Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Comme tous les segments, celui des SUV familiaux n’échappe pas au développement de l’hybridation. Le nouveau Santa Fe ne déroge pas à cette nouvelle tendance et est désormais décliné dans une version hybride rechargeable. Cette motorisation est-elle plus convaincante que l’hybride déjà au catalogue ?

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

EN BREF

SUV familial

Version hybride rechargeable

265 ch

À partir de 55 200 €

Jusqu’à récemment, les SUV familiaux étaient majoritairement animés par des moteurs diesels, un choix logique vu le gabarit des véhicules et leur utilisation puisque destinés majoritairement à transporter des familles sur de longues distances. Mais la prépondérance du gazole a bel et bien changé. Aujourd’hui, toutes les marques se doivent d’offrir des carburations alternatives. Contrairement à certains constructeurs, Hyundai en propose toujours et la firme coréenne décline aussi son Santa Fe de quatrième génération fraîchement restylé en hybride et désormais aujourd’hui en hybride rechargeable.

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

Sous le capot de ce Santa Fe trône donc un moteur essence 1.6 T-GDi 4 cylindres de 180 chevaux (132 kW) associé à un bloc électrique 66,9 kW (91 ch) alimenté par une batterie de 13,8 kWh. Au cumul, le système délivre jusqu’à 265 chevaux de puissance, 350 Nm de couple et autorise une autonomie en 100% électrique de 58 km selon la norme WLTP en cycle mixte et même 68 km en urbain.

Comme la plupart des hybrides rechargeables, notre Santa Fe démarre en tout électrique. Cela reste le cas lorsque les accélérations ne sont pas trop énergiques, mais aussi en enclenchant le mode EV figurant sur la console centrale. En jouant le jeu de l’éco-conduite, on a réussi à parcourir près de 50 km, ce qui est vraiment bien vu le poids et le gabarit de l’engin. Avant même de tomber complètement à plat de batterie, le Santa Fe bascule en hybride. La mise en route du moteur essence est globalement discrète, même si celui-ci se fait logiquement plus entendre lorsqu’il est plus sollicité. Dans cette situation, le Santa Fe perd un peu en agrément car on sent bien que les 180 ch du moteur essence et les 350 Nm apparaissent comme le minimum syndical pour animer le SUV coréen qui approche les 2 tonnes, soit environ 200 kg de plus que la version hybride. Forcément, batterie vide, comme on pouvait le craindre, la consommation explose avec une moyenne qui dépasse les 8l/100 km. Par conséquent, pour évider cet écueil – et comme pour tous les hybrides rechargeables d’ailleurs- , il est fortement recommandé de prévoir toujours avec une dose d'électricité, qui permet de seconder le moteur thermique et ainsi faire baisser significativement la consommation. Sur notre essai, nous avons enregistré une moyenne proche des 6 l/100 km soit moins que la plupart des diesels de puissance équivalente.

Pour la recharge, comptez moins de 6h30 sur une prise domestique de 2,7 kW et moins de 3 h 30 sur une prise de 3,5 kW.

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

Comme nous l’avions déjà signalé lors de l’essai de la version hybride, le Santa Fe est fait avant tout pour dévorer des kilomètres. Son terrain de prédilection est les autoroutes ou les grands axes où il fait preuve d’un excellent confort avec une bonne maîtrise des mouvements de caisse et un roulis relativement limité. En revanche, il faudra faire une croix sur le dynamisme qui n’est clairement pas sa priorité mais rien d’étonnant vu son gabarit. Il faut préciser que vu la taille de ce dernier, un temps d’adaptation est nécessaire pour bien l’appréhender, notamment en ville. Heureusement les très nombreuses caméras vous y aideront. La particularité de ce Santa Fe hybride rechargeable réside dans le fait qu’il est pourvu d’une transmission intégrale dénommée HTRAC. Contrairement à d’autres modèles électrifiés, cela n’est pas dû au moteur électrique puisqu’il s’agit d’une transmission « classique » comme sur un modèle thermique.

Cette molette permet de choisir entre différents modes de conduite que ce soit pour la route ou le tout-terrain.
Cette molette permet de choisir entre différents modes de conduite que ce soit pour la route ou le tout-terrain.

En clair, dans les conditions de roulage classique, le Santa Fe se comporte comme une traction traditionnelle. Quand les capteurs détectent une perte de motricité en raison du terrain ou des conditions météorologiques, une partie du couple est transmise sur l’essieu arrière et la répartition peut même se faire différemment sur les roues droite et gauche. Les conducteurs peuvent également choisir – pour la première fois - entre six modes de conduite dont trois pour des conditions plus extrêmes : Sand (sable), Snow (neige) et Mud (Boue) - . Pas sûr que beaucoup d’entre eux aillent s’aventurer hors du bitume avec ce Santa Fe. 

Esthétiquement, le restyling pourrait être assimilé à une nouvelle génération tant les modifications sont importantes. Ainsi, la calandre s’élargit et intègre des feux de jour en forme de crochet. Elle est maintenant soulignée par un bandeau de chrome. À l’arrière, Hyundai a notamment. modifié la signature lumineuse avec désormais un bandeau qui court sur toute la largeur. Les évolutions sont notables et il en est de même à l’intérieur.

La planche de bord du Santa Fe est très plaisante. Dommage que la console centrale soit remplie de boutons.
La planche de bord du Santa Fe est très plaisante. Dommage que la console centrale soit remplie de boutons.

Dans cette livrée haut de gamme dénommée Executive, notre Santa Fe a fière allure en raison d’une présentation très flatteuse. Cela passe par une planche de bord au dessin agréable ainsi que des sièges très accueillants. Tous sont recouverts de cuir – partiellement et en simili-cuir pour la planche et cette dernière fait la part belle au numérique que ce soit au niveau de l’instrumentation ou du multimédia avec un écran tactile de 10,25 pouces. Le seul reproche concerne l’ergonomie. La console centrale qui semble faire corps avec la planche regroupe les commandes de la radio, de la climatisation, la boîte de vitesses, les modes de conduite, certaines aides à la conduite ainsi que les sièges chauffants et ventilés. Résultat : il y a beaucoup de boutons et un temps d’adaptation est nécessaire.

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !
Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

Aucun problème pour les passagers à bord du Santa Fe, même si le 3e rang servira plus de dépannage.

Le Santa Fe est l’un des rares modèles hybrides rechargeables du marché à offrir 7 places. La troisième rangée servira plus de dépannage ou pour des enfants en raison de l’espace aux jambes et à la tête réduit. Les passagers bénéficieront toutefois de certains raffinements rares comme une climatisation dédiée et d’un accès plutôt simple. Les passagers du rang 2 seront à leur aise grâce à la banquette arrière inclinable et coulissante.

Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !
Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !
Essai - Hyundai Santa Fe hybride rechargeable (2021) : pour oublier le diesel !

Pour ce qui est du coffre, celui-ci voit sa contenance varier de 136 litres (en 7 places) à près de 1 700 litres en deux places. En configuration classique, comptez entre 571 et 782 litres suivant la position de la banquette. Des chiffres intéressants identiques, quelle que soit la motorisation mais qui demeurent inférieurs à certains rivaux dont le Skoda Kodiaq. Il faut noter aussi l’absence de rangement pour les câbles, ce qui s’avère pénalisant au quotidien.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Janvier 2021

A titre d'exemple pour la version IV (2) 1.6 T-GDI 265 PHEV HTRAC EXECUTIVE AUTO.

1,70 m1,89 m
4,77 m
  •  7 places
  •  130 l / 1695 l

  •  Auto. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (29 photos)

En savoir plus sur : Hyundai Santa Fe 4

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

L'hybride rechargeable... lol. Faut arrêter avec ça. Même vos propres articles pointent du doigt l’arnaque de cette bricole.

Par

"Forcément, batterie vide, comme on pouvait le craindre la consommation explose avec une moyenne qui dépasse les 8l/100 km."

8 litres et qq pour un gros SUV essence ça ne me semble pas délirant du tout ! Ça paraît même peu vu le poids. Une Corsa 1.2 accroche les 7 litres...

Par

En réponse à Superlorenzozo

L'hybride rechargeable... lol. Faut arrêter avec ça. Même vos propres articles pointent du doigt l’arnaque de cette bricole.

Peut être en terme écologique. Mais pour moi l'hybride c'est avant tout un confort avec les avantages du moteur électrique (silence, fluidité, absence de gaz d'échappement) là où il est le plus intéressant (hors autoroute), sans en être trop dépendant.

Par

En réponse à Christophe233

Peut être en terme écologique. Mais pour moi l'hybride c'est avant tout un confort avec les avantages du moteur électrique (silence, fluidité, absence de gaz d'échappement) là où il est le plus intéressant (hors autoroute), sans en être trop dépendant.

Une hybride simple rempli ce contrat sans peine. Le surcoût de la partie rechargeable reste toujours difficilement justifiable, hors l'avantage d'un cycle de test WLTP particulièrement favorable.

Par

En réponse à tama abalone

"Forcément, batterie vide, comme on pouvait le craindre la consommation explose avec une moyenne qui dépasse les 8l/100 km."

8 litres et qq pour un gros SUV essence ça ne me semble pas délirant du tout ! Ça paraît même peu vu le poids. Une Corsa 1.2 accroche les 7 litres...

ben ouè... je sais pas ce qu'il leur faut

Par

En réponse à GY201

Une hybride simple rempli ce contrat sans peine. Le surcoût de la partie rechargeable reste toujours difficilement justifiable, hors l'avantage d'un cycle de test WLTP particulièrement favorable.

Pour la fluidité oui mais pour le reste (silence, gaz d'échappement) l'autonomie est insuffisante.

J'ai actuellement une Corolla TS Hybride (voiture de fonction) qui m'a permis de découvrir que l'hybride n'était pas qu'un hypothétique avantage écologique. Hélas je me désole d'entendre à chaque fois le moteur à essence se remettre en route après quelques centaines de mètres ou de voir que je n'ai pas assez de batterie pour forcer le mode électrique.

Après en Belgique la différence de prix est compensée par l'avantage fiscale, du moins en leasing d'entreprise.

Par

trop moche trop cher pour du 100 % plastique !

Par

En réponse à Christophe233

Pour la fluidité oui mais pour le reste (silence, gaz d'échappement) l'autonomie est insuffisante.

J'ai actuellement une Corolla TS Hybride (voiture de fonction) qui m'a permis de découvrir que l'hybride n'était pas qu'un hypothétique avantage écologique. Hélas je me désole d'entendre à chaque fois le moteur à essence se remettre en route après quelques centaines de mètres ou de voir que je n'ai pas assez de batterie pour forcer le mode électrique.

Après en Belgique la différence de prix est compensée par l'avantage fiscale, du moins en leasing d'entreprise.

Rester en électrique pur demande un réel entraînement mais ça passe avec une IS300h sur 3-4km de traversée de village. C'est difficile de rouler ICE a l'arrêt dès que tu veux un peu de vivacité et les trajets urbains sont de toute façon trop longs pour conserver cet ICE a l'arrêt.

Par

En réponse à tama abalone

"Forcément, batterie vide, comme on pouvait le craindre la consommation explose avec une moyenne qui dépasse les 8l/100 km."

8 litres et qq pour un gros SUV essence ça ne me semble pas délirant du tout ! Ça paraît même peu vu le poids. Une Corsa 1.2 accroche les 7 litres...

Très raisonnable même. Surtout chez Caradisiac :bien:

Par

2 tonnes et 8l/100, il y en a qui font pire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire