Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault Zoé RS : la première GTI électrique en 2022

Les temps sont durs pour les amateurs de voitures de sport : les modèles électriques performants sont aujourd'hui hors de portée du commun des mortels et les thermiques accessibles doivent faire face à une politique environnementale toujours plus sévère. Mais, en mariant ses gammes ZE et RS, Renault pourrait bien être le premier à trouver une solution permettant de contenter tout le monde.

Renault Zoé RS : la première GTI électrique en 2022

En attendant l'arrivée de la prochaine génération de petites sportives françaises sur base de Renault Clio V et de Peugeot 208 II, l'horizon pour celles que l'on appelle communément les GTI paraît bien sombre, surtout en France. En effet, à compter du 1er janvier 2020, les nouveaux seuils de malus vont littéralement décimer la catégorie en alourdissant parfois démesurément la facture finale. La Volkswagen Polo GTI ? Comptez 898 € de plus. La Ford Fiesta ST ? 1 386 €. L'Abarth 595 ? 3 784 €. La Mini JCW ? 5 715 €. Au final, pour la survie même de cette espèce, la question n'est donc plus de savoir si l'on va les électrifier pour diminuer leurs émissions de CO2 mais plutôt quand va-t-on le faire.

La réponse est 2022, comme l'a confié Ali Kassai Koupaï, directeur produit et programmes Groupe Renault, lors d'un entretien avec le magazine anglais Autocar (qui a de plus réalisé une très belle illustration d'à quoi ressemblerait une Zoé RS) : « La société change si vite. Nous devons trouver le moyen de rendre acceptable la passion pour les voitures performantes. Je pense que Renault est le mieux placé pour y parvenir grâce à notre connaissance à la fois en matière d'électriques et de sportives. »

Cette idée ne date pas d'hier évidemment, on se souvient encore du concept Zoé e-Sport présenté au Salon de Genève en 2017. Forte de 460 ch avec un 0 à 100 km/h annoncé en 3,2 s et un 0 à 200 km/h en moins de 10 secondes, elle était alors présentée avant tout comme un exercice de style pour lier la production électrique de la marque au losange avec son engagement en Formule E. Mais les temps changent, et plus vite encore dans le monde de la voiture électrique.

Le concept Renault Zoé e-Sport, présenté à Genève en 2017.
Le concept Renault Zoé e-Sport, présenté à Genève en 2017.

« Nous y pensions depuis longtemps », poursuit Ali Kassai Koupaï, « cela arrivera le jour où certains blocages technologiques sauteront, permettant à la fois performances élevées mais aussi constance de ces performances et rentabilité. »

Quand verra-t-on arriver une Renault RS électrique ? « il faut que ce soit dans peu de temps » selon Ali Kassai Koupaï. « Parce que nous faisons partie des leaders dans le véhicule électrique et que nous devons rester devant. J'espère dans trois ans ».

D'ici là, que les amateurs de RS plus traditionnelles (comprendre « thermiques ») se rassurent, Ali Kassai Koupaï a conclu l'entretien ainsi : « Nous ne laisserons pas tomber nos fans. Tant quand nous pourrons produire des modèles satisfaisant aux normes, nous le ferons ».

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (102)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bien triste époque que nous vivons.

Tout ça pour soit disant sauver une planète fragile d'un réchauffement soit disant nocif, malsain, violent, apocalyptique et non naturel.

Bref, payez et circulez.

Par

c'est toujours pareil.. quand la concurrence réagit et propose de meilleures caisses électriques..

on promet le graal..

la super caisse électrique.. !

l'avion..

renautl ferait bien de vite proposer une clio et une mégane électrique..

plutot que la zoé vielle de 10 ans...

sinon vw a fait pareil.. pendant 2 ans..

mais maintenant les voitures arrivent!!

Par

En réponse à SiriusRST

Bien triste époque que nous vivons.

Tout ça pour soit disant sauver une planète fragile d'un réchauffement soit disant nocif, malsain, violent, apocalyptique et non naturel.

Bref, payez et circulez.

J'ai l'impression que t'as jamais conduit une électrique avec un peu de watts, c'est loin d'etre une plaie à conduire.

Au dela de l'argument écologique, c'est surtout l'évolution technique qui justifie les VE.

Par

En réponse à SiriusRST

Bien triste époque que nous vivons.

Tout ça pour soit disant sauver une planète fragile d'un réchauffement soit disant nocif, malsain, violent, apocalyptique et non naturel.

Bref, payez et circulez.

Triste?

Parce que ce qui se faisait ne se fait plus ? Ne se fera plus?

Croyez-vous que ceux qui mettait 4 jours à cheval pour traverser la France trouveraient "triste" de le faire en 10h aujourd'hui ?

Croyez vous que ceux qui s'éclairaient à la bougie et se chauffaient à la cheminé trouveraient triste la lampe électrique et le chauffage électrique ?

Croyez-vous que les smartphones avec 1 jour de batterie ce soit triste face au téléphone filaire ou même au vieux Nokia qui avait 15 jours de charge et pour se distraire "le snake" ?

Le thermique oui ça a des avantage, encore aujourd'hui comparativement aux VE tout n'est pas parfait. Temps de charge, autonomie, prix....mais les choses avancent.

On est plus en 1990, on est pas encore en 2040.

Dans 100 ans on ne sera plus là et j'espère que ceux qui vivront encore à cette époque ne trouveront pas "triste" des moteurs à explosions, l'extraction pétrolière, les pollution de l'air, de l'eau, des sols....

Notre génération sera celle du début de la transition vers autre chose....C'est pas pour ça que c'est triste.

Par

On en parle depuis un moment et on voit toujours rien venir

Moi je n'ai pas les moyen d’avoir un véhicule électrique mais y'en a sans doute que ça intéresserai

des véhicule de niche y'en a plein, pour quoi pas la GTI électrique après tout ?

Par

Pour se faire plaisir avec une électrique sportive, il vous faudra une grosse et lourde batterie, sinon vous n'allez pas loin. La meilleure solution serait plutôt une hybride rechargeable.

Par

"Notre génération sera celle du début de la transition vers autre chose....C'est pas pour ça que c'est triste."

Surtout pour les investisseurs tout est question de demande ....et d'offre......On connaît!:oui:

Par

Le titre mensonger basé sur du vent... le gars dans sa vague déclaration n'a en aucun cas annoncé la sortie certaine d'une Zoe RS en 2022. Mettez au moins un point d’interrogation, par honnêteté minimale.

Et c'est quoi le "blocage technologique" dont parle ce monsieur ? Tesla ou Porsche produisent des électriques de 800ch, mais une Renault électrique de +/-200ch la technologie actuelle ne le permet pas ? :lol:

Le blocage que je vois c'est surtout qu'il faudra une plateforme avec un vrai châssis, celui de la Zoe actuelle est tellement catastrophique que même les meilleurs de Renault Sport n'y pourraient rien...

Par

C'est quoi cette blague.

Par

En réponse à SiriusRST

Bien triste époque que nous vivons.

Tout ça pour soit disant sauver une planète fragile d'un réchauffement soit disant nocif, malsain, violent, apocalyptique et non naturel.

Bref, payez et circulez.

triste époque ou l'on roule en Diesel Motosport / AMG/

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire