Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

Dans Nouveautés / Restyling

Réservé aux Etats-Unis, le pick-up ? Isuzu n’est pas de cet avis et tente toujours d’augmenter ses ventes sur le marché français. Un objectif ambitieux car cette catégorie est jusqu’à présent monopolisée par des acteurs bien implantés, Toyota, Nissan, Mitsubishi ou Ford.

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

EN BREF

Version restylé du D-Max

Nouveau moteur diesel

à partir de 19 900 €

 En Europe, le marché du pick-up ne dépasse pas encore le statut de niche avec environ 100 000 ventes, soit une goutte d’eau parmi les 3,2 millions conclues dans le monde. Pour preuve, les différents marchés tels que la Grande-Bretagne ou l’Allemagne oscillent entre 15 000 et 20 000 ventes annuelles. En France sur les 11 premiers mois 2016, 15 164 pick-up ont été commercialisés. Au palmarès, le Ford ranger trône avec 4 846 ventes suivis par le Nissan Navara NP300 (3 359), le Toyota Hilux (2 591), l’Isuzu D-Max (1 577), le Mitsubishi L200 (949), le Volkswagen Amarok (949) et le Fiat Fullback (426).

 

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

Pourtant, les constructeurs semblent de plus en plus intéressés par cette carrosserie particulière dans le monde du VUL (véhicule utilitaire léger). En 2017, Renault et Mercedes commercialiseront respectivement l’Alaskan et le Classe X, conçus à partir du Nissan Navara. Les statistiques de ventes de pick-up devraient donc augmenter, sur notre territoire, pour deux raisons en plus de l’offre plus importante. La première est économique. En France, ces modèles sont classés dans la catégorie utilitaire et bénéficient donc d’une fiscalité plus avantageuse. Une précision importante, car comme vous le savez, ce type de véhicule n’est pas soumis au système de bonus-malus ni à la TVS. Or après les différentes révisions des barèmes, cette information est loin d’être neutre pour l’économie d’une entreprise. Car, les pick-up, dans l’ensemble, possède des émissions de CO2 élevées et donc un potentiel malus de 8 000 €… voire 10 000 € dès le 1janvier 2017 !

 

La deuxième, historique, est tout simplement pratique avec plusieurs avantages. Les pick-up peuvent ainsi emmener 5 personnes, une facilité rare parmi les utilitaires « classiques » comme les fourgons. La transmission intégrale garantit, à tous les professionnels travaillant dans des zones montagneuses ou même des chantiers aux chemins boueux, un accès permanent à leur « lieu » de travail. Les bennes peuvent être équipées de bac afin de réduire l’usure et faciliter le nettoyage et bien sûr être recouvertes par différents systèmes (hard-top, cover top, bâche) pour protéger les cargaisons des intempéries mais aussi des vols.

 

Quelques informations sur Isuzu

 

Méconnue en France, Isuzu est un constructeur que vous avez peut-être déjà utilisé sans le savoir. Créée en 1916, cette marque centenaire, originaire du Japon, s’est en effet spécialisée dans la production de moteur diesel. Renault, Opel et General Motors ont ainsi déjà eu recours à ses compétences de motoristes. Cependant, Isuzu est surtout reconnu, en Asie, pour concevoir des camions, bus et VUL. Concernant le pick-up, son histoire a débuté en 1963. Depuis les générations se succèdent avec notamment l’appellation D-Max officialisée, en 2002. Depuis des évolutions plus ou moins profondes sont intervenues en 2008, 2010, 2012 et donc 2017. La commercialisation du D-Max, en France, s’effectue grâce à un réseau comprenant 76 distributeurs.

 

Des qualités pour les professionnels

Considéré avant tout comme un outil de travail, le pick-up se doit de posséder une benne conséquente afin d’être intéressant. Or suivant le modèle de cabine que vous choisissez (simple cabine nommée Single, cabine approfondie à portes suicide nommée Space ou double cabine baptisée Crew), les dimensions peuvent varier de près d’un mètre ! Le D-Max dispose ainsi de trois longueurs de benne (2305, 1795, 1 485 mm). Pour les néophytes, sachez que ces mesures sont dans la moyenne de la catégorie avec, par exemple, le Toyota Hilux (2315, 1810, 1 525 mm). La hauteur de benne s’étire de 440 à 465 mm. Grâce à ses mensurations, vous devriez donc pouvoir facilement ranger vos outils ou autres cargaisons. À noter d’ailleurs que la charge utile est annoncée entre 1005 et 1235 kg suivant la carrosserie. La capacité de remorquage peut monter jusqu’à 3 500 kg.

 

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

 

Sinon, le pick-up Isuzu égrène les nouveautés au compte-gouttes. L’importateur en France nous a ainsi expliqué que le D-Max devait être seulement perçu comme une nouvelle génération au niveau de l’ensemble moteur/boîte. Le reste du véhicule est davantage une évolution. La face avant a simplement été redessinée avec une calandre inédite, des feux à LED et une nouvelle implantation des antibrouillards.

 

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

Dans l’habitacle, les prochains propriétaires pourront profiter d’une prise USB, d’un graphisme revu au niveau des compteurs, de deux haut-parleurs intégrés dans le plafond et d’un système accès et démarrage mains-libres. Mais à part ces apports, rien ne change ! Les plastiques restent durs pour faciliter le nettoyage et limiter l’usure. Les rangements (bouteille, dossiers, téléphone, etc) sont suffisants. À noter aussi que le D-MAX offre une modularité 1/3-2/3 intéressante à l’arrière au niveau des assises et des dossiers. Les coffres, implantés dessous, sont en revanche inutiles ou presque au regard de la contenance.

 

Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu
Essai - Isuzu D-Max 2 restylé : le japonais méconnu

 

Finition et présentation sont au niveau de la catégorie. Sans être phénoménaux, ces deux critères dans l’habitacle ne souffrent pas de défauts rédhibitoires. Encore une fois, le D-Max a été conçu pour apporter avant toute chose de la facilité et des solutions aux professionnels.

Chiffres clés *

  • Longueur : NC
  • Largeur : NC
  • Hauteur : NC
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : NC / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 5 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 205 g/km
  • Malus : 20000 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mars 2012

* A titre d'exemple pour la version III (2) SUPERNOVA 4X4 1.9 BVA CLIM AUTO.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (28)

SPONSORISE

Essais Pick-up

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire