Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4. Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) : la concurrence, le bilan global

Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) : la micro-de gamme

Elle n'est pas seule au monde dans sa catégorie, mais cette i10 risque bien de gagner bientôt par forfait de ses rivales qui abandonnent le combat, ou se transforment en électrique. Au final, la petite Coréenne s'avère mieux équipée que ces dernières, du moins les survivantes thermiques, mais plus chère aussi. Plus polyvalente également, si l'on ne dépasse pas les centres périurbains.

La concurrence ? De plus en plus rare

Avant, aucun constructeur n’y échappait. Toutes les marques étaient présentes sur le segment A des microcitadines. Mais c’était avant. Toyota et PSA ont mis fin à leur partenariat qui leur permettait de faire usine commune pour fabriquer les Toyota Aygo, Citroën C1 et Peugeot 108. Du coup, personne ne sait aujourd’hui quel sera l’avenir de ces autos. De son côté, le groupe VW, qui dispose lui aussi de sa triplette Seat Mii, Skoda citigo et Volkswagen Up ! a viré de bord. L’heure de la fin du thermique a sonné et celle de l’électrique est venue pour les trois nouvelles du groupe allemand. Quant à l’Opel Karl, issu d’un partenariat avec Chevrolet (les deux marques appartenaient au groupe general Motors), elle s’en est allée et son avenir est lié aux petites de PSA, nouvelle maison d’Opel. Reste le cas de la Renault Twingo, seule véritable concurrente de cette nouvelle i10. Une concurrente peut-être provisoire, puisque la décision de la mise en chantier d’une Twingo 4 ne serait pas prise. Tout au plus, devrait-on découvrir au mois de mars, au prochain salon de Genève, la version électrique du modèle actuel.

À retenir : une voiture du XXIe siècle

Dans la bonne moyenne en ville, grâce à un châssis dynamique, un moteur correct, une direction précise et une boîte bien conçue, cette i10 n’est pas à sa place à la campagne et dans les longues équipées autoroutières. En revanche, son habitabilité augmentée depuis la version précédente, et son niveau d’équipements emballant sur les versions hautes en font peut-être la voiture de ce XXIe siècle. Une époque où les voitures, et leurs propriétaires pas très riches, sont chassés des grandes villes. Une époque ou les hommes et leurs montures vivent et travaillent souvent dans des zones périurbaines. Des lieux où l’on roule sur des autoroutes bouchées et des banlieues surchargées. Le terrain de jeu de cette Hyundai qui a bien compris son époque

  •  Un niveau d'équipement jamais atteint sur une auto de cette taille
  • Une tenue de cap idéale
  • Une habitabilité augmentée

 

  • Un moteur  67 ch à la peine à la campagne
  • Des suspensions fermes
  • Un intérieur tristounet

 

Photos (20)

En savoir plus sur : Hyundai I10 (3e Generation)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire