Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Quel Volkswagen T-Roc choisir ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Pour lutter contre les Peugeot 2008 et Renault Captur, la marque allemande Volkswagen s’est décidée à lancer deux SUV citadins. En attendant un T-Cross sorte de Polo SUV qui arrivera en fin d’année, le constructeur a créé, un SUV urbain chic, le T-Roc. Ce modèle affiche un profil sportif et existera dans deux ans en version cabriolet. Le T-Roc dispose de trois moteurs essence, d’un diesel et de quatre finitions. Pour savoir ce que ce modèle apporte dans la catégorie des SUV citadins et quel couple moteur/finition il convient de choisir, suivez le guide.

Quel Volkswagen T-Roc choisir ?

Cousin de l’Audi Q2, le nouveau Volkswagen T-Roc joue la carte du luxe. Comme le Q2, il affiche un tarif plus élevé que la moyenne de la catégorie des SUV citadins. Typé sportif, il peut recevoir un toit de couleur différente de la carrosserie, ce qui renforce son aspect original. Son offre de moteurs est d’un bon niveau avec rien en dessous de 115 ch, pour le diesel, un seul choix, un unique TDI de 150 ch associé à une boîte automatique DSG7 et à une transmission quatre roues motrices. Cet ensemble est proposé à un tarif haut de gamme : à partir de 33 200 € ! Espérons que la marque annonce dans quelque temps un TDI moins puissant (115 ch) en version deux roues motrices. Hormis le bloc 1.0 TSi de 115 ch, tous les moteurs sont "malussés".

Bilan contrasté

À bord, on retrouve la même ergonomie qu’une VW Golf, l’ensemble des commandes tombent facilement sous la main, on est légèrement en hauteur, mais pas trop. Pas de problème non plus pour trouver une bonne position de conduite. La présentation est également à la hauteur avec une planche de bord colorée du plus bel effet. En fonction des finitions, on a droit à un nombre important d’équipements high-tech, mais avec la finition de base (T-ROC) se contente d’une climatisation manuelle, d’un e simple radio avec un petit écran de 6,54 pouces, du détecteur de somnolence, du système Dynamic Lane Assist… Il faudra casser sa tirelire pour accéder à l’écran tactile de 8 pouces et “mettre encore au pot“ pour disposer d’un système de navigation intégré très intuitif… Le catalogue d’options de ce véhicule est d’ailleurs très copieux, on peut ainsi disposer de l’Active Info Display (l’instrumentation numérique), d’une suspension pilotée, des équipements souvent réservés à des modèles de catégorie supérieure. En plus d’un tarif élevé, le seul mauvais point à donner à ce modèle c’est l’omniprésence de plastiques durs à bord, pour un véhicule haut de gamme on n’était pas habitué à ça de la part de Volkswagen.

Quel Volkswagen T-Roc choisir ?

Petit, mais costaud

Avec 4,23 mètres de long et 1,82 mètre de large, le petit SUV de Volkswagen affiche un gabarit imposant pour la catégorie. Si cela peut se traduire par une certaine difficulté à garer ce modèle en ville, d’autant plus que la rétrovision est perfectible, cela permet de loger correctement cinq personnes à bord (la place centrale étant cependant à réserver à un enfant ou un adolescent). Cela permet surtout de disposer d’un volume de coffre important avec 445 litres avec les versions deux roues motrices, le volume est réduit, hélas, avec les versions quatre roues motrices à 392 litres.

Conduite typée berline

Sur la route, le Volkswagen T-Roc se comporte très bien avec une prise de roulis et des mouvements de caisse bien maîtrisés. Il est proche de ce que procure une Golf en agrément de conduite, la direction est douce et la commande de boîte précise. Avec l’entrée de gamme de 115 ch, ce SUV se montre à l’aise, quel que soit le type de parcours. Grâce à une belle garde au sol, des angles d’attaque et de fuite suffisants on peut même aller sur la terre sans appréhension. Dans ces conditions, la transmission intégrale des versions à blocs 2.0 TSI de 190 ch et 2.0 TDI de 150 ch sera un plus bien pratique.

Quel Volkswagen T-Roc choisir ?

Bons et mauvais points

Allure dynamique, présentation haut de gamme et agrément de conduite au top font partie avec le coffre au volume généreux des principaux atouts de ce SUV T-Roc de Volkswagen. Seules mauvaises notes dans ce concert de louanges, des plastiques durs à bord, une offre d’équipement un peu légère en entrée de gamme,  et un tarif élevé.

Le SUV Volkswagen T-Roc en dix points

  • SUV urbain et chic
  • Dimensions (L x l x h en mètres) : 4,23 x 1,82 x 1,58
  • Diamètre de braquage : 11,70 m
  • Volume de coffre mini : 445 litres (392 litres en 4Motion)
  • Volume de coffre maxi : 1 290 litres (1 237 litres en 4Motion)
  • Moteurs essence : 1.0 TSI 115 ch, 1.5 TSI Evo 150 ch, 2.0 TSI 190 ch
  • Moteur diesel : 2.0 TDI 150 ch
  • Deux roues motrices, mais quatre roues motrices avec 2.0 TSI 190 ch et 2.0 TDI 150 ch
  • Boîte automatique DSG7 disponible avec 1.5 TSI Evo 150 ch (existe aussi avec BVM6), 2.0 TSI 190 ch, 2.0 TDI 150 ch
  • Tarif : à partir de 21 990 € (Diesel : 33 220 €)

Mots clés :

En savoir plus sur : Volkswagen T-roc

Commentaires (43)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il n'a de ''luxueux'' et ''haut de gamme'' que ses tarifs et la puissance de ses blocs moteurs...

Il a de la gueule (j'aime bien le design), mais la qualité des matériaux employés est en chute libre. Les plastiques sont toutefois bien ajustés, mais leur assemblage ''craque'' sous le doigt (mais ça reste bien).

En plus, je le trouve à cheval entre deux catégories, un peu à la manière des Opel Mokka X, Fiat 500X, et Jeep Renegade... Là, il est comparé aux 2008 et Captur. Je ne suis pas certain que ce soit la cible.

:jap:

Par

Ca restera pour moi la plus grande incompréhension,réussir aussi superbement l'extérieur pour finir en merdant sur la touche finale intérieur en collant du plastock partout où tes yeux se posent,y'a pas à dire je me demande ce que répondront les commerciaux Vw face à cette objection de clients potentiels habitués au moussé à cœur.

Par

Ca restera pour moi la plus grande incompréhension,réussir aussi superbement l'extérieur pour finir en merdant sur la touche finale intérieur en collant du plastock partout où tes yeux se posent,y'a pas à dire je me demande ce que répondront les commerciaux Vw face à cette objection de clients potentiels habitués au moussé à cœur.

Par

Je le trouve pas mal ce t-roc, réussi extérieurement.

Du choix dans les motorisations c'est un bon point et c'est ce qui manque à nos constructeur.

Le plastic dur à l'intérieur je suppose que c'est pour grappiller sur le poids. Trop chère pour du plastique même s'il est bien assemblé.

Par

Dommage qu'il soit si chère et les modèles de base sont vides et font vraiment quincaille. Sur les entrées de gamme on se rapproche de Renault avec le prix largement au dessus.

Par

Bientôt les canules d’échappement se trouveront à a hauteur des phares arrières... N'importe quoi il ferait mieux de nous remettre de vrais sorties parce que quand on roule derrière ces voitures c'est à mourir de rire!

Par

" Grâce à une belle garde au sol, des angles d’attaque et de fuite suffisants on peut même aller sur la terre sans appréhension. Dans ces conditions, la transmission intégrale des versions à blocs 2.0 TSI de 190 ch et 2.0 TDI de 150 ch sera un plus bien pratique. "

...parce que l'idée aurait été d'aller crapahuter avec une pauvre version traction et des pneus tels qu'on les voit sur la photo ?

Par

J en vois pas un seul roule

Par

Cette voiture est la plus grosse arnaque de la décennie. Les plastiques à l'intérieur sont juste honteux ...

Par

En réponse à roc et gravillon

" Grâce à une belle garde au sol, des angles d’attaque et de fuite suffisants on peut même aller sur la terre sans appréhension. Dans ces conditions, la transmission intégrale des versions à blocs 2.0 TSI de 190 ch et 2.0 TDI de 150 ch sera un plus bien pratique. "

...parce que l'idée aurait été d'aller crapahuter avec une pauvre version traction et des pneus tels qu'on les voit sur la photo ?

L'idée c'est de faire le concours de qui a la plus grosse surtout :lol: En général, les seuls fois que ces voitures voient un bout de terre c'est lorsqu'elles tournent la pub :fresh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire