Publi info
 

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Dans Voitures d'exception / Ultra-sportives

Normalement, c'est plutôt au Salon de Genève que l'on trouve le plus grand nombre de supercars au mètre carré mais, cette année, le Mondial de l'Auto n'a pas grand-chose à envier au rendez-vous helvète avec même un espace appelé « Limited » leur étant réservées.

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Et on ne peut commencer par la plus puissante de toutes. Ou plutôt les plus puissantes puisqu'il y a non seulement une Bugatti Chiron avec son W16 8.0 de 1 500 ch mais aussi sa version au châssis plus affutée, la Divo. Cette dernière peut abattre le 0 à 100 km/h en 2,4 s et atteindre 380 km/h mais grâce à une cure d'amaigrissement de 35 kg, un aérodynamisme amélioré et des trains roulants aux réglages plus agressifs, elle peut aussi encaisser des accélérations latérales de 1,6 G et boucler un tour de la piste de Nardo en 8 secondes de moins que la Chiron. Les 40 exemplaires prévus ont tous trouvé preneurs malgré le tarif de 5 millions d'euros l'unité.

Chez Ferrari, on n'a pas non plus fait les choses à moitié en venant avec pas moins de trois nouveautés : la « petite » 488 Pista Spider mais surtout les spectaculaires Monza SP1 et SP2 basées sur la 812 Superfast.

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018
Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

La première est une monoplace et la seconde une biplace, sans toit ni même pare-brise. De quoi sentir la pleine force du 0 à 100 km/h effectué en 2,9 secondes grâce à la poussée du V12 6.5 atmosphérique porté à 810 ch. Malgré le caractère extrême de ces deux voitures, 500 modèles seront produits.

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018
Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018
Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Chez Porsche, il n'y a pas de nouvelle supercar mais le stand mérite tout de même largement le détour par le magnifique alignement que l'on peut y trouver : 959, 911 GT1, Carrera GT et 918 Spyder. Une véritable machine à voyager dans le temps qu'il est indispensable d'aller contempler.

Reportage - Les 5 supercars à ne pas rater au Mondial de l'Auto 2018

Terminons par l'électron libre de cette sélection : l'Aspark Owl. Il s'agit d'une supercar japonaise équipée de deux moteurs électriques envoyant 1 150 ch et 885 Nm aux quatre roues. Avec une structure et une carrosserie majoritairement réalisées en fibre de carbone et des jantes en magnésium, le poids final est de 860 kg ce qui confère à cette Owl un rapport poids/puissance exceptionnel. En phase de test, un prototype en pneus slick a ainsi réalisé un 0 à 100 km/h en 1,9 s ! 50 exemplaires sont prévus à plus de 3 millions d'euros l'unité.

En savoir plus sur : Bugatti Divo

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Dur dur d'établir un classement quand on est en présence de telles machines?

La Bugatti Divo est extrêmement belle! Sa face avant est sublime avec sa large calandre "fer à cheval" et ses magnifiques feux à LED, à la forme travaillée. La ligne de la Bugatti Divo est splendide, effilée, très pure et parsemée de détails sympas. Les feux AR ont le droit à un traitement sublissime, très élaborée. J'aime beaucoup la fine ligne bleue qui sépare la voiture en deux.

Le poste de conduite de la Bugatti Divo est magnifique. Les couleurs sont belles et la console centrale, toute fine, est une splendeur.

Le 8.0 W16 et ses 1500 poneys vapeurs est l'un des + incroyables joyaux de la mécanique moderne.

La Ferrari Monza SP1 est une vraie splendeur! Cette ligne est d'une pureté absolument parfaite. Ses galbes délicats, son épaulement généreux sont d'une grâce infinie. La face avant très expressive est superbe. Les fins feux AR sont d'une extrême beauté. La Ferrari Monza SP1 est une sublissime barquette des temps modernes.

Le poste de conduite de la Ferrari Monza SP1 est étriqué mais donne terriblement envie. Tous les commodos regroupés, une ligne de caisse qui dépasse nos épaules, un espace enveloppant et confiné. Du sport.

La joie sûrement super grisante de la mélodie d'un 6.5 V12 made by Maranello à ciel ouvert est devenue si rare, un pur rêve.

Mais la Aspark Owl m'épate. Tout d'abord, elle est d'une superbe splendeur. Son faciès est superbement impressionnant, taillé vif, en fuseau avec de fins et graciles feux et une musculature développée. Le profil est extrêmement pur avec ses galbes proéminents, son peu de détails. C magnifique d'élégance et de simplicité. La partie arrière de la Aspark Owl reste très belle avec ses superbes feux évidés, de forme arrondie. Une super belle supercar.

Le poste de conduite est vraiment agréable. Très lumineux et semblant moderne et bien fini. Ah, et l'Audi E-Tron n'est pas le seul modèle commercial du salon à avoir des rétro-caméras, l'Aspark Owl aussi, en est pourvue!

Mécaniquement parlant, c la valse des superlatifs de chiffres. 1,5 secondes pour se retrouver en vitesse légale sur autoroute, mais surtout 0,86 t pour encaisser 1150 poneys vapeurs et 885 nm de couple. L'un des meilleures rapports poids/puissance de la planète!

Le passage sur le constructeur de Stutgartt permet de me remémorer à quel point la Porsche 918 Spyder était splendide et perfectionnée, mais ce n'est pas une nouveauté.

Si la superbe dont rivalisent ces machines m'empêchent de les classer dans un t3, je mettrai devant ....

La Aspark Owl, épatante en tout point et qui ne demande qu'à fermer les grands clapets des vieux paranos ("V+6, le reste, on connaît pas, on veut pas") drogués au sans plomb pas frais. Ce qui n'est pas pour me déplaire.....

Par

Trop torturée à mon goût la Bug.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire