Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

Dans Nouveautés / Restyling

Alexandre Bataille

Leader et pionnier de la catégorie des SUV compacts, le Nissan Qashqai s’offre un restylage pour conserver son statut face à une concurrence plus féroce que jamais. Outre un léger rafraîchissement, c’est surtout un système de conduite semi-autonome qui fait son apparition. Essai au volant d’une version diesel équipée du dCi 130.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

 

 En bref

A partir de 22 950 €
Système de conduite semi-autonome
2 ou 4 roues motrices

 

Le Qashqai, c’est le Johnny Hallyday des SUV compacts. Le patron, le taulier qui est arrivé avant tout le monde sur un marché naissant, voilà 10 ans, auquel personne ne croyait et qui est devenu pourtant le plus prisé d’Europe. Aujourd’hui, une silhouette sur quatre vendue est un SUV et sur son marché, celui des compacts, le Qashqaï est encore leader avec 10,5 % de part de marché.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

 

Une prouesse face à une concurrence bien plus dense et féroce qu’il y a une décennie. Aujourd’hui, le japonais doit faire face au Renault Kadjar, dont il est mécaniquement proche, au Peugeot 3008, aux modèles du groupe Volkswagen (Volkswagen Tiguan, Seat Ateca et Skoda Karoq), aux coréens (Hyundai Tucson et Kia Sportage) et à bien d’autres acteurs. Au total, ce sont près d’une vingtaine de modèles qui se battent pour décrocher les faveurs d’une clientèle de plus en plus exigeante. Pour contrer ses nombreux rivaux, le Nissan Qashqai procède donc à un restylage à la fois esthétique et surtout technique.

Le japonais adopte en conséquence la nouvelle identité stylistique de Nissan découverte avec la Micra. On remarque une face avant remodelée à travers une calandre en V très prononcée et des optiques étirées qui proposent désormais un éclairage à LED. Les pare-chocs sont également redessinés, avec quelques inserts gris, et les feux arrière identiques gagnent un effet 3D. Voilà un restylage qui se voit, au moins sur la partie avant, et qui donne un coup de jeune bienvenu à l’ancêtre du marché.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

A bord, en revanche, c’est le calme plat… Alors que la concurrence innove en proposant des cockpits numériques, des chargeurs de smartphone par induction ou encore des systèmes multimédias toujours plus poussés, le Qashqai lui se contente d’un volant à trois branches au design « plus sportif », de nouveaux inserts sur la planche de bord et d’une mise à jour de son système daté, Nissan Connect. Ce dernier offre une nouvelle interface avec toute la connectivité actuelle mais les graphismes et l’ergonomie globale sont dépassés par rapport à la concurrence.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

A sa décharge, il compense en renforçant de façon significative son offre d’aides à la conduite. On note l’arrivée de la détection des piétons et du park assist intelligent en plus de la reconnaissance des panneaux de signalisation, de la gestion automatique des phares, de la détection d’angle mort, de l’alerte de trafic transversal à l’arrière. Enfin, c'est surtout l'inédit système de conduite semi-autonome baptisé ProPilot qui marque un tournant (cf. encadré  "Le point high tech").  Ce dispositif  n’arrivera qu’en fin d’année. Il gère la direction, l’accélération et le freinage en maintenant le véhicule dans sa file de circulation sur voie rapide.

Outre l’apparition d’un sixième niveau de finition (Tekna +, à partir de 31 200 €), résolument haut de gamme, qui comprend une magnifique sellerie cuir Nappa, des jantes de 19 pouces et une sono Bose, la qualité perçue des « modèles de base » reste dans la moyenne de la catégorie. La finition et les ajustements sont plutôt bons mais quelques plastiques bas de gamme persistent sur les parties basses, sur les contre-portes et le levier de vitesses. Pas de progrès non plus pour le Qashqai en matière d’accueil. Il reste l’un des plus mauvais élèves du marché avec une habitabilité arrière tout juste dans la moyenne et l'un des plus petits volumes de coffre de la catégorie, à 430 litres.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,39 m
  • Largeur : 1,80 m
  • Hauteur : 1,59 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 430 l / 1585 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 99 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Décembre 2013

* A titre d'exemple pour la version II (2) 1.6 DCI 130 ALL MODE 4X4-I TEKNA+.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (18)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire