Puma ST : le plus proche cousin de la petite Puma.
Le Puma ST : le plus proche cousin de la petite Puma.

Pourtant, si un esprit imaginatif peut retrouver quelques points communs entre les optiques de l'ancien et du moderne, le Puma reste, malgré une ligne autrement plus dynamique que le pataud Ecosport qui permettait à Ford  d'avoir jusqu'alors un pied confidentiel dans ce segment, n'a rien de la sportive que fût la Puma. Certes, son moteur 1.0 Ecoboost dispose de la même puissance, mais les 200 kg en défaveur du SUV et la différence de traitement du moteur ne jouent pas vraiment en faveur de sa sportivité. Jusqu'à cette fin d'année et l'apparition du Puma ST.

Le Puma ST ressuscite la Puma, le confort en moins

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c'est la Fiesta ST qui a servi de base à la version sportive du crossover. Et le cocktail est à la hauteur de l'enjeu. Comme le souligne Pierre Desjardins dans  son essai, le petit SUV est "dynamique, performant, réjouissant à conduire. Il offre des sensations pures auxquelles nous ne sommes plus vraiment habitués".  Reste que l'essayeur n'en rappelle pas moins la fermeté de l'amortissement, puisqu'il faut bien compenser le poids et le centre de gravité élevé de l'engin. Un embonpoint et  une hauteur dont la première Puma ne s'encombrait pas, ce qui le rendait un peu plus confortable. Reste que si la Puma, première du nom gagnait en confort, elle perdait largement en habitabilité comparée au SUV qui lui a succédé. En 19 ans, cette auto, et les voitures en général, a donc préféré soigner la place à bord, au détriment de nos lombaires. Une curieuse forme de progrès, que le public sollicite. En témoigne le succès des SUV.

De la Puma au Puma : une saga de 23 ans et deux modèles seulement

En 1997, la petite Puma fait son apparition.
En 1997, la petite Puma fait son apparition.
En 1999, apparaît la Ford Puma ST160. Malheureusement, elle ne sera jamais vendue en France.
En 1999, apparaît la Ford Puma ST160. Malheureusement, elle ne sera jamais vendue en France.

Le SUV Puma a débarqué en début d'année, armé de blocs essence, hybrides et diesel.
Le SUV Puma a débarqué en début d'année, armé de blocs essence, hybrides et diesel.
Le Puma ST, apparu ces jours-ci, en guise de rappel de la première Puma.
Le Puma ST, apparu ces jours-ci, en guise de rappel de la première Puma.

 

 

 

 

Portfolio (8 photos)

En savoir plus sur : Coupé

SPONSORISE

Actualité Coupé

Avis Coupé

Avis Toyota Gt86COUPE 2.0 D-4S 200 (2013)

Par PhilZ le 24 Mars 2020 à 07h27

Lire l'avis»

Toute l'actualité

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que ce soit la première génération ou la seconde, pas un grand fana du design. Je leur souhaite quand même de réussir avec ce suv :jap:

Par

A propos de sympathique félin.... Aurons nous le plaisir de revoir Sardine en majesté avant la Noël ? :love:

Par

En réponse à roc et gravillon

A propos de sympathique félin.... Aurons nous le plaisir de revoir Sardine en majesté avant la Noël ? :love:

Elle hiberne

Par

Ca va que le SUV Puma n'est pas trop mal réussi avec une taille et un poids relativement modéré.

N'empêche que c'est quand même triste de voir le monde de l'automobile passer de berline (coupé, compact) aux SUV (de toutes les tailles) qui accessoirement ont un poids bien plus élevé (donc plus de pollution à la fabrication), des pneus plus gros (donc plus de pollution à la fabrication), une moins bonne aéro, un danger plus grand pour les piétons, une horreur à conduire dynamiquement, une place occupée supérieur dans les parkings, etc...

C'est quand même le reflet de l'hypocrisie folle de l'écologie 2.0. On interdit les coupé ou les compactes vitaminés, pour les remplacer par des mastodontes certes écolo car soit y'a 500 kg de batterie, soit y'a un petit moteur électrique pour frauder les tests anti-pollutions. Sans compter que le downsizing qui rajoute une obsolescence programmée antiécologiques par définition...

On marche sur la tête. Tout ça c'est de l'écologie de façade. Je ne suis pas contre les SUV en soit, mais de prétendre que c'est l'avenir écologique comme Ajneda, c'est vraiment soit de l'extrême naïveté, soit une pensée machiavélique de l'ultra libéralisme qui poussent tjrs à la surconsommation. Triste époque.

Par

...disons qu'elle suit strictement les consignes gouvernementales...bonne bête !

Par

La nouvelle version SUV est bien plus réussis que le coupé

Par

Elle faisait un peu garçon coiffeur ou assistante de direction la première Puma, non ?

Bref, je préfère la deuxième.

Par

La Mustang aussi..........

Par

Caradisiac, je pense que vous confondez le bio-design, ce design tout en rondeur caractéristique des Mondeo 1 ph.2, Fiesta 2 ph.2, Escort, Scorpio restylée, Puma, avec le Edge design, design tout en angle, initié par la toute première Ford Focus en 1998, suivi par la Cougar et Mondeo 2..:bien:

Par

En réponse à Axel015

Ca va que le SUV Puma n'est pas trop mal réussi avec une taille et un poids relativement modéré.

N'empêche que c'est quand même triste de voir le monde de l'automobile passer de berline (coupé, compact) aux SUV (de toutes les tailles) qui accessoirement ont un poids bien plus élevé (donc plus de pollution à la fabrication), des pneus plus gros (donc plus de pollution à la fabrication), une moins bonne aéro, un danger plus grand pour les piétons, une horreur à conduire dynamiquement, une place occupée supérieur dans les parkings, etc...

C'est quand même le reflet de l'hypocrisie folle de l'écologie 2.0. On interdit les coupé ou les compactes vitaminés, pour les remplacer par des mastodontes certes écolo car soit y'a 500 kg de batterie, soit y'a un petit moteur électrique pour frauder les tests anti-pollutions. Sans compter que le downsizing qui rajoute une obsolescence programmée antiécologiques par définition...

On marche sur la tête. Tout ça c'est de l'écologie de façade. Je ne suis pas contre les SUV en soit, mais de prétendre que c'est l'avenir écologique comme Ajneda, c'est vraiment soit de l'extrême naïveté, soit une pensée machiavélique de l'ultra libéralisme qui poussent tjrs à la surconsommation. Triste époque.

Je te rassure, pour infos j'ai un Ford Puma moins lourd, moins encombrant avec plus de coffre et moins gourmand en carburant à motorisation égal que mon ancienne, Focus, et dois je rappeler que le suv remplace les voitures familiales qui était certainement plus gourmande et plus lourd que les SUV d'aujourd'hui. Seul la position plus haute de ces suv les font paraître plus volumineux .

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire