Publi info
 

Mondial de l'auto 2018

Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, , mis à jour

Seat vient de lever le voile sur son nouveau SUV 7 places. Le Tarraco, étroitement lié aux Volkswagen Tiguan Allspace et Skoda Kodiaq, s’offre quelques privilèges. Il est plus long, plus logeable et inaugure un nouveau visage. Il trône en bonne place sur le stand du constructeur.

Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018

 

Seat achève son offensive SUV par le haut avec le nouveau Tarraco, un modèle de grande taille pouvant accueillir jusqu’à 7 passagers. La marque complète ainsi une offre, encore inexistante deux ans auparavant, composée de l’Ateca (SUV compact) et de l’Arona (SUV urbain). Chez Seat il y a désormais un SUV pour chaque besoin. La firme de Martorell commence d’ailleurs à récolter les fruits de cette « folie SUV » (une vente sur trois en Europe) avec une hausse de 22% de ses ventes depuis le début de l’année. Le Tarraco, lui, jouera le rôle de familiale aux côtés de l'Alhambra qui devrait rester au catalogue quelques temps encore.

 

Issu de la plateforme modulaire Volkswagen (MQB), il partage bon nombre de composants avec ses cousins, les Volkswagen Tiguan Allspace et Skoda Kodiaq qui sont tous fabriqués au même endroit, à Wolfsburg (Allemagne). Le challenge est à chaque fois difficile pour chaque marque de personnaliser son modèle et convaincre la clientèle qu’ils sont tous bien différents, tant les ressemblances sont évidentes. Le Tarraco reprend grosso modo la même silhouette mais inaugure un nouveau visage qui sera repris par de futurs modèles, dont la prochaine Leon.

Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018
Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018

Le Tarraco inaugure une nouvelle face avant au sein de la gamme qui sera reprise par plusieurs futurs modèles, dont la prochaine Leon.

On pense notamment à cette face avant inédite composée de phares (Full Led) plus acérés et d’une calandre désormais hexagonale et volumineuse. La partie arrière se distingue par une jonction horizontale entre les deux optiques, détail esthétique qui commence à se répandre à travers le groupe comme récemment sur le dernier Audi Q8. Le reste du véhicule conserve des angles vifs et une chute de pavillon abrupte qui vise à maximiser les volumes intérieurs. Comme sur un Peugeot 5008 par exemple, un de ses concurrents de choix.

A bord, un cockpit numérique et une nouvelle tablette tactile flottante font leur apparition. La qualité de fintion et des matériaux est dans la moyenne de la catégorie. L'ambiance est sérieuse.
A bord, un cockpit numérique et une nouvelle tablette tactile flottante font leur apparition. La qualité de fintion et des matériaux est dans la moyenne de la catégorie. L'ambiance est sérieuse.

Car il ne faut pas oublier que la vocation du Tarraco, c’est le transport de troupes. Et la plateforme MQB du groupe Volkswagen qu’il exploite est une excellente base de départ. Le Tarraco mesure 4,74 m de long. Il est le plus long de la « triplette » et s’offre aussi un empattement confortable de 2,79 m. Ce qui permet d’accueillir les passagers dans de très bonnes conditions. À l'arrière, on ne manque pas de place aux jambes et à la tête, toutefois, l’espagnol laisse le privilège des trois sièges arrière indépendants à l’Alhambra et surtout à son concurrent direct, le Peugeot 5008. La banquette arrière dispose de dossiers inclinables et coulisse sur 18 cm ce qui permet de moduler le volume de coffre. En configuration 5 places, il cube 760 litres et encore 700 litres avec l'option 7 places, ce qui reste énorme. Encore une fois, seul le Peugeot 5008 fait mieux. Les deux places supplémentaires proposées à l’arrière prennent la forme de strapontins ce qui limite leur utilisation à du dépannage.

Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018
Seat Tarraco : l'ibère grande - En direct du Mondial de Paris 2018

 Le Tarraco laisse les 3 sièges arrière indépendants à l'Alhambra mais offre une banquette coulissante, de l'espace, un volume de coffre XXL(760 litres) et enfin deux places supplémentaires (option, le volume de coffre passe à 700 l).

Dans l’habitacle, la différence est aussi marquée. Ce nouvel intérieur se compose d’une planche d bord horizontale et bénéficie sur les versions haut de gamme d’un cockpit digital de 10 pouces, preuve que Seat n'est plus le parent pauvre. Celui-ci est accompagné d’un large écran tactile de 8’’ flottant. Ce dernier regroupe tous les éléments de confort et de connectivité. Parmi les inédits, le Tarraco sera le premier modèle de Seat à être équipé du contrôle gestuel. En fleuron de la marque, il se doit d’embarquer des équipements haut de gamme comme une connexion Wifi, un chargeur à induction ou encore une sono Beats avec 9 haut-parleurs. Ces équipements seront répartis à travers deux niveaux de finition connus dans la marque « Style » et « X-Cellence ». Il pourra aussi recevoir en option un assistant vocal Alexa, développé par Amazon, qui permettra d'avoir accès à internet, d'effectuer des requêtes et d'avoir les réponses sur l'écran multimédia.

 

Quatre moteurs, entre 150 et 190 ch

Sous son capot, le Tarraco reprendra la même cavalerie que ses cousins. On aura donc en essence le 1.5 TSI 150 ch en configuration 4x2 et boîte mécanique et le 2.0 TSI 190 ch en DSG7 et transmission intégrale 4Drive. Cette dernière n'est pas permanente. Elle transfère le couple à l'arrière seulement en cas de perte de motricité à l'avant. Côté diesel, le 2.0 TDI est de la partie, soit en version 150 ch boîte mécanique 4x2 et DSG 4x2 ou 4x4, soit en version 190 ch, uniquement DSG7 et 4x4.

Plus tard arrivera une version hybride rechargeable.

Les feux arrière sont à LED. Ils sont reliés par un fin bandeau, qui n'est pas lumineux. La prochaine étape sera qu'il le soit ?
Les feux arrière sont à LED. Ils sont reliés par un fin bandeau, qui n'est pas lumineux. La prochaine étape sera qu'il le soit ?
Le Tarraco existe en 4x2 et 4x4. La traction avant est réservée aux plus petites puissances. Les plus hautes sont forcément 4x4.
Le Tarraco existe en 4x2 et 4x4. La traction avant est réservée aux plus petites puissances. Les plus hautes sont forcément 4x4.

 

Le Tarraco s’offre également une batterie d’aides à la conduite comme l’aide au maintien de voie, la détection des vélos et piétons, le détecteur de fatigue, la reconnaissance des panneaux, l'assistance dans les embouteillages, le régulateur de vitesse adaptatif ou encore un système de contrôle dynamique du châssis (DCC) qui assouplit ou durcit les suspensions en fonction des conditions.

Le premier prix devrait tourner autour de 32 000 €, et culminer à presque 42 000 €. S'il fait sa première apparition publique ici au Mondial de Paris, sa commercialisation devrait intervenir au tout début de l'année 2019.

 

J'aime

Beaucoup de place dans le coffre, une banquette coulissante, des rangements, des tablettes aviation, le Tarraco soigne les aspects familiaux.
Beaucoup de place dans le coffre, une banquette coulissante, des rangements, des tablettes aviation, le Tarraco soigne les aspects familiaux.

Je n'aime pas

Les places de 3e rangée sont vraiment exigûes. Impossible pour un adulte de voyager confortablement.
Les places de 3e rangée sont vraiment exigûes. Impossible pour un adulte de voyager confortablement.

 

 

L'instant Caradisiac : tapis roulant

Chez Seat, on pense aux journalistes fatigués... L'entrée du stand se fait par un couloir de moins d'une dizaine de mètres, mais pourtant, Seat y a installé... un vrai tapis roulant ! Délicate intention, les paresseux apprécieront aussi.

 

Deux semaines avant ce Mondial, Caradisiac vous présentait déjà le nouveau Tarraco, dans un reportage tourné en présentation statique.  A voir aussi pour en savoir plus encore sur ce modèle.

 

 

 

Portfolio (27 photos)

En savoir plus sur : Seat Tarraco

Commentaires (81)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Toute cette pour un Tiguan allspace rebadgé.

Je commence vraiment à en avoir ma claque des feux qui se rejoignent c'était sympa sur la 911 il y a des années mais si tous les SUV font ça on va pas s'en sortir

Par

Faut arrêter de dire que le 5008 fait alors que c'est faux, il possède à peine 2L de plus en 7 places et à peine 20L en 5 places mêmes si le coffre du Seat sera plus pratique par l'absence de trou, et puis il y a aussi la partie où les 7 places sont dépliés et là c'est le Seat qui prend l'avantage.

Par

Par contre j'aime pas la face arrière et en particulier les feux.

Par

Bon... au moins c’est un Tiguan allspace à prix probablement raisonnable. Et puis cette nouvelle calandre est pas mal, bien plus flatteuse que les anciennes calandre SEAT. En revanche cette mode des feux arrière qui se rejoignent..au secours! Que c’est laid :frown:

Par

Le design n'est pas désagréable, autant extérieur qu'intérieur. Cette nouvelle face avant est réussi (sans non plus être originale) et l'intérieur n'est pas trop mal foutu, notamment avec un écran centrale pas trop mal intégré (on aurait préféré des bouton déporté plus bas pour gagner en taille d'image). Pour la partie arrière, on voit très clairement que la base est un Tiguan. Mais comme il sera moins cher, c'est une bonne proposition. A voir en test ce qu'il donnera face au Kodiak. Mais niveau design pour moi c'est ce Tarraco qui est en tête.

Par

Compteur de vitesse/compte-tours, y'a moyen d'avoir encore plus laid en option ?

Par

Et prenons la sono Beats comme un bel hommage au papa qui aura tant contribué au renforcement du chiffre de la surpopulation mondiale... :love:

Par

Inspiration Hyundai i30n pour l'avant est flagrant... Sinon c'est du vw..... Escroquerie et cochonnerie.

Par

En réponse à roc et gravillon

Compteur de vitesse/compte-tours, y'a moyen d'avoir encore plus laid en option ?

+1, c'est immonde.

Par

Esthétiquement, je trouve que ce Seat Tarraco est une plutôt bonne surprise.

J'apprécie particulièrement la nouvelle face AV. La nouvelle signature visuelle est agréable et se marie bien avec la nouvelle calandre au design +travaillé que l'ancienne. L'ensemble a une personnalité certaine. La partie arrière n'est pas mal non plus. Les feux AR reliés sont quand même beaucoup +soignés que sur les Seat Ateca et Arona. Par contre, le profil est assez banal, sans distinction particulière. Malgré tout, je trouve que ce Seat Tarraco est le +réussi de sa triplette devant le Skoda Kodiaq et loin devant le Volkswagen Tiguan Allspace.

Par contre, je suis extrêmement déçu par le nouveau poste de conduite. L'ensemble est certes beaucoup +moderne que sur le Ateca mais sur ce Seat Tarraco, l'ensemble est toujours extrêmement austère et triste. Certains détails manquent de soin stylistiquement comme les aérateurs et l'implantation de l'écran central. Dommage. Le Tarraco fait encore pire que le Tiguan Allspace en terme de présentation.

Heureusement que l'on peut se soulager avec le généreux volume proposé. Le coffre est immense et l'habitabilité au second rang est appréciable. Par contre, je crains que ce Seat Tarraco hérite des places de troisième rang peu logeables du Tiguan Allspace.

Aucune surprise pour la gamme mécanique. C du Volkswagen.

Un Cupra Tarraco dans la boule de cristal de VAG pour les footeux parvenus et par ailleurs, jouer au "petit pont massacreur" avec le Skoda Kodiaq RS.

Un Volkswagen Tiguan Allspace en moins laid (mais hélas pas moins austère à bord), mais avec toutes ses qualités d'hôte, routières et d'équipements et surtout moins cher. Il est bien +intéressant, je pense, de s'offrir ce Seat Tarraco que son pendant de Wolfsburg.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire