Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Quelle Toyota Yaris choisir ?

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La Toyota Yaris est, avec la Nissan Micra, la plus française des japonaises. Fabriquée à Onnaing près de Valenciennes, elle est une petite citadine polyvalente et charmante. Elle existe même dans une version hybride performante. Avec six finitions au programme, difficile de faire un choix, c’est pourquoi nous vous proposons ce petit guide d’achat de la Toyota Yaris.

Quelle Toyota Yaris choisir ?

La Toyota Yaris a été restylée l’an dernier. Elle a bénéficié d’un beau lifting qui a porté sur la face avant du véhicule, la partie arrière et à bord, des modifications en ce qui concerne l’instrumentation, la finition et la sellerie. On note une grande disparition, celle du moteur diesel sous le capot, la Toyota Yaris fait confiance aux blocs essence (69 et 110 ch) et à l’hybride. Cette dernière motorisation s’avère particulièrement adaptée à la circulation urbaine.

Quelle Toyota Yaris choisir ?

L’embarras du choix

Si en ce qui concerne les motorisations de la Toyota Yaris, le choix se limite à deux blocs essence et une version hybride, pour ce qui concerne les finitions, il y a ce qu’il faut. Il y en a six (Active, France, Design, Dynamic, Collection et Chic), dont les trois dernières sont réservées à l’hybride. À cela s’ajoute une série limitée Cyan Edition et les finitions réservées à la clientèle professionnelle. De plus la petite Yaris est toujours disponible en trois et cinq portes, la dernière carrosserie étant la seule possible avec l’hybride.

Quelle Toyota Yaris choisir ?

À bord

Depuis le restylage, la finition a fait des progrès. Sur les versions "haut de gamme" on a droit à un bel écran multimédia qui peut recevoir un GPS de série ou en option. (700 € avec la finition Design). Désormais le système Toyota Safety Sense, regroupant l'alerte de franchissement de ligne, le système de précollission, les feux de route automatiques est en série. On trouve facilement une bonne position de conduite et aux places arrière la Yaris se montre spacieuse compte tenu de sa taille réduite (3,95 m de long).

Quelle Toyota Yaris choisir ?

Sur la route

La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch, qui a remplacé le 1.3 VVT-i de 100 ch. Une puissance un peu plus généreuse qui ne change pas le comportement de cette auto qu’il ne convient pas de brusquer, elle préfère la douceur. Mais c’est avec l’hybride que la Yaris se montre le plus à son aise en particulier en ville. Car sur la route, lorsqu’il est sollicité, le bloc essence monte dans les tours et devient bruyant à la moindre accélération, cela peut être gênant à la longue. Rappelons que la Yaris est une “full-hybrid“, c’est-à-dire que le moteur essence de 75 ch est en série avec la motorisation électrique de 61 ch (la puissance cumulée est de 100 ch), la transmission à train épicycloïdal se chargeant de transmettre la puissance aux roues avant. Le confort est dans la moyenne de la catégorie et le volume de coffre avec 286 litres est correct sans plus.

Pour finir, il convient de préciser que la Toyota Yaris est l’une des plus anciennes de la catégorie, elle est née en 2011, a été restylée une première fois en 2017, puis une seconde fois en 2017. Autant dire que face à des autos plus récentes, la Yaris à un peu de mal, mais elle s’en sort avec les honneurs. Cette citadine devrait être renouvelée en 2019.

La Toyota Yaris en dix points

  • Citadine, trois et cinq portes, cinq places
  • Dimensions (L x l x h en mètres) : 3,95 x 1,70 x 1,51
  • Diamètre de braquage : 9,6 m
  • Volume de coffre mini : 286 litres
  • Volume de coffre maxi : 737 litres
  • Moteurs essence : 1.0 VVT-i de 69 ch (BVM 5), 1.5 VVT-i de 111 ch (BVM6 ou CVT)
  • Moteur hybride essence : 1.5 de 100 ch (thermique 75 ch et électrique 61 ch) Boîte CVT
  • Finitions : trois portes Active et France. Cinq portes : Active, France et Design. Hybride : France, Dynamic, Collection et Chic.
  • Série limitée Cyan Edition
  • Tarif : trois portes à partir de 14 150 € / Cinq portes : 14 750 €/Hybride (uniquement cinq portes) à partir de 19 650 €

Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

- Chapitre sur la route :

"La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch, qui a remplacé le 1.3 VVT-i de 100 ch. "

- Chapitre quel moteur choisir :

"1.5 VVT-i de 110 ch

Alternative au moteur hybride, il est plus abordable, mais ne se montre pas aussi performant que les 110 ch pourraient lui permettre. Le couple peu important et trop haut perché n’aide pas non plus le conducteur et l’agrément de conduite n’est pas le point fort que nous procure ce moteur"

Deux avis contradictoires sur une motorisation dans le même article....

C'est à se demander si les essais sont vraiment réalisés.

En tout cas, un joli manque de sérieux dans la rédaction.

Par

Pour finir, il convient de préciser que la Toyota Yaris est l’une des plus anciennes de la catégorie, elle est née en 2011, a été restylée une première fois en 2017, puis une seconde fois en 2017. Autant dire que face à des autos plus récentes, la Yaris à un peu de mal, mais elle s’en sort avec les honneurs. Cette citadine devrait être renouvelée en 2019.

Incroyable Toyota qui restyle 2fois l’an.

Le résumé doit être donné par « Autant dire que face à des autos plus récentes, la Yaris à un peu de mal » et sans connaître les prix des concurrentes, je la suppose haut perchée en prix. Alors « pourquoi celle-ci ? «  devrait être l’objet de ce papier, pardon, publireportage.

Cela reste une Toyota donc supposée et vécue par beaucoup comme fiable, elle dispose d’un style extérieur propre mais d’un intérieur dépassé. Personnellement je ne pourrais pas et trouve l’intérieur d’une Mazda 2 plus joli. Depuis que la Polo aurait (sans avoir vérifié) baissé son impression de qualité intérieure (j’apprécie le plastic moussey) , faut il se diriger vers une Mini pour disposer d’un intérieur convenable (et plus : au style séduisant ? ).

Une Honda Jazz : intérieur semble pas mal alors que j’imaginais du plastique dur. Certainement trop chère pour cette taille.

Une Kia Niro ? Boaf...

Une Fiesta finalement pas si mal et en amélioration intérieure. Mais qu’ils remplacent les feux de poupe.

Mazda 2, définitivement.

Par

En réponse à v_tootsie

- Chapitre sur la route :

"La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch, qui a remplacé le 1.3 VVT-i de 100 ch. "

- Chapitre quel moteur choisir :

"1.5 VVT-i de 110 ch

Alternative au moteur hybride, il est plus abordable, mais ne se montre pas aussi performant que les 110 ch pourraient lui permettre. Le couple peu important et trop haut perché n’aide pas non plus le conducteur et l’agrément de conduite n’est pas le point fort que nous procure ce moteur"

Deux avis contradictoires sur une motorisation dans le même article....

C'est à se demander si les essais sont vraiment réalisés.

En tout cas, un joli manque de sérieux dans la rédaction.

Article aide au choix :

La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch,

Essai de cette même motorisations dans un essai le 27 juin 2017 :

Un moteur anémique

Ces éléments chiffrés pourraient être contredits dans les faits par les sensations. Mais encore une fois, il n'en est rien, malheureusement. Car le sentiment qui prédomine au volant de cette Yaris, c'est qu'elle rame, rame, rame... Vous nous jugerez peut-être sévères, mais sincèrement, par rapport à la puissance affichée, ce moteur est tout simplement asthmatique, étouffé par des rapports de boîte hyper longs.

Il est sponsorisé Toyota, cet article ?

Par

En réponse à beniot9888

Article aide au choix :

La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch,

Essai de cette même motorisations dans un essai le 27 juin 2017 :

Un moteur anémique

Ces éléments chiffrés pourraient être contredits dans les faits par les sensations. Mais encore une fois, il n'en est rien, malheureusement. Car le sentiment qui prédomine au volant de cette Yaris, c'est qu'elle rame, rame, rame... Vous nous jugerez peut-être sévères, mais sincèrement, par rapport à la puissance affichée, ce moteur est tout simplement asthmatique, étouffé par des rapports de boîte hyper longs.

Il est sponsorisé Toyota, cet article ?

Je ne sais pas, peut-être une tentative d'oxymores...

Une voiture véloce qui rame, plaisante à conduire et sans agrément ! :biggrin:

Manquerait plus qu'elle soit moche et agréable à regarder.

Par

Effectivement le choix des motorisations essence est problématique ... soit de l'anémique, soit de l'anémique.

Les prix s'envolent pas mal quand on monte en gamme. Ca reste qu'une petite citadine.

Par

Yaris Hybride Dynamic a 20k€ (75g/km)

Quand on a une Clio 4 TCE90 Edition one à 19850€. (105g/km)

https://www.caradisiac.com/bilan-la-moyenne-qui-suffit-pour-passer-114101.htm

Par

En réponse à v_tootsie

- Chapitre sur la route :

"La petite japonaise se montre véloce et plaisante à conduire avec le bloc 1.5 VVT-i de 111 ch, qui a remplacé le 1.3 VVT-i de 100 ch. "

- Chapitre quel moteur choisir :

"1.5 VVT-i de 110 ch

Alternative au moteur hybride, il est plus abordable, mais ne se montre pas aussi performant que les 110 ch pourraient lui permettre. Le couple peu important et trop haut perché n’aide pas non plus le conducteur et l’agrément de conduite n’est pas le point fort que nous procure ce moteur"

Deux avis contradictoires sur une motorisation dans le même article....

C'est à se demander si les essais sont vraiment réalisés.

En tout cas, un joli manque de sérieux dans la rédaction.

Il est quand même mieux que le 1.0 des triplettes de 69 chevaux. Ils le comparent avec le 1.3 100 chevaux qui lui a disparu.

Par

En réponse à halffinger

Commentaire supprimé.

Ce n'est pas le fait qu'il soit réussi ou non qui me taraude, mais que l'article donne deux avis contraires...

Par

En réponse à mwouais

Pour finir, il convient de préciser que la Toyota Yaris est l’une des plus anciennes de la catégorie, elle est née en 2011, a été restylée une première fois en 2017, puis une seconde fois en 2017. Autant dire que face à des autos plus récentes, la Yaris à un peu de mal, mais elle s’en sort avec les honneurs. Cette citadine devrait être renouvelée en 2019.

Incroyable Toyota qui restyle 2fois l’an.

Le résumé doit être donné par « Autant dire que face à des autos plus récentes, la Yaris à un peu de mal » et sans connaître les prix des concurrentes, je la suppose haut perchée en prix. Alors « pourquoi celle-ci ? «  devrait être l’objet de ce papier, pardon, publireportage.

Cela reste une Toyota donc supposée et vécue par beaucoup comme fiable, elle dispose d’un style extérieur propre mais d’un intérieur dépassé. Personnellement je ne pourrais pas et trouve l’intérieur d’une Mazda 2 plus joli. Depuis que la Polo aurait (sans avoir vérifié) baissé son impression de qualité intérieure (j’apprécie le plastic moussey) , faut il se diriger vers une Mini pour disposer d’un intérieur convenable (et plus : au style séduisant ? ).

Une Honda Jazz : intérieur semble pas mal alors que j’imaginais du plastique dur. Certainement trop chère pour cette taille.

Une Kia Niro ? Boaf...

Une Fiesta finalement pas si mal et en amélioration intérieure. Mais qu’ils remplacent les feux de poupe.

Mazda 2, définitivement.

La Mazda 2 déboîte tout avec ses 0 à 100 km/h de dragster et sa ligne de mini Mazda 6. Par contre tu as oublié la Taudiwürstwagen A1 qui est loin d'être dégueulasse, si tu kif les plastiques Moussayë. Et dans les citadines polyvalentes les meilleurs sont les Citroën C3 et Peugeot 208. La Clio 4 est bof. Sinon la Suzuki Baleno ou la Swift sont de très bonne challengers. Surtout qu'elles existent en hybride SHVS et boîte manuelle :bien: Mais il faut aimer les plastiques dures comme du Polo. :blague:

Par

En réponse à pat d pau

Yaris Hybride Dynamic a 20k€ (75g/km)

Quand on a une Clio 4 TCE90 Edition one à 19850€. (105g/km)

https://www.caradisiac.com/bilan-la-moyenne-qui-suffit-pour-passer-114101.htm

Ce n'est pas si simple. On peut facilement négocier 15-20% pour la clio via mandataire ou chez le garagiste. Impossible d'avoir la même ristourne pour la yaris. Cela dit c'est assez évident: pour qui fait un peu de ville, la yaris hybride est non seulement plus agréable, elle est aussi plus économique et sans doute plus fiable...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire