Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

2. Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) - sur route : en ville et en banlieue plutôt

Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) : la micro-de gamme

Conçue pour un usage urbain, cette microcitadine est à la peine à la campagne. Mais son petit moteur, sa direction maîtrisée et son châssis aux petits oignons lui permettent des escapades sur les autoroutes de liaisons et les grandes banlieues. La naissance d'une voiture périurbaine ?

Hyundai entend donc séduire grâce à la ligne de son i10 et grâce à ses qualités de fabrication. Mais il est un autre sex-appeal automobile qui a fait ses preuves : les qualités mécaniques d’un modèle. Cette microcitadine débarque en France ces jours-ci avec deux moteurs essence : un brave 3 cylindres d’un litre et de 67 ch, et un bon vieux 4 pattes de 1.2L de cylindrée et 84 ch. C’est en essayeur moderne et donc en phase avec le downsizing ambiant que l’on a testé le petit bloc. Lequel est immédiatement reconnaissable. Le bruit du 3 cylindres affiche son bruit de moineau durant les saisons des amours et peut s’avérer marrant ou crispant selon son humeur du moment.

Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) : la micro-de gamme

Mais il ne vibre pas et fait parfaitement le job. Du moins en ville. Il grimpe joyeusement dans les tours, ce qui se traduit par une consommation qui peut dépasser les 7 litres. Armé de ce petit moteur et d’une boîte manuelle à cinq rapports très correctement guidée, l’I10 est la reine des créneaux, des feux rouges, des démarrages en trombe lorsqu’il passe au vert et des demi-tours dans un mouchoir de poche. Sur les autoroutes de liaison, les périfs, les zones industrielles, les banlieues chics ou moins riches, elle sera tout aussi à l’aise, et consommera moins qu’en ville.

Essai vidéo - Hyundai i10 (2020) : la micro-de gamme

En revanche, pas question d’attaquer le col du Turini à son volant. À moins de l’escalader à fond de première. La montagne, comme la campagne, n’est pas son truc. Du moins pas avec ce moteur. Pas plus qu’avec l’autre bloc de 84 ch, à peine plus coupleux que le 67 ch. Peut-être que le modèle N, le chiffre fétiche des versions sportives Hyundai permettra, grâce à ses 100 ch, de telles escapades. Car les soubassements de la petite auto sont une invitation à quelques légers débordements de chevaux. Bien suspendue, l’i10 adoptera sans souci une petite cavalerie supplémentaire. Tout comme sa direction, bien maîtrisée et sa boîte, bien guidée. Évidemment, l’auto, comme toutes les citadines, n’est pas un tapis volant. Elle est même d’une sécheresse assez confondante. La faute, entre autres, à sa taille réduite, mais aussi aux jantes de 15 pouces équipant les modèles d’essai. La monte en 14 pouces des versions françaises devrait quelque peu soulager les lombaires de ses futurs propriétaires.

Portfolio (20 photos)

En savoir plus sur : Hyundai I10 (3e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (39)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

« La nouvelle i10 bénéficiant d’un dessin pour chaque continent, cette version européenne a été supervisée par Peter Schreyer, le boss du design de la maison. Comparée à la triplette Seat Mii, Skoda Citigo, Volkswagen Up!, cette i10 est un pur chef-d’œuvre digne du musée d’art moderne de New York. « 

Entièrement d accord , d ailleurs je vais vous délivrer en exclusivité sa conception :

Alors on prend une kia picanto on la met dans la photocopieuse et miracle il sort une i10 ... quel talent les coréens, on se demande de qui ils s inspirent :)

Par

Sinon plus sérieusement elle est mignonne cette i10 , comme sa sœur jumelle

Par

« Alors, celles du groupe Volkswagen (VW Up !, Seat Mii et Skoda Citigo) ont basculé vers le tout électrique. « 

Ben non la up existe toujours en thermique Monsieur Holtz , je vous conseille un site auto sympa qui a fait un article il y a quelques jours dessus : caradisiac je crois :)

Par

Détail absent du texte: le moteur 1,2 l a maintenant 1.196 cmc et pas 1.245 cmc comme le précedent, donc il peut etre considéré une nouveauté... avec un couple moindre. Le poids de la nouvelle est aussi un peu majoré et les accélérations sont elles aussi un peu plus lentes.

Mais bon, la qualité percue est meilleure sans doute et le design plus sympa (btw, les jantes des voitures testées -- v. photos -- sont des 16 pouces...)

Et les rabais... classiques Hyundai ne vont pas disparaitre. Conclusion: une bonne affaire sous 10K euros.:bien:

Par

En réponse à nicotdi

« Alors, celles du groupe Volkswagen (VW Up !, Seat Mii et Skoda Citigo) ont basculé vers le tout électrique. « 

Ben non la up existe toujours en thermique Monsieur Holtz , je vous conseille un site auto sympa qui a fait un article il y a quelques jours dessus : caradisiac je crois :)

Justement c'est bien là le problème pour la i10.

Trop limité par ses 67ch elle est très adapté à la ville....sauf que encore meilleur qu'une thermique en ville il y a l'électrique...

Alors oui, elle peut sortir aussi mais n'est pas très agréable pour ça. Toutefois c'est pas tout le monde qui peut avoir une voiture typée urbaine et une autre plus polyvalente et voyageuse.

Mais justement à l'heure ou VAG sirt sa triplette en VE, ou renault à l'air d'y aller aussi avec sa T3 (on verra pour la batterie et le prix) le pari thermique et plus chère que prend Hyundai est un pari risqué.

Au delà de ça je trouve le design sympa...une certaine inspiration de la feu Twingo 2 en mieux.

Un équipement complet, une finition de bon aloi.

Elle aura son public.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Justement c'est bien là le problème pour la i10.

Trop limité par ses 67ch elle est très adapté à la ville....sauf que encore meilleur qu'une thermique en ville il y a l'électrique...

Alors oui, elle peut sortir aussi mais n'est pas très agréable pour ça. Toutefois c'est pas tout le monde qui peut avoir une voiture typée urbaine et une autre plus polyvalente et voyageuse.

Mais justement à l'heure ou VAG sirt sa triplette en VE, ou renault à l'air d'y aller aussi avec sa T3 (on verra pour la batterie et le prix) le pari thermique et plus chère que prend Hyundai est un pari risqué.

Au delà de ça je trouve le design sympa...une certaine inspiration de la feu Twingo 2 en mieux.

Un équipement complet, une finition de bon aloi.

Elle aura son public.

Je pense que son point fort face à une up ou une 500 est son tarif ... par contre dans les Bouches du Rhône avec la prime à l électrique de 5000 euros on peut acheter une des triplettes vw entre 11-12 450 euros neuves comme second véhicule évidement car une thermique sera toujours plus polyvalente

Par

Mii-citigo-up électriques *

Par

P.S. Les dates techniques sont... comme d'habitude sur Cara, :tongue: pas exactes (en appartenant au vieux i10 -- hauteur pas 1.50 m mais 1.48 m maintenant, largeur 1,68 m et pas 1,66 m etc etc.)

La comparaison avec la Kia Picanto résulte aussi inexacte (la Kia est beaucoup plus étroite -- 1,595 m et un peu plus haute et courte, donc pas du tout "sœur jumelle"...)

Par

En réponse à nicotdi

Je pense que son point fort face à une up ou une 500 est son tarif ... par contre dans les Bouches du Rhône avec la prime à l électrique de 5000 euros on peut acheter une des triplettes vw entre 11-12 450 euros neuves comme second véhicule évidement car une thermique sera toujours plus polyvalente

Sauf qu'un autre article Cara pointe les remises de 39% sur 500 MY20 et du coup elle redevient intéressante.

Par

utile / inutile... il y a deux écoles:

Ceux qui ont arrêté de prendre la bagnole en ville et ont acheté un véhicule pour voyager, dans ce cas les citadines n'ont plus lieu d'être.

Ceux qui ne prenne la voiture qu'en ville et voyage en transport en commun.

Bon dans l'ensemble, les français n'ont plus les moyens d'avoir une voiture.

Ni même de voyager

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire