Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - BMW X2 25 e (2021) : la prise financière

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

BMW poursuit l’électrification de sa gamme. Son SUV coupé, le X2 s’adjoint les services d’une motorisation hybride rechargeable qui promet 220 ch, une autonomie de 53 km en tout électrique et une exonération de malus. Essai de la version 25e.

Essai - BMW X2 25 e (2021) : la prise financière

En bref :

SUV coupé hybride rechargeable

Autonomie en électrique : 53 km

A partir de 49 000 €

Le groupe BMW poursuit sa stratégie d’électrification de sa gamme, l’une des plus vastes à l’heure actuelle en Europe, avec désormais près d’une quinzaine de modèles hybrides rechargeables ou électriques disponibles au catalogue. Poussée par la législation européenne (taxe 95 g) et la demande croissante de véhicules « verts », la marque bavaroise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisque d’ici 2030, une BMW sur deux vendues dans le monde sera électrifiée !

BMW s’attaque aujourd’hui à son petit SUV coupé, le X2. Pour rappel, il est le dérivé coupé du X1, le SUV d’accès à la gamme BMW. L’allemand présente une silhouette plus sportive et quelques particularités esthétiques comme un pavillon fuyant, un logo placé sur le montant arrière et une signature lumineuse arrière plus fine.

Cette version hybride rechargeable, voit apparaître une trappe dédiée à la recharge sur son aile avant gauche et reçoit au passage une nouvelle face avant désormais dépourvue d’antibrouillards. Une teinte inédite fait également son apparition sur ce modèle, le « Bleu Phytonic métallisé », facturé 890 €. Le X2 autrefois seul sur ce marché est rejoint par la concurrence puisqu’Audi vient tout juste de commercialiser son concurrent direct, le Q3 Sportback.

La fameuse trappe pour recharger.
La fameuse trappe pour recharger.
Disparition des antibrouillards.
Disparition des antibrouillards.

Techniquement, le X2 25e, s’adjoint les services du groupe motopropulseur de ses cousins les Mini Countryman SE et BMW X1 25e. Il est constitué d’un bloc 3 cylindres essence de 125 ch qui délivre sa puissance aux roues avant et d’un moteur électrique de presque 100 ch (70 kW) alimenté par une batterie d’une capacité de 10 kWh. L’ensemble offre une transmission intégrale et une puissance cumulée de 220 ch. Le nouveau BMW X2 25 e revendique une autonomie de 53 km selon le cycle d’homologation WLTP et des rejets de CO2 contenus à 38 g/km. Ces résultats lui permettent d’échapper au malus écologique et pour une seule version - la finition de base à l’équipement moins riche, vendue 49 000 € - de profiter d’un bonus de 2 000 € (le bonus concerne les hybrides rechargeables dont le prix de vente ne dépasse pas 50 000 €) jusqu’au 30 juin 2021.

Cette version intermédiaire Lounge est vendue à un tarif très salé de 51 900 €.
Cette version intermédiaire Lounge est vendue à un tarif très salé de 51 900 €.

A bord, l’arrivée de cette hybridation n’engendre quasiment aucune évolution. Le conducteur fait face à une planche de bord austère que l’on peut qualifier de vieillotte. Notre version d’essai en finition Lounge, facturée 51 900 € ne justifie pas, malheureusement les tarifs prohibitifs. Vous ne trouverez pas d’instrumentation numérique, pas de cuir ni de toit ouvrant. De plus, la qualité des plastiques qui recouvrent les portières et les parties basses déçoit. Toutefois, on aime la position de conduite sportive avec une position plus basse qu’à bord d’un SUV traditionnel, des commandes intuitives et une ergonomie qui ne tombe pas dans le tout tactile. La seule particularité de cette version hybride rechargeable concerne l’interface du système multimédia qui propose désormais trois modes de conduite et des informations dédiées à l’hybridation comme les consommations, la répartition des flux et l’autonomie. C’est un minimum, sachant que le système multimédia n’est toujours pas compatible Android et que la « préparation Carplay » est facturée 300 €. Un comble au regard des prix pratiqués par cette version intermédiaire « Lounge ».

Le X2 offre peu de place à l'arrière...
Le X2 offre peu de place à l'arrière...
410 litres, le volume de coffre est tout à fait correct.
410 litres, le volume de coffre est tout à fait correct.

L’implantation des batteries sous la banquette arrière ne bouleverse pas l’espace intérieur par rapport aux versions 100% thermiques. Les passagers arrière se sentiront toujours étriqués avec un espace à la tête passable et une surface vitrée réduite. En revanche, elles engendrent plusieurs désagréments comme la perte d’une soixantaine de litres de contenance dans le coffre. Le volume tombe à 410 litres, ce qui reste tout même un bon score pour la catégorie. Enfin, elles engendrent la diminution du réservoir d’essence qui tombe à 36 litres contre 51 litres pour les versions thermiques classiques.

Trois modes de conduite sont proposés à bord : « Auto eDrive », celui par défaut, s’occupe de tout avec une conduite en mode électrique allant jusqu’à 80 km/h ; le mode « Max eDrive » autorise un usage sportif du moteur électrique jusqu’à 135 km/h et enfin le mode « Save Battery » permet de maintenir le niveau de batterie pour un usage ultérieur comme entrer dans une zone à faibles émissions (ZFE).

Essai - BMW X2 25 e (2021) : la prise financière

Nous avons réalisé notre essai en mode « auto eDrive » et nous avons parcouru un total de 47 km en tout électrique durant notre essai, ce qui compte tenu de la température actuelle basse est correct et assez proche des valeurs d’homologation. Lorsque la batterie est chargée, l’agrément de conduite est au rendez-vous avec de franches accélérations et de très bonnes reprises parfaitement gérées par la boîte automatique à 6 rapports. La consommation d’essence, elle, s’avère correcte mais très éloignée des 1,7 l/100 km annoncés. Nous avons relevé une moyenne de 4,3l /100 km. Pour recharger les batteries, il vous faudra patienter environ cinq heures sur une prise domestique ou un peu plus de trois heures sur une Wallbox ou une borne publique avec un câble de 3,6 kW, livré de série.

Lorsque vous êtes arrivés au bout de la batterie, en revanche, la consommation s’envole. Nous avons relevé une moyenne de 7,2 l/100 km sur un parcours mixte et en conduisant comme un bon père de famille. Le plus fâcheux, c’est l’autonomie. Avec l’arrivée des batteries, le réservoir d’essence perd une quinzaine de litres (voir ci-avant), ce qui réduit considérablement le champ d’action. Moralité : avant de signer le très gros chèque de 49 000 € minimum, étudiez bien l’usage que vous en ferez et surtout rechargez-la régulièrement sinon, il vous en coûtera plus cher en carburant qu’une motorisation thermique de puissance équivalente.

Essai - BMW X2 25 e (2021) : la prise financière

C’est derrière le volant que se situe la meilleure place. Malgré son statut de SUV avec un profil haut et une garde au sol surélevée, le X2 a des gènes de berline. Son châssis ferme et sa direction tranchante sont à mettre au bénéfice du comportement routier qui s’avère très plaisant sur les réseaux secondaires. Le surpoids des batteries n’influe guère sur niveau de confort qui reste ferme mais très vivable. La transmission intégrale est assurée par un fonctionnement conjoint entre le moteur thermique qui anime le train avant et le moteur électrique qui se charge de mouvoir le train arrière. Contrairement à une transmission XDrive classique, il n’y pas d’arbre de transmission entre les deux essieux. Bien que les batteries conservent systématiquement un stock d’énergie suffisant pour alimenter l’essieu arrière. Une fois ses batteries à plat, le X2 hybride fonctionne majoritairement en traction, ce qui rassurez-vous n’altère pas sa tenue de route très engageante.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

38 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Juin 2020

A titre d'exemple pour la version (F39) XDRIVE25E LOUNGE BVA6.

1,52 m1,82 m
4,36 m
  •  5 places
  •  410 l / 1355 l

  •  Auto. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (28 photos)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (71)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

2000€ Le bonus et non pas 1000.. déjà dit sur 10 article’s différents !!

Par

" Avec l’arrivée des batteries, le réservoir d’essence perd une quinzaine de litres (voir ci-avant), ce qui réduit considérablement le champ d’action. Moralité : avant de signer le très gros chèque de 49 000 € minimum, étudiez bien l’usage que vous en ferez et surtout rechargez-la régulièrement sinon, il vous en coûtera plus cher en carburant qu’une motorisation thermique de puissance équivalente. "

Vous pouvez garder ce couplet en mémoire Cara, et le dupliquer à chaque nouvel essai de bagnoles Plug-In... à date, encore et toujours la même chanson.

Le progrès quoi !

Par

y'a autant de riche que ça pour en vendre ?

Par

En réponse à abasc

2000€ Le bonus et non pas 1000.. déjà dit sur 10 article’s différents !!

...à condition d'être facturé moins de 50 000 € ce bonus.... sinon c'est peau de zob.

Par

Comme pour le 3008, le Tiguan, j'en passe et des meilleures, pour la (très) grande majorité des particuliers l'hybride au vu des prix affichés est totalement impossible à amortir.

En fait l'hybride ça arrange essentiellement les constructeurs afin de minimiser leur moyenne de CO2 et des amendes qui vont avec. Tant pis pour le gugusse si va payer entre 5 et 8 000 € de plus pour avoir un véhicule plus lourd, avec souvent un freinage désagréable. Si vous aimez ce X2, contentez-vous de la version 1.8i Sdrive qui voussuffira amplement au quotidien !!!

Par

En réponse à Clad Steer

y'a autant de riche que ça pour en vendre ?

Non, mais des gens qui n'ont rien dépensé depuis 1 an, et qui on tout stocker sur leur épargne, de plus en plus.

Quand l'état vous paye 80% à rien foutre chez vous. Ca rapporte effectivement.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/epargne-les-francais-ont-depose-des-montants-records-en-2020_2141570.html

Par

En réponse à Vroom37

Comme pour le 3008, le Tiguan, j'en passe et des meilleures, pour la (très) grande majorité des particuliers l'hybride au vu des prix affichés est totalement impossible à amortir.

En fait l'hybride ça arrange essentiellement les constructeurs afin de minimiser leur moyenne de CO2 et des amendes qui vont avec. Tant pis pour le gugusse si va payer entre 5 et 8 000 € de plus pour avoir un véhicule plus lourd, avec souvent un freinage désagréable. Si vous aimez ce X2, contentez-vous de la version 1.8i Sdrive qui voussuffira amplement au quotidien !!!

à 1000% avec toi ce que tu dis est totalement vrai pour résumer payer 4 5 6 7000 € de plus pour une hybride faire au maximum 50 km en tout électrique avoir une capacité de réservoir d'une quinzaine de moins un poids de la voiture de pas loin de tonnes pour une compacte style Mégane classe A capacité du coffre diminué et on vous donne ça vous repris de minimum 35000 € bien beau les 2000 € mais qu'est-ce que 2000 € sur une voiture de 35 voire plus franchement je suis un grand passionné de voiture mais là franchement ça vient du grand n'importe quoi je suis d'accord qu'il faut réduire à ses émissions mais qui peut se targuer aujourd'hui d'acheter une voiture ne serait-ce que même une compact style Mégane Léon Astra golf et ainsi de suite pour plus 35000 € et 500 mois jusqu'à 50000 je continue comme ça et voiture ce sera terminé

Par

En réponse à Axel015

Non, mais des gens qui n'ont rien dépensé depuis 1 an, et qui on tout stocker sur leur épargne, de plus en plus.

Quand l'état vous paye 80% à rien foutre chez vous. Ca rapporte effectivement.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/epargne-les-francais-ont-depose-des-montants-records-en-2020_2141570.html

Quelques exemples autour de moi montrent que ces véhicules sont très majoritairement des véhicules de fonction.

Le Français moyen ne met pas 49 K€ dans sa voiture neuve mais plutôt 27 K€ environ.

De plus, avec les LOA/LLD, les gens payent juste un loyer et ne payeront donc jamais la somme intégrale.

Soyons clairs, ce n'est pas mon truc de dépenser chaque mois plusieurs centaines d'€ pour un véhicule qui ne m'appartiendra pas in fine mais c'est comme cela que cela fonctionne de plus en plus.

Comme dit plusieurs fois sur ce site par plusieurs intervenants, les prix des voitures actuelles (surtout ces PHEV) sont complétement délirants.

Par

En réponse à roc et gravillon

" Avec l’arrivée des batteries, le réservoir d’essence perd une quinzaine de litres (voir ci-avant), ce qui réduit considérablement le champ d’action. Moralité : avant de signer le très gros chèque de 49 000 € minimum, étudiez bien l’usage que vous en ferez et surtout rechargez-la régulièrement sinon, il vous en coûtera plus cher en carburant qu’une motorisation thermique de puissance équivalente. "

Vous pouvez garder ce couplet en mémoire Cara, et le dupliquer à chaque nouvel essai de bagnoles Plug-In... à date, encore et toujours la même chanson.

Le progrès quoi !

"En revanche, elles engendrent plusieurs désagréments comme la perte d’une soixantaine de litres de contenance dans le coffre."

=> Cette phrase-là aussi ils peuvent la conserver.

"Les passagers arrière se sentiront toujours étriqués avec un espace à la tête passable et une surface vitrée réduite."

=> Celle-ci, c'est pour les SUV coupés (dernière évolution de la crétinerie automobile ambiante).

"Le volume tombe à 410 litres, ce qui reste tout même un bon score pour la catégorie."

=> Et là on voit où l'on en est arrivé : 410 litres de coffre c'est une "bonne" contenance pour un véhicule à destination familiale de 50 000 € ! Alors que c'est à peine le volume de celui d'une compacte...

On marche sur la tête, mais ça ne fait rien...

Par

Ça tourne mal :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire