Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Pierre Desjardins

Un véhicule animé par un 3 cylindres envoyant 136 ch aux roues avant peut-il porter le célèbre blason bavarois et même le M sacré allant ici avec la finition ? Et, au-delà de la sportivité et des performances que l'on est visiblement en droit d'exiger de chacune des créations munichoises, est-ce qu'un monospace, véhicule presque utilitaire, est seulement en droit d'arborer les deux haricots ? C'est à ses réponses et à bien d'autres que nous devrons répondre au terme de notre essai de ce BMW 218i Active Tourer.

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

En bref

Monospace compact

À partir de 34 200 €

3 cylindres 1,5 turbo de 136 ch

Qu'est-ce qui fait d'une BMW une BMW ? Si c'est le double haricot sur la calandre, alors le Série 2 Active Tourer de génération U06 en est indiscutablement une tant ils sont absolument énormes, une taille de plus exacerbée par la finesse des projecteurs de part et d'autre. Le reste du dessin sert la fonction avec une silhouette typique de monospace au niveau de la cabine, mais le capot long casse l'aspect monolithique du profil. On se rapproche plus au final d'une Série 1 étirée vers le haut ou même, oserai-je le dire, d'un X1 rabaissé.

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

Le profil du Série 2 Active Tourer évoque plus celui d'une grosse compacte que celui d'un pur monospace.

L'intérieur, surtout dans cette finition M, impressionne par la qualité de ses matériaux, la présentation et le soin apporté aux détails. Et c'est là que réside la justification du tarif plus élevé d'une voiture d'un constructeur premium : le design épuré depuis la disparition de la molette i-Drive au profit du tactile, le volant délicatement ajouré dans sa partie basse, la surpiqûre sur la planche de bord, les sièges enveloppants mélangeant cuir et alcantara ou encore la double dalle incurvée composée de l'instrumentation numérique de 10,25 pouces et de l'écran multimédia de 10,7 pouces. Mais cela va plus loin encore avec le comodo de clignotant offrant en l'actionnant une sensation mécanique du plus bel effet et un bruit particulièrement satisfaisant, les boutons affleurants, les véritables inserts en aluminium ou encore la position de conduite parfaitement ajustable pour tous les gabarits et avec un volant à la jante épaisse.

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

Bien finie, claire,moderne et pratique, la planche de bord est une réussite.

Alors certes, l'habitacle offre les qualités d'une authentique BMW mais a-t-on aussi celles d'un monospace digne de ce nom ? De nombreuses : les rangements à bord sont particulièrement abondants, notamment grâce à la véritable étagère sur deux niveaux qu'est la console centrale flottante, et le dossier de la banquette arrière, coulissante sur 14 cm et aux dossiers inclinables, se rabat selon le schéma 40/20/40. Les bases sont là, mais les chiffres se situent dans la moyenne, sans plus : 470 litres en configuration cinq places et jusqu'à 1 455 litres en deux places, c'est un peu mieux qu'un Mercedes Classe B, l'ennemi juré, mais moins bien qu'un Renault Scénic. De plus, il y a une traverse haute entre les sièges arrière et l'espace de rangement se situant sous le plancher du coffre - qui servira probablement pour l'intégration de la batterie des deux modèles hybrides rechargeables attendus dans quelques mois -, ce qui fait que, quand on avance la banquette, cela augmente évidemment d'autant la longueur de chargement mais cela laisse aussi un espace serré peu exploitable derrière l'assise. De plus, si les rangements ne manquent pas, ceux fermés, c’est-à-dire pourvu d'un couvercle pour cacher le contenu sans parler de se verrouiller, se limitent à la seule boîte à gants. Enfin, si l'espace aux jambes à l'arrière est tout à fait satisfaisant pour des adultes, l'imposant tunnel de servitude pénalisera l'occupant du milieu.

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?
Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

La place à l'arrière est généreuse mais le volume de coffre se trouve dans la moyenne, sans plus.

Question mécanique, pour déplacer les tout de même 1 545 kg de l'ensemble, on retrouve sous le capot le bien connu 3 cylindres 1,5 avec son turbo et sa distribution variable délivrant ici 136 ch entre 4 400 et 6 500 tr/min et 230 Nm entre 1 500 et 4 000 tr/min, associé obligatoirement à une boîte de vitesses double embrayage à sept rapports. Des chiffres modestes certes, mais qui permettent tout de même de distancer aisément une bonne vieille 320i E30 quand le feu passe au vert, avec un 0 à 100 km/h annoncé en 9 secondes. Et pas qu'en ligne droite.

Effectivement, notre modèle d'essai en finition M Sport étant équipé de série des suspensions Sport pilotées, cela permet grâce aux différents modes de conduite, d'avoir le beurre et l'argent du beurre. En mode Efficient, l'Active Tourer est une machine à manger du kilomètre, avec un amortissement plus souple mais restant bien tenu dans ses mouvements, une tenue de cap exemplaire, une boîte de vitesses privilégiant les rapports les plus hauts pour garder au plus bas le niveau sonore et la consommation, malgré l'absence de microhybridation 48V comme sur le 220i. Et cela fonctionne très bien malgré tout, puisque nous avons relevé un 6,1 l/100 km de moyenne au terme de notre essai de 1 300 km.

Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?
Essai – BMW 218i Active Tourer (2022) : que vaut le moins cher des Active Tourer ?

La finition M Sport apporte son lot de spécificités esthétiques mais surtout des suspensions pilotées qui transfigurent le comportement du Série 2 Active Tourer.

Sélectionnez le mode Sport et tout se raffermit et se montre plus vif. Avec seulement 136 ch à disposition, pas de quoi transformer cet engin à vocation familiale en bête de course évidemment, mais la boîte de vitesses montre un grand talent pour le maintenir dans sa zone de performances maximum et la direction se montre précise, bien calibrée dans son poids et informative, ce qui entraîne un plaisir de conduite certain sur un parcours sinueux que l'on n'a pas l'habitude de ressentir au volant d'un monospace.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,38 m
  • Largeur : 1,82 m
  • Hauteur : 1,57 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 470 l / 1 455 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 7 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Malus : 310 €
  • Date de commercialisation du modèle : --

* pour la version (U06) ACTIVE TOURER 218I 136 M SPORT DKG7.

Photos (36)

En savoir plus sur : Bmw Serie 2 U06 Active Tourer

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire