Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Lexus ES (2022) : le taxi jet 7

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

La grande berline de Lexus s’offre une petite mise à jour. Quelques éléments de style, un nouvel écran multimédia et de petits réglages châssis viennent renforcer l’offre d’un modèle majoritairement prisé des professionnels, et bourré de qualités. Essai de l’unique motorisation hybride : 300 h.

Essai vidéo - Lexus ES (2022) : le taxi jet 7

 En bref

Grande berline premium
Moteur hybride
A partir de 49 990 €

 En Europe comme France, les grandes berlines n’ont plus la côte. Seules quelques marques, essentiellement premium, continuent de commercialiser des modèles dont la majorité des clients est professionnelle : principalement les taxis, les VTC ou les chauffeurs de maîtres. Lexus est présent sur ce marché depuis les années 80. D’abord avec la GS et depuis 2018 avec l’ES. Une berline statutaire de 5 mètres qui s’est très vite démarquée de la concurrence par sa motorisation hybride. Le modèle japonais a droit aujourd’hui à un petit restylage.

Essai vidéo - Lexus ES (2022) : le taxi jet 7

Essai vidéo - Lexus ES (2022) : le taxi jet 7

 

 

Longue de 5 mètres, la Lexus ES partage sa base technique avec la Toyota Camry.
Longue de 5 mètres, la Lexus ES partage sa base technique avec la Toyota Camry.

L’ES, c’est en quelque sorte la version luxe de la Toyota Camry que vous croisez régulièrement avec un lumineux Taxi sur le toit. Les deux modèles font partie du même groupe et partagent de nombreux organes techniques. L’ES s’en distingue premièrement par son design. Les optiques acérés et la gigantesque calandre en forme de sablier, marque de fabrique de Lexus, évoluent légèrement à l’occasion du restylage. Mais la différence avec l’actuelle est vraiment ténue. Le reste est identique. L’ES est une élégante berline au style affirmé mais sans excès qui s’adresse en premier lieu aux taxis d’affaires. Notre version d’essai, en finition haute « Executive » (65 490 €), sort la grosse artillerie avec de série les jantes alliage 18’’, les projecteurs full LED, l’intérieur cuir, l’affichage tête haute ou encore la sono Mark Levinson avec 17 HP.

L'écran de 12,3'' est désormais tactile. L'interface n'est malheureusement pas la dernière en date chez Lexus apparue avec le NX.
L'écran de 12,3'' est désormais tactile. L'interface n'est malheureusement pas la dernière en date chez Lexus apparue avec le NX.

A bord, c’est un univers tiré à 4 épingles qui attend les occupants. La planche de bord est originale avec des lignes diagonales et une combinaison de matériaux qui n’a rien à envier aux marques allemandes. Du cuir, du bois et de l’aluminium brossé agrémentent des plastiques de bonne qualité. De ce côté-là, le contrat est rempli, en revanche pour ce qui est de la technologie embarquée et de l’ergonomie il y a encore du chemin à parcourir.

Des rétroviseurs-écrans : en option, à 2000 €.
Des rétroviseurs-écrans : en option, à 2000 €.
Beaucoup de boutons, et un pad un peu daté.
Beaucoup de boutons, et un pad un peu daté.

L’écran central est désormais tactile et c’est une bonne chose. Malheureusement il n’a pas droit à la nouvelle interface de la marque que l’on a vu sur le nouveau NX. Du coup, on se questionne sur la présence d’un pad d’ordinateur (surtout au 21 siècle) pour piloter les fonctions. Sachant qu’en parallèle, la console centrale est truffée de boutons. Enfin, si vous vous questionnez sur la présence des deux « GPS Tom Tom » posés grossièrement sur les montants de portes, hé bien ce sont les écrans des rétroviseurs caméra façon Audi E-Tron. Malheureusement, la résolution est médiocre et le fonctionnement est complexe (cf page équipement). Rassurez-vous, c’est une option facturée 2 000 €.

Bienvenue à bord, prenez place à l'arrière dans cet immense espace avec un niveau de confort 4 étoiles.
Bienvenue à bord, prenez place à l'arrière dans cet immense espace avec un niveau de confort 4 étoiles.

S’il est bien un domaine où l’ES met tout le monde d’accord, c’est son espace à vivre et son confort. Avec 2,82 m d'empattement, la berline japonaise se montre extrêmement accueillante avec ses passagers arrière, ce qui ne manquera pas de ravir les chauffeurs de taxi et VTC. La place est absolument royale (au niveau des genoux mais aussi de la tête) et le moelleux de la banquette mettra tout le monde d’accord. Raffinement supplémentaire : un panneau de contrôle de la climatisation, du système audio, du rideau de lunette arrière et d'inclinaison du dossier prend place sur l'accoudoir.

Si les passagers sont chouchoutés, les bagages un peu moins. À 454 litres, le volume de coffre se place en dessous de la concurrence. C’est un poil décevant pour une berline proche des 5 mètres sachant que la banquette arrière est fixe. Seule une minuscule trappe à ski permet de communiquer avec l’habitacle.

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,97 m
  • Largeur : 1,86 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 454 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto.
  • Carburant : Hybride essence électrique
  • Taux d'émission de CO2 : 125 g/km
  • Malus :
  • Date de commercialisation du modèle : Octobre 2018

* A titre d'exemple pour la version 300H EXECUTIVE.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (28)

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire