Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Ford Ranger (2019) - Sur route : aussi à l’aise sur route que sur terre

Essai vidéo - Ford Ranger restylé (2019): espèce en danger

Ford profite de ce restyling pour revoir complètement la gamme moteur de son Ranger. Toujours uniquement disponible en diesel, le Ranger voit les 2.2 et 3.2 TDCI disparaitre pour être remplacés par une seule motorisation, le 2.0 Ecoblue, présent aussi sur d’autres modèles de la marque comme sur la dernière Focus.

Essai vidéo - Ford Ranger restylé (2019): espèce en danger

Ce quatre cylindres se décline en trois puissances : 130, 170 et 213 ch. Ce dernier, qui se retrouve à bord de l'exotique Ranger Raptor, gagne d’ailleurs 13 ch dans cette opération. C’est justement cette déclinaison la plus puissante que nous avons eue entre les mains. Si posséder une telle puissance peut sembler inutile sur ce type de véhicules, c’est pourtant le choix fait par bon nombre d’acheteurs, qui veulent surtout avoir du couple puisque le 2.0 Ecoblue propose 500 Nm (+ 30 Nm). De quoi lui assurer de bonnes reprises, notamment quand il est chargé ou qu'une remorque lui est attelée, sachant que le Ranger peut tracter jusqu’à 3,5 tonnes.

Essai vidéo - Ford Ranger restylé (2019): espèce en danger

Cette caractéristique est un plus au-delà de ses qualités en tout terrain, domaine dans lequel le Ranger n’en manque pas tant il est à l’aise en dehors du bitume. Avec sa boîte courte et son blocage de différentiel, ce Ranger Wildtrack nous a impressionnés : malgré des conditions très pluvieuses et donc particulièrement glissantes, le Ranger a toujours réussi à franchir les obstacles et ce, en dépit de la boue et des ornières, et avec des pneus route.

Bon point également pour la boîte de vitesses automatique à 10 rapports, que le Ranger partage avec la Mustang restylée et qui remplace très avantageusement la précédente à 6 rapports en faisant preuve de changements de vitesses particulièrement fluides et rapides.

Essai vidéo - Ford Ranger restylé (2019): espèce en danger

Sur route, le Ranger est loin d’être ridicule et s’affirme clairement comme l’un des meilleurs dans le segment. Alors certes, il faut un temps d’adaptation en raison du gabarit et du poids, mais le bilan sur route est quand même positif. Finalement, le seul bémol concerne les phases de freinage où l’on a l’impression d’avoir une remorque derrière nous – alors que ce n’est pas le cas – tant la masse du Ranger se fait sentir. Sensation ressentie également dans les virages. Des critiques qui ne sont pas réservées au Ranger mais aussi valables pour les autres pick-up du marché. En termes de confort, le Ranger s’en sort plutôt bien, même si les sièges manquent de maintien et que l’on ressent les déformations de la route en raison de l’essieu rigide.

Portfolio (29 photos)

SPONSORISE

Essais Pick-up

Toute l'actualité

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un vrai pickup quoi !!!:bien:

Par

Espèce en danger :ptèdr::ptèdr: en France peut-être mais ailleurs ça se vend comme des petits pains:smile:

Par

En réponse à

Je n'ai fait que confirmer une réalité :bah: que ailleurs le pick-up se vend comme des petits pains:bah:

Et pour répondre à votre commentaire je peux vous assurez que je suis loin d'être con.. mais juste réaliste

Par

En réponse à

Bien entendu mais il ne faut juste pas oublier que certaines professions n'ont pas d'autres choix que de rouler avec ce type de véhicules. L'Armée Française pour commencer mais également les agriculteurs, les pompiers, les secouristes, etc... Ne voir la voiture qu'au travers du prisme d'un usage parisien et ses 10 km par jours pour aller travailler est tout aussi con.

Par

En réponse à

quid d'un bucheron par exemple qui doit prendre des chemins boueux et ramener du bois?

tu préfères qu'il prenne un camion bien plus polluant? :bah:

Par

En réponse à

Le début de ton intervention est juste, mais par contre...

"Si nous dépassons les 2 degrés d'augmentation les scientifiques sont bien clairs sur le fait qu'on ne pourra RIEN faire contre l'emballement"...

Ça, c'est complètement faux, et on a connu des augmentation de température bien plus élevés dans l'histoire.

(Voir l'article "Has the Earth Ever Been This Hot Before?" sur LIVESCIENCE, et aussi ce que dit Stephen Hawking sur le "scénario Vénus")

De plus, il y a eu énormément de manipulations sur le réchauffement climatique, qui est amalgamé avec la pollution, ce qui n'est pas lié, sauf dans de rares cas.

Je ne comprends pas les écologistes qui refusent les faits avérés dans ce domaine, et qui veulent impérativement incorporer le réchauffement climatique dans leur programme.

Bref, lutter contre la pollution, oui(et oui, il y a URGENCE), mais le réchauffement climatique, par contre, c'est une belle arnaque !

Par

En réponse à

C'est toi qui t’emballe, tu as de mauvaises lectures. Comme tu as un discours qui est assez rependu, je ne peux te dire que ceci: archive bien toutes les prévisions d’apocalypse d'aujourd'hui et prends la peine de comparer, l'échéance venue, avec la réalité. Comme nous avons des prévisions pour 2030, l'attente va être courte.

Cadeau, une prévision émise en juin 1989 pour l'année 2000:

https://www.ina.fr/video/CAB89027040/rechauffement-terre-video.html

et compare avec la réalité de l'an 2000, celle de 2010 et celle de 2019. Mais aujourd'hui, quand la réalité ne colle pas avec les prévisions, c'est la réalité qui est fausse.

Par

En réponse à mynameisfedo

quid d'un bucheron par exemple qui doit prendre des chemins boueux et ramener du bois?

tu préfères qu'il prenne un camion bien plus polluant? :bah:

Tu prends une version 2 (ou 3) places et fini le malus.

Par

Ses véhicules là vont très bien dans les campagnes, pour une utilisation professionnelle dans les fermes, ou autres professionnels évoluant hors bitume ou en zone de montagne. Mais ils n'ont rien a faire pour frimer en ville, on en vois bien trop souvent brillant comme des miroirs sans la moindre trace de poussière, qui servent juste a escalader les trottoirs.

Par

En réponse à Nadir94 Q5

Je n'ai fait que confirmer une réalité :bah: que ailleurs le pick-up se vend comme des petits pains:bah:

Et pour répondre à votre commentaire je peux vous assurez que je suis loin d'être con.. mais juste réaliste

Le pickup a son utilité.

Je me vois pas en petit SUV 2RM sur les pistes africaines.

Et le brave fermier du MiddleWest sur ses routes en terres, je pense que ça lui est utile aussi.

Mais pour traîner dans Paris, là je vois pas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire