Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Jaguar XE restylée : les premières images en direct de l'essai + impressions de conduite

Dans Nouveautés / Restyling

, mis à jour

La Jaguar XE, plus petit modèle de la gamme du constructeur, arrive à mi-carrière. Et pour affronter une concurrence affutée, elle s'offre une mise à jour esthétique et technologique. Voici les premières images de cette nouveauté, en direct de l'essai, dans la région de Nice.

Jaguar XE restylée : les premières images en direct de l'essai + impressions de conduite

La Jaguar XE a fort à faire dans la catégorie des berlines familiales premium. Déjà, c'est un segment en perte de vitesse de façon structurelle. Mais aussi, ses concurrentes principales ont été soit entièrement renouvelées (BMW Série 3), soit récemment restylées (Mercedes Classe C), ou en passe de l'être (Audi A4).

Vidéo tournée le 11 avril

Il lui fallait donc faire quelque chose pour reprendre un peu de couleur. C'est chose faite avec un restylage qui tombe à point nommé, coincidant avec son milieu de carrière.

Si la physionomie de la XE n'est pas transfigurée, les évolutions plastiques sont sensibles avec des nouveaux phares, boucliers avant et arrière, calandre, feux arrière.

Jaguar XE restylée : les premières images en direct de l'essai + impressions de conduite

A bord, les matériaux évoluent vers plus de qualité et la technologie devient omniprésente. Par exemple on peut disposer désormais d'un deuxième écran tactile pour contrôler la climatisation, ou d'un rétroviseur intérieur vidéo qui diffuse l'image d'une caméra.

Les mécaniques Ingenium essence et diesel sont reprises, sauf l'entrée de gamme 200 ch essence et l'entrée de gamme diesel 163 ch (pour le moment...). On retrouve donc un 2.0 turbo de 250 ou 300 ch, et en diesel un 2.0 de 180 ch. Et la BVA est désormais imposée.

Jaguar XE restylée : les premières images en direct de l'essai + impressions de conduite

 

Premières impressions de conduite

Nous avons pris en main une version P250 S R-Dynamic, dotée d'un 2.0 Turbo de 250 ch, comme son nom l'indique, et 365 Nm de couple, disponibles dès 1 300 tours/min, un régime très bas. Accouplé obligatoirement donc à une BVA8, comme tous les modèles, c'est un moteur qui ne manque pas de caractère. Il prend des tours dans une sonorité sympathique, mais pas du tout envahissante, et on atteint très rapidement des vitesses prohibées. Les sensations au volant ne sont pas très éloignées de celle ressenties avec la version P300, que nous avons aussi testé, malgré les 50 ch d'écart. Ce qui s'explique par le fait qu'en France les P250 ne seront disponibles qu'en propulsion, quand les P300 uniquement en 4 roues motrices, ce qui ajoute du poids et mange de la puissance.

En termes de comportement pur, la XE restylée, qui reste entendons-nous bien une berline très agréable à conduire, apparaît comme bien moins dynamique qu'une BMW Série 3 tout juste renouvelée, qu'une Alfa Romeo Giulia, ou même qu'une Mercedes Classe C, qui a progressé dans ce domaine. Elle reste cependant réactive, prend peu de roulis, mais la suspension est clairement typée confort. C'est bien pour faire de la route ou de l'autoroute, mais dès qu'on hausse un peu le rythme, on sent que ce n'est pas sa tasse de thé. Les amortisseurs sont trop amples en détente, ce qui entraîne parfois quelques rebondissements sur mauvaise route. On le répète, il faut pour ça hausser le rythme. Mais les concurrentes déjà citées font mieux, au détriment du confort évidemment. Par contre signalons que la P250 est plus équilibrée que la P300, qui, certainement à cause de la transmision intégrale et du poids supplémentaire, à un tendance plus sous-vireuse. Dans les deux cas, la direction manque par ailleurs de feeling et de retour d'information. Peu réactive au point milieu, elle braque ensuite vite, presque trop, il faut s'y faire. Le freinage n'appelle lui aucune critique, si ce n'est une pédale assez molle. Quant à la consommation, nous n'avons pas réussi à descendre sous les 10 litres, mais les petites routes de l'arrière pays niçois encouragent à y aller justement assez... dynamiquement. Cela dit, les 7 litres en mixte revendiqués par Jaguar seront inatteignables.

La philosophie de la XE est donc de profiter de la bonne insonorisation et des équipements de bord pour rouler au mieux dynamiquement, mais pas plus. Pour ceux qui aiment un confort assez ouaté par contre, elle sera plus recommendable qu'une allemande ou que la Giulia.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dans les concurrentes, vous pouvez quand même ajouter les nouvelles Volvo S/V60...

Par

La plus jolie berline du segment, (avec la volvo s60)

Dommage que l'habitacle manque de charme.

Par

Très jolie berline en effet...

Entre celle la et la S60, je vais avoir du mal à me décider pour la prochaine :lover:

L'essai sera déterminant je pense.

Par

En réponse à v_tootsie

La plus jolie berline du segment, (avec la volvo s60)

Dommage que l'habitacle manque de charme.

Sans le charme de 508 ni ses gros moteurs . Elle reste différenciante sans tomber chez les allemands jusqu'à ce que PSA rachète le groupe .

Par

En réponse à Tonton Jacques

Sans le charme de 508 ni ses gros moteurs . Elle reste différenciante sans tomber chez les allemands jusqu'à ce que PSA rachète le groupe .

:-) J'ai vu, pour la première fois, deux 508 dans la même journée. Bien que le dessin soit relativement réussi - pour une Peugeot s'entend - je trouve cette auto bien trop chargée en gimmicks diverses, le bandeau de feux noir est vraiment affreux, et l'habitacle me rebute au plus haut point. Quand tu vois le dessin d'une Volvo, simple, clair et zen, il n'y a pas photo. C'est ce qui différencie le style de l'ornementation.

Par

En réponse à v_tootsie

:-) J'ai vu, pour la première fois, deux 508 dans la même journée. Bien que le dessin soit relativement réussi - pour une Peugeot s'entend - je trouve cette auto bien trop chargée en gimmicks diverses, le bandeau de feux noir est vraiment affreux, et l'habitacle me rebute au plus haut point. Quand tu vois le dessin d'une Volvo, simple, clair et zen, il n'y a pas photo. C'est ce qui différencie le style de l'ornementation.

gimmicks divers, pardon.

Par

Montée en qualité absolument necessaire pour cette XE qui est vraiment sympa a conduire, trains roulants et direction très reactifs, mais d'une finition indigne par rapport a l'image de marque de Jaguar. Par ex les 2 premières années on pouvait voir la tole apparente sous un très basique tapis de coffre, même chez Renault Talisman ou Ford Mondeo ce n'est plus le cas depuis des années. Plus des cuirs quelconques, des inserts bois minuscules (la clientèle Jaguar est sensible à cet argument qui fait partie de sa culture).

Bref le gap de qualite et finition entre XE et XF était assez incroyable. Par contre les tarifs etaient réellement Jaguar... Vraiment dommage que Jaguar n'ait pas réagi plus tôt car ils savent faire de jolis intérieurs, voir l' I Pace par ex (pas le même budget c'est vrai mais probablement pas à cause de l'intérieur)

Pour avoir vu les nouvelles XE sagement alignées sur le parking de l'aéroport de Nice (ou ont été prises les photos de l'article), le restylage est très timide (feux ar toujours moches et datés). De bonnes qualités routières oui c'est sympa, perso j'y accorde beaucoup d'importance, mais tous les constructeurs concurrents d'une XE ont bien progressé sur ce point et sont à un niveau que beaucoup d'automobilistes jugeront suffisant. D'ailleurs si c'était un argument majeur la Guilia ne traînerait pas des chiffres de vente aussi bas :bah:

Par

L'extérieur est bien mieux surtout la partie arrière (jamais été fan des anciens feux ...) par contre je suis d'accord avec les commentaires précédents, l'intérieur n'a rien de l'image qu'on se fait d'une Jag !! Vraiment dommage ils ont une vraie carte à jouer pour sortir de la masse et faire des intérieurs bien plus chaleureux et "noble".

Par

Un lifting qui va incontestablement dans le bon sens avec un rajeunissement extérieur qui la modernise et lui donne un peu plus de prestance et un réaménagement intérieur enfin ( un peu?) plus qualitatif mais au final rien qui va bouleverser une hiérarchie encore et toujours dominée par le Prémium Allemand qui a de son côté énormément progressé.

L’offre de motorisations demeure bien pauvre avec l’absence en bas d’une motorisation économique / écologique et en haut d’une motorisation 6 cylindres encore indispensable dans le HDG.

Avec 30k ventes en 2018 face à une classe C qui s’est écoulée à plus de 400, la messe est dites...

Par

En réponse à Franck-L

Montée en qualité absolument necessaire pour cette XE qui est vraiment sympa a conduire, trains roulants et direction très reactifs, mais d'une finition indigne par rapport a l'image de marque de Jaguar. Par ex les 2 premières années on pouvait voir la tole apparente sous un très basique tapis de coffre, même chez Renault Talisman ou Ford Mondeo ce n'est plus le cas depuis des années. Plus des cuirs quelconques, des inserts bois minuscules (la clientèle Jaguar est sensible à cet argument qui fait partie de sa culture).

Bref le gap de qualite et finition entre XE et XF était assez incroyable. Par contre les tarifs etaient réellement Jaguar... Vraiment dommage que Jaguar n'ait pas réagi plus tôt car ils savent faire de jolis intérieurs, voir l' I Pace par ex (pas le même budget c'est vrai mais probablement pas à cause de l'intérieur)

Pour avoir vu les nouvelles XE sagement alignées sur le parking de l'aéroport de Nice (ou ont été prises les photos de l'article), le restylage est très timide (feux ar toujours moches et datés). De bonnes qualités routières oui c'est sympa, perso j'y accorde beaucoup d'importance, mais tous les constructeurs concurrents d'une XE ont bien progressé sur ce point et sont à un niveau que beaucoup d'automobilistes jugeront suffisant. D'ailleurs si c'était un argument majeur la Guilia ne traînerait pas des chiffres de vente aussi bas :bah:

La « clientèle » est un troupeau de moutons qui souvent a la thune mais n’y connaît rien et ne fait jamais l’effort de sortir de ses habitudes et préjugés.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire