Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - Skoda Kamiq : conforme aux attentes

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Si on met de côté le Yeti, Skoda faisait partie des rares constructeurs à ne pas commercialiser un SUV urbain. Cette lacune est désormais comblée avec l’arrivée du Kamiq – mot en Inuit, qui désigne un objet dont l’usage est conforme à sa fonction. Arrivant tardivement sur marché, le constructeur tchèque a-t-il réellement ses chances. Réponse avec le premier essai du Skoda Kamiq 1.0 TSI 116 ch DSG.

Essai vidéo - Skoda Kamiq : conforme aux attentes

En bref

Nouveau SUV urbain

Coffre : 400 litres

A partir de 19 870 €

Eh oui, voici un SUV urbain de plus. Cela tombe bien puisqu’il s’agit de la catégorie préféréé des conducteurs français et européens. Résultat : l’offre est simplement pléthorique. Tous les constructeurs ou presque en ont un – voire plus – dans leur gamme. Et seuls, quelques rares marques en sont encore dépourvues, à l’image de Skoda. Vu cet engouement grandissant, il était impossible pour la firme tchque de rester à l’écart, d’où l’élargissement de la famille. Après le familial Kodiaq, le compacte Karoq, voici maintenant l’urbain, le Kamiq.

 

Essai vidéo - Skoda Kamiq : conforme aux attentes
Essai vidéo - Skoda Kamiq : conforme aux attentes

Le Kamiq affiche une face avant inédite chez Skoda.

Esthétiquement, les lignes du nouveau SUV de Skoda sont plutôt classiques. Les seules fantaisies se concentrent sur la face avant avec une calandre très massive et surtout des projecteurs sur deux niveaux, très proches de ceux du Citroën Cactus. Une première chez Skoda. Le reste est plus traditionnel avec une partie arrière compacte. Le hayon arbore désormais le nom de la marque en son centre, comme sur les derniers modèles de la marque.

Pour les mensurations, ce Kamiq mesure 4,24 m, ce qui le place dans le haut du segment avec les nouveaux Renault Captur, Peugeot 2008 ou son cousin le Volkswagen T-Roc. Il est par conséquent plus grand que les Volkswagen T-Cross, Citröen C3 Aircross ou Kia Stonic. Forcément, cela a des répercussions surles aspects pratiques.

La place arrière est très généreuse.
La place arrière est très généreuse.
400 litres, c'est bien mais pour une fois, Skoda n'est pas la référence du marché.
400 litres, c'est bien mais pour une fois, Skoda n'est pas la référence du marché.

Comme d’habitude, Skoda soigne ce domaine et notamment l’habitabilité arrière qui est très généreuse grâce à l’empattement de 2,65 m, supérieur par exemple à celui du T-Roc. Dommage que le tunnel de transmission soit imposant. Pour le coffre, Skoda nous avait habitués à mieux. Le volume de chargement oscille entre 400 et 1 395 litres. C’est bien mais pas exceptionnel et pour une fois, le Kamiq n’est pas la référence du segment puisque les deux nouveaux SUV urbains français font mieux. En plus, la banquette arrière n’est pas coulissante, alors qu’elle l’est sur le Volkswagen T-Cross.En revanche, le constructeur tchèque continue de se distinguer de la concurrence avec plus de petites attentions qui de facilitent le quotidien comme par exemple le grattoir anti-givre intégré à la trappe carburant, le parapluie ou la poubelle dans la portière, les protections de carrosserie escamotables,l’entonnoir intégré dans le couvercle du réservoir de lave-glace, etc.

La planche de bord est classique mais les matériaux sont de bonne qualité.
La planche de bord est classique mais les matériaux sont de bonne qualité.

La planche de bord est identique à celle de la Scala. Le dessin est classique et agréable. L’écran multimédia tactile peut atteindre 9,2 pouces. Son fonctionnement est fluide, naturel avec une bonne ergonomie. Il est secondé par une instrumentation 100% numérique. La qualité des matériaux est au rendez-vous.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Skoda Kamiq

105 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Skoda Kamiq

Juillet 2019

A titre d'exemple pour la version 1.0 TSI 116 STYLE DSG7.

1,55 m1,79 m
4,24 m
  •  5 places
  •  400 l / 1395 l

  •  Auto. à 7 rapports
  •  NC

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Skoda Kamiq

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (62)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Vu le tableau des tarifs faut prendre la version 1.5 150ch qui offre 6000€ de bonus :ange:

Par

"L’autre défaut provient de la consommation. Comme la plupart des moteurs downsizés, ce TSI s’est montré particulièrement gourmand. Ainsi, sur notre essai réalisé dans les routes très vallonnées d’Alsace, nous avons relevé une moyenne légèrement supérieure à 9l/100 km, ce qui est très élevé."

M. Pagès continue donc d'enfiler les idées reçues, et de conduire pied au plancher sans se poser de questions. Je ne défends pas les 3 cylindres à petites cylindrées, mais le 1.0 VW est reconnu comme étant sobre. Vous le soulignez d'ailleurs dans d'autres essais, et je l'ai moi-même expérimenté sur voitures de loc.

Pour info, en conso L'Argus note ceci sur le Kamiq :

"Pour couronner le tout, la sobriété est au rendez-vous, puisque nous avons obtenu une consommation moyenne de 7,1 l/100 km (5,1 l/100 km annoncés en cycle mixte), sur un parcours d'essai qui privilégiait les petites routes de montagne et incitait à une conduite plutôt énergique"

Posez-vous des questions sur la validité de vos chiffres, chez Caradisiac.

Par

Un peu plus de 9l/100:lol:

Et vous avez oublié les descentes bosselées.

Par

En réponse à laps

Commentaire supprimé.

Pas vraiment, je suis moyennement content de cette DSG7 qui a probablement du être revu pour le cycle WLTP. Franchement peu réactive et plutôt lente. Alors oui, quand on est sur régulateur, tout va bien, quand on suit une logique "éco-conduite" avec accélération d'escargot (même celles du cycle WLTP sont peu réalistes) la boîte s'en sort plus ou moins bien. Maintenant si tu appuies un peu sur l'accélérateur pour faire un dépassement ou te lancer à un carrefour, ben ça mouline, ça met du temps à réagir pour rétrograder, et par défaut ça n'essayera même pas d'accélérer en 1ère...

Bref, le bon compromis ? Mettre la voiture sur mode normal (eco si on aime la roue libre), et passer la boîte en mode sport quand on doit accélérer, sinon ça ne réagit pas assez rapidement et il y a plus de risque d'accident qu'autre chose.

C'est souvent un confort d'avoir une boîte auto, mais je dois quand même avouer que je regretterais presque de ne pas avoir la boîte manuelle. Bon, au moins sur autoroute à vitesse stabiliser, avec la DSG7, on entend plus le moteur, c'est aussi un plus.

Par

En réponse à BigL

"L’autre défaut provient de la consommation. Comme la plupart des moteurs downsizés, ce TSI s’est montré particulièrement gourmand. Ainsi, sur notre essai réalisé dans les routes très vallonnées d’Alsace, nous avons relevé une moyenne légèrement supérieure à 9l/100 km, ce qui est très élevé."

M. Pagès continue donc d'enfiler les idées reçues, et de conduire pied au plancher sans se poser de questions. Je ne défends pas les 3 cylindres à petites cylindrées, mais le 1.0 VW est reconnu comme étant sobre. Vous le soulignez d'ailleurs dans d'autres essais, et je l'ai moi-même expérimenté sur voitures de loc.

Pour info, en conso L'Argus note ceci sur le Kamiq :

"Pour couronner le tout, la sobriété est au rendez-vous, puisque nous avons obtenu une consommation moyenne de 7,1 l/100 km (5,1 l/100 km annoncés en cycle mixte), sur un parcours d'essai qui privilégiait les petites routes de montagne et incitait à une conduite plutôt énergique"

Posez-vous des questions sur la validité de vos chiffres, chez Caradisiac.

Ok mais ils mentionnent aussi qu il s'agit de conduite normale.

" Le trois cylindres essence 1.0 TSI 116 de notre version s'est révélé tout à fait suffisant pour une utilisation normale, offrant des performances très correctes (0 à 100 km/h en 9,9 s) même s'il réclame d'être cravaché si l'on souhaite l'exploiter pleinement. Il ne faut pas hésiter à chercher les chevaux dans les tours, d'autant plus que l'étagement de la boîte de vitesses apparaît particulièrement long. Ainsi, pas grand chose à espérer en dessous de 2000 tr/mn et les habitués du démarrage en seconde en ville se verront automatiquement sanctionnés par un embarrassant calage."

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

T as oublié le tunnel de transmission et le design. Et la réactivité de la bva.

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Diantre, si ça c'est la perfection.... :biggrin::biggrin::biggrin:

Pas mal ton avatar de voyagiste. Bidon jusqu'au bout, THQG.

Par

ce vehicule n'est pas un sportif , a quoi ca sert d'avoir le pied lourd ?

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Continue comme ça.

C'est pas méchant et tu arrives à me faire rigoler à chaque fois.

N'oublie pas de mettre plein d'émoticônes, pour qu'on situe tout de suite ton niveau. Ça m'aide aussi à repérer tes comms dans la liste comme ça je ne les loupe pas.

Encore merci !

Par

Trêve de plaisanterie .

C'est peut être fiable, durable et bien construit, mais qu'est ce que c'est moche.

Je sais que c est subjectif, et peut être qu'il faut le voir en vrai mais j'ai franchement des doutes.

Pas sur ma short list en tout cas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire