Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

L’électrification des voitures en pousse les prix vers le haut, de sorte qu’il devient de plus en plus difficile de dénicher une compacte dernier cri et abordable. Parmi celles-ci figure la Seat Leon 1.0 TSI 110 ch. Mais ses prestations sont-elles suffisantes ?

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

EN BREF

3-cylindres 110 ch

Pas d’électrification

À partir de 21 970 €

Fut un temps où une puissance de 110 ch suffisait à faire d’une compacte une authentique sportive. Je pense bien sûr à la VW Golf I GTI, notamment. Désormais, une telle cavalerie ne convient pratiquement plus qu’à une entrée de gamme, comme la Seat Leon TSI 110. Sous son capot, on trouve un 3-cylindres 1.0 litre entièrement en alliage, petit mais sophistiqué. Turbo, douze soupapes, injection directe, un déphaseur pour chacun des deux arbres à cames… A noter que ceux-ci s’installent dans un carter dont ils ne peuvent être séparés (pour une meilleure rigidité), prenant prend place au-dessus de la culasse intégrant le collecteur d’échappement (le moteur arrive plus vite à température). À noter que Volkswagen est revenu à la courroie de distribution, ayant connu bien des déboires avec les chaînes… C’est le plus petit représentant de la famille de moteurs EA211, très standardisée, et à ce titre, s’il est aussi raffiné que les autres, il se passe d’arbres d’équilibrages, ce qui aura des conséquences. Outre ses 110 ch, il offre un couple appréciable de 200 Nm, surtout que le poids demeure raisonnable, à 1 268 kg (oui, je sais, une Golf I GTI se limitait à 810 kg, une autre époque). Résultat, un 0 à 100 km/h en 10,9 s, pour une vitesse maxi de 197 km/h : des valeurs bien suffisantes à l’heure actuelle. La consommation mixte est annoncée à 5,4 l/100 km (123 g/km de CO2), une valeur très basse !

Spacieuse mais rêche

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

Pour cet essai, nous disposons d’une Leon à boîte manuelle en finition Style, plus complète que la Reference. Extérieurement, elle donne largement le change, d’autant que notre exemplaire s’équipe des jantes alu de 17 pouces optionnelles. Dans l’habitacle, il en va différemment. Certes, le design est très moderne, mais il s’en dégage une froideur certaine, à cause des tons grisâtres et des matériaux employés, basiques. Certes, l’assemblage est irréprochable, le dessus de la planche de bord est rembourré, mais les panneaux de porte demeurent durs et le tissu des sièges plutôt rêche. Le combiné d’instruments TFT ainsi que l’écran central de 10 pouces (en option) réhaussent tout de même un peu l’ensemble. Heureusement, l’habitabilité se révèle excellente, de référence même aux places arrière, et le coffre très convenable (380 l), même si son seuil de chargement trop haut s’avère gênant.

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?
Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?
Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?
Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

 À l’avant, on obtient une position de conduite impeccable, et en jouant avec les différents affichages du Virtual Cockpit, j’en trouve un qui me convient. Je ne pense toujours pas que du bien de l’écran central, certes réactif mais aux menus complexes. Sans oublier cette ineffable réglette non éclairée, servant à ajuster le son et la clim, très peu pratique à l’usage. L’écran standard, doté de molettes de réglages, est certes plus petit mais doit se révéler davantage commode à l’usage.

Vibrante efficacité

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

Au démarrage, le 3-cylindres surprend par ses vibrations, qui persistent au ralenti. Voilà qui est désagréable ! Heureusement, il y a un stop and start, qui devrait atténuer ce phénomène. En fait, il engendre deux belles secousses, une quand le moteur s’éteint, et une quand il s’éveille : la conduite urbaine s’en voit perturbée. C’est là que les arbres d’équilibrage dont je parlais plus haut auraient été utiles ! En sus, la boîte se révèle accrocheuse et le TSI assez paresseux sous 2 000 tr/min : on a vite envie de quitter la ville.

Je n’attends pas de miracle de la part du 3-cylindres, surtout que la boîte tire très long. Et pourtant ! Il se débrouille très bien, le bougre. Très volontaire, il ne procure évidemment pas de performances ébouriffantes, mais semble toujours trouver des réserves de puissance. De sorte qu’on n’a jamais l’impression de se traîner. À 130 km/h, il tourne à moins de 3 000 tr/min, et reprend pourtant correctement. Sur autoroute, la Seat offre une très bonne insonorisation (la sonorité désagréable du bloc se fait oublier), qui, conjuguée au siège plutôt confortable et à la suspension tolérante, la rend fort plaisante sur long trajet. De surcroît, elle se contente de 7 l/100 km.

Essai - Seat Leon 1.0 TSI 110 (2021) : entrée de gamme hi-tech, la bonne affaire ?

Sur nationale, il ne faut pas hésiter à jouer du levier de vitesses pour se relancer, mais la Leon offre des reprises tout à fait suffisantes. Grâce à des trains roulants rigoureux, l’espagnole offre une excellente tenue de route, avec une tendance sous-vireuse très peu marquée et une bonne vivacité dynamique. Seulement, la direction, trop légère, ne permet pas de bien sentir la route, dommage. La pédale de frein, agissant sur un système au demeurant très efficace, est, elle aussi, trop molle à goût. En contrepartie, la suspension ne se départit jamais de son confort, le compromis trouvé entre celui-ci et la tenue de caisse se révélant judicieux en usage familial. On n’a pas le dynamisme d’une Peugeot 308, mais la sécurité est au moins du même niveau. Enfin, bonne surprise, sur route, la Leon 110 ch tombe facilement sous les 6 l/100 km en moyenne.

Un point sur les aides à la conduite : comme souvent dans le groupe Volkswagen, elles fonctionnent de façon fluide et efficace. Mais, chose également typique de ce groupe, le Carplay sans fil bugge parfois quand on utilise Waze. Enfin, la sono d’origine offre un bel agrément auditif.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,36 m
  • Largeur : 1,80 m
  • Hauteur : 1,45 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 380 l / NC
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mai 2020

* pour la version IV 1.0 TSI 110 S&S URBAN.

Photos (34)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire