Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Malgré la tempête, la Volkswagen Golf reste insubmersible

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Si un concurrent avait voulu saboter le lancement de la Golf 8, il ne s'y serait pas pris autrement. Rien ne lui aura été épargné, ni le Covid, ni les retards liés à une techno défaillante, ni les polémiques. Mais à la fin 2020, après une année chaotique, la huitième génération de la compacte allemande est encore et toujours à sa place en Europe : la première.

Huit générations de Golf se sont succédé sans encombres, ou presque.
Huit générations de Golf se sont succédé sans encombres, ou presque.

Lorsque l'on fabrique un modèle depuis 1974, que l'on en a déjà vendu 34 millions au travers de sept générations, le lancement de la huitième est une pure formalité, une routine que l'on reproduit tous les 7 ou 8 ans, selon une partition parfaitement rodée. Un peu trop peut-être. À force de répéter les mêmes gestes et les mêmes process, un individu comme une entreprise perd sa vigilance. La majeure partie des accidents de la route surviennent sur les trajets quotidiens, ceux que l'on emprunte chaque jour, ceux que l'on connaît par cœur. Il est donc assez logique que ce qui aurait pu être un énorme accident industriel concerne justement la voiture la plus vendue en Europe et star incontestée du groupe allemand : la Volkswagen Golf.

Sueurs froides à Wolfsburg

Mais ce qui aurait pu être un drame  se termine comme une comédie romantique où, après moult rebondissements, les amoureux se retrouvent à la fin, convolent et font de beaux enfants. De la même manière, après de multiples péripéties, la Golf retrouve sa place au sommet du podium des ventes européennes de 2020, avec 255 000 voitures vendues, devant la Toyota Yaris et la Renault Clio. Mais pour en arriver là, Wolfsburg a vécu deux ans de sueurs froides. Deux saisons d'une série à rebondissements au siège de Volkswagen avec ses ingrédients habituels d'engueulades, de ratés, d'explications hasardeuses et de quiproquos qui renvoient Game of Thrones à une gentille bluette enfantine.

C'est la règle : comme toutes les Golf, la huitième du nom a droit à sa version GTI.
C'est la règle : comme toutes les Golf, la huitième du nom a droit à sa version GTI.

Tout avait pourtant fort bien commencé en ce début 2019. Lancée 7 ans plus tôt, la Golf VII avait accumulé les annuités nécessaires pour lui ouvrir les droits à une retraite méritée. L'affaire était sur les rails depuis un an, la numéro 8 devait entrer en production au mois de juin, et comme on ne joue jamais aussi bien qu'à domicile, quel meilleur endroit pour dévoiler cette nouvelle génération que le salon de Francfort qui devait s'ouvrir en septembre de cette année-là ?

Mais au mois de mars, changement de cap. Volkswagen annonce que finalement, c'est la nouvelle compacte ID3 qui se pavanera au salon, et pas la Golf dont la sortie est repoussée à la fin de l'année. Un mois plus tard, le calendrier change une fois encore : les fêtes ne sont pas vraiment le moment idéal pour commercialiser une nouvelle auto. Le consommateur a la tête dans le sapin et les cadeaux. La hotte du Père Noël est rarement garnie d'une voiture flambant neuve, alors la direction de la marque décide de retarder une fois de plus la mise sur orbite de son chouchou. Va pour le début 2020.

Des bugs techniques et un virus planétaire

En réalité, la voiture connaît des bugs techniques et les ingénieurs doivent à nouveau se pencher sur son berceau avant sa mise en production. L'année 2019 se passe, l'ID3 est présentée au salon de Francfort et au mois de décembre, la presse prend enfin le volant de la huitième Golf. Elle livre son verdict, qui ressemble peu ou prou à celui dont elle honorait les versions précédentes : elle est sûre et homogène, bourrée de techno et très chère. Une recette qui fonctionne depuis des décennies.

Le lancement public est programmé dans la foulée, et la Golf 8 sera d'abord disponible en édition limitée avant de déployer ses multiples finitions et motorisations à partir du salon de Genève. Mais le scénariste facétieux de la saga de cette auto ne l'entend pas de cette oreille et sort son atout maître pour pourrir la vie de la nouvelle : le Covid. Le salon suisse qui devait se tenir au mois de mars et annulé. Dans la foulée, les usines et les garages européens sont fermés et les acheteurs de Golf doivent rester chez eux.

La huitième Golf, comme ses ancêtres, va bénéficier d'une version break.
La huitième Golf, comme ses ancêtres, va bénéficier d'une version break.

Chez Volkswagen, on se console en se disant que dès le déconfinement arrivé, les clients se précipiteront comme jamais : ils achèteront leur nouvelle compacte dès le mois de mai. Sauf que les problèmes volent en escadrilles et les chaînes qui produisent la Golf s'arrêtent à nouveau. C'est encore un bug électronique qui vient stopper la fusée sur sa base de lancement. À Wolfsburg, certains cadres connaissent des nuits agitées et se demandent, après un dieselgate et une valse de dirigeants qui les avait déjà bien secoués, si la marque n'est pas maudite.

Un redémarrage lent, mais une arrivée au sprint sur le podium

Ont-ils été entendus ? En tout cas, les bugs techniques sont enfin réglés et le lancement commercial peut se dérouler normalement. Ou presque. Car fin mai, une polémique enfle sur les réseaux sociaux. Une pub de la Golf est jugée raciste. On y voit une main blanche bousculer un homme noir et histoire d'en rajouter un tantinet, derrière la voiture, on aperçoit un bistrot joliment dénommé le café du colon, dans lequel l'homme est expédié manu militari. C'est beaucoup. Volkswagen reconnaît sa maladresse, c'est le moins qu'il puisse faire, et retire la campagne. La polémique retombe et les affaires reprennent.

Une techno embarquée enfin au point.
Une techno embarquée enfin au point.

Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas. En juillet, un magazine automobile suédois reproche à la Golf d'échouer au test de l'élan. À la vitesse de 77 km/h, lors d'un brusque changement de direction, la voiture se met à glisser de l'avant et ne reprend pas sa trajectoire malgré les efforts du pilote. Ce sera tout ? Le nid à problèmes est suffisamment garni ? Les problèmes techniques ont été réglés et les polémiques oubliées. Mais ce n'est pas encore fini.

Au mois de novembre, Greenpeace envoie 50 faux acheteurs dans les concessions Volkswagen allemandes. Ils se présentent comme des clients parfaits pour l'ID3 électrique : ils disposent d'une prise à la maison et n'effectuent pas plus de 200 km d'affilée. Sauf que la très grande majorité des commerciaux tentent de leur vendre une Golf thermique plutôt que la compacte à watts. La raison ? La commission touchée par le vendeur en cas de bon de commande signé serait plus de deux fois supérieure dans le cas d'une Golf. Une nouvelle polémique qui, si elle ne vise pas directement les qualités de la voiture, fait mauvais genre.

Toutes seraient coulées, la Golf est à peine touchée

La liste de tous ces accrocs est suffisamment longue pour signer l'arrêt de mort d'une voiture. Et d'autres marques, à l'instar de Renault en ont largement pâti au moment de lancements de modèles comme l'Avantime ou la Vel Satis. Mais pas VW, qui finit encore et toujours en tête des ventes européennes avec son insubmersible Golf, malgré tous les obstacles qui se sont dressés sur sa route, dont certains sont de la seule faute des responsables de la marque. On en vient à se demander qui aura la peau de la Golf. Les SUV ? Ils représentent 40 % des ventes sans réussir à la bousculer. Les voitures électriques ? Un jour peut-être, ce qui expliquerait le favoritisme du constructeur envers la Golf.

Mais en attendant, la compacte la plus célèbre du continent poursuit sa course en tête, malgré tous les bugs et toutes les polémiques imaginables. Alors osons un pronostic sur la voiture la plus vendue en 2021. Et si, par on ne sais quel hasard, il s'agissait de la Golf 8 ?

Malgré la tempête, la Volkswagen Golf reste insubmersible

 

Portfolio (1 photos)

En savoir plus sur : Moyenne Berline

Moyenne Berline

SPONSORISE

Actualité Moyenne Berline

Avis Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires (81)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Comme quoi le marketing est bien important que le produit pour assurer les ventes.

Par

"De la même manière, après de multiples péripéties, la Golf retrouve sa place au sommet du podium des ventes européennes de 2020, avec 255 000 voitures vendues, devant la Toyota Yaris et la Renault Clio."

D'ailleurs, pas d'article pour nous détailler un peu tout çà ?

Parce que cela nous donnerait une idée autrement plus fine de la tendance de chaque constructeur/modèle que de simplement rester les yeux rivés sur notre nombril franchouille.

Par

Tout de même amusant de toucher le double de commission pour vendre une Golf plutôt que l'ID.3 alors que VW à besoin de vendre de l'électrique pour éviter les amendes CO2...

Par

En réponse à pechtoc

Tout de même amusant de toucher le double de commission pour vendre une Golf plutôt que l'ID.3 alors que VW à besoin de vendre de l'électrique pour éviter les amendes CO2...

Faut croire que le titre de voiture la plus vendue est plus bénéfique

Par

En réponse à Axel015

Comme quoi le marketing est bien important que le produit pour assurer les ventes.

Marketing depuis 1974....

Et probablement que les qualités intrinsèques du véhicule n'y sont pour rien....tant qu'on y est.

MDR.

La Volkswagen Golf est LA compacte que n'importe quel fabricant aimerait avoir au catalogue.

Par

Assez incroyable qu'une caisse devenue aussi peu désirable aie réussi à être la tire la plus vendue en Europe...

Avec le France pour second marché continental, où elle n'apparait visiblement pas dans le Top 50 des immat's, ni dans le top 30 des autos les plus vendues aux entreprises ( j'ai pas classement allant au delà ).

Donc arriver à compenser ailleurs ce déficit de volume sur un marché non négligeable, chapeau l'artiste...

Et tant mieux si une caisse française arrive en seconde place, puis une turque...j'aime bien la cuisine de ce pays perso... :bien:

Par

En réponse à pechtoc

Tout de même amusant de toucher le double de commission pour vendre une Golf plutôt que l'ID.3 alors que VW à besoin de vendre de l'électrique pour éviter les amendes CO2...

Dans ces 255 000 caisses vendues, y'aura encore quelques E-Golf... autrement mieux fabriquées que la blaguemolle qu'est censée lui succéder...

Par

En réponse à VW n1

Marketing depuis 1974....

Et probablement que les qualités intrinsèques du véhicule n'y sont pour rien....tant qu'on y est.

MDR.

La Volkswagen Golf est LA compacte que n'importe quel fabricant aimerait avoir au catalogue.

Bah la Golf 1 ne devait pas être aussi catastrophique la 8.

Le big mac a du succès depuis 1967, pourtant tout le monde en convient pour dire que c'est de la merde.

Par

L'article eut été valable si....il n'y avait pas ce parti pris de faire croire que la Golf s'en sort bien....

Déjà les chiffres de ventes de la Golf, même si ils feraient saliver tous les constructeurs de la planète, ne sont plus ceux d'il y a 10 ans...

CoViD ou pas.

Il eut été bon de le préciser.

Deuxièmement l'importance des "problemes" est très largement surestimé.

Entre autre ce fameux test de l'élan...ou la pub.

Sérieusement, allez demander à n'importe qui si la pub pour la Golf a été mal perçue, même pas sur que 10% des interrogés l'ai vu.

Quant à Greenpeace...mais lol.

Et oui, un commercial reste un commercial. On en a quelques uns sur Caradisiac et même de sacrés losers pour certains

Mais s'il est bien une chose que fera toujours un commercial c'est de placer le produit qui lui rapporte le plus.

Et oui, avoir la caisse la plus vendue en UE est une meilleur pub que le titre de voiture de l'année. VW le sait et pousse ses vendeurs à fourguer de la Golf.

Au passage il n'est pas bien compliqué de voir les remises importante que fait VW sur ce modèle. Le temps des "seulement 8% car c'est u.e Golf " est révolu.

Bref, oui la Golf est première en UE, oui c'est une bonne voiture, oui c'est pas immérité.

Mais de là à dire qu'elle n'a connu que des problèmes qui auraient eu raison de n'importe quelle autre voiture...définitivement NON.

Par

En réponse à roc et gravillon

Assez incroyable qu'une caisse devenue aussi peu désirable aie réussi à être la tire la plus vendue en Europe...

Avec le France pour second marché continental, où elle n'apparait visiblement pas dans le Top 50 des immat's, ni dans le top 30 des autos les plus vendues aux entreprises ( j'ai pas classement allant au delà ).

Donc arriver à compenser ailleurs ce déficit de volume sur un marché non négligeable, chapeau l'artiste...

Et tant mieux si une caisse française arrive en seconde place, puis une turque...j'aime bien la cuisine de ce pays perso... :bien:

Bravo effectivement à la Turquie d'avoir pu placer sa Clio nationale en 3e position européenne :biggrin:

Sinon, pour la Golf, ça prouve bien qu'il fallait acheter en 2020 une Golf 7 parfaitement au point et bien remisée, plutôt que la nouveauté technologique dont les premiers clients servent de cobayes...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire