Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Skoda dévoile la nouvelle Octavia RS iV

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

La version sportive de la familiale de Skoda adopte une motorisation hybride rechargeable de 245 ch. L'Octavia RS iV sera disponible en berline et en break.

Skoda dévoile la nouvelle Octavia RS iV

Comment concilier sportivité et contrainte CO2 ? Avec l'hybride rechargeable. La variante RS de la nouvelle Octavia se convertit ainsi au plug-in, ce qui lui permet de conserver une belle puissance tout en faisant fondre sa valeur de CO2 à l'homologation.

La fiche technique de cette Skoda ne réserve pas de surprise, puisqu'elle est identique à celle de la Golf GTE et celle de la Cupra Leon. Il y a un ensemble mécanique composé d'un 1.4 TSI essence de 150 ch et d'un bloc électrique de 85 kW, pour un cumul maxi de 245 ch. Le couple maxi est de 400 Nm.

Cette Octavia est une traction, avec une boîte double embrayage DSG 6 rapports. Les performances semblent modestes, avec une vitesse limitée à 225 km/h et un 0 à 100 km/h réalisé en 7,3 secondes. La voiture est pénalisée par la grosse batterie lithium-ion, qui a une capacité de 13 kWh. Cela permet de faire environ 60 km en tout électrique.

Skoda dévoile la nouvelle Octavia RS iV

En matière de look, l'Octavia RS fait dans le sportif sage. Le plus visible est le nouveau bouclier avant avec des prises d'air en trois parties anguleuses. La calandre, les bas de caisse ou encore les encadrements des vitres latérales sont en noir brillant. À l'arrière, on trouve deux sorties d'échappement, liées par une bande rouge. Sur la berline, un petit aileron est ajouté à la malle. La RS est dotée en série de jantes 18 pouces peintes en noir. Des 19 pouces seront proposées en option.

Skoda dévoile la nouvelle Octavia RS iV

À l’intérieur, on trouve un volant à trois branches (contre deux sur le modèle classique). Le bandeau central adopte un aspect carbone. Une partie de la planche de bord et une partie des portes sont recouvertes d'Alcantara. Le conducteur et le passager prennent place dans des sièges baquets avec l'appuie-tête intégré. 

Portfolio (11 photos)

En savoir plus sur : Skoda Octavia 4

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est moi ou j'ai l'impression qu'aujourd'hui les Skoda et les Seat sont plus réussies que les VW et je trouve que cette RS est plus réussie que la nouvelle GTI surtout pour

le design intérieur.

Par

Elle doit pas être légère parce que 7,3 pour 245 cv et surtout 400 Nm de couple c'est pas un bon chrono.

Certes le 0 à 100 km/h on s'en moque un peu, mais le poids n'affecte pas que le 0 à 100 km/h mais aussi les qualités dynamiques globales de l'auto (au delà de l'usure des consommables proportionnel à la masse).

Pour donné un ordre d'idée une Golf 7 GTi 245 cv qui n'est déjà pas connue pour être un poids plume et qui se contente de 370 Nm de couple, parcourt le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes.

Dommage que les normes écologiques obligent les constructeurs à sortir des régressions automobiles. Bref, 2020/2030 sera une période noire pour les ventes automobiles en Europe car le client n'est pas dupe, il n'achètera tout simplement pas, et préférera un modèle d'occasion qui aura des spécifications bien meilleures pour un prix inférieur.

Par

La stratégie de VAG je la comprend pas. Pourquoi ils font des modèles Seat et Skoda plus désirables que leur sacro saintes VW ?

Je me répète encore et toujours, mais je ne vois aucun intérêt à acheter un modèle Volkswagen plutôt que Seat ou Skoda, sauf si on veut ressentir autant d'émotion que devant un bilan comptable

Par

à part le mini bitonio qui sert de levier de vitesse, je valide. Je la troue vraiment top. A envisager sérieusement dans 3 ou 4 ans au renouvellement de mon auto (j'aime bien la civic 4 portes également). On verra bien

Par

En réponse à El Cartel

La stratégie de VAG je la comprend pas. Pourquoi ils font des modèles Seat et Skoda plus désirables que leur sacro saintes VW ?

Je me répète encore et toujours, mais je ne vois aucun intérêt à acheter un modèle Volkswagen plutôt que Seat ou Skoda, sauf si on veut ressentir autant d'émotion que devant un bilan comptable

L'image de marque.

Ce qui motive un acheteur sur deux. On le voit sur les commentaires Caradisiac du style :

Une Seat, non merci, pas de voiture de kéké.

Une Renault, non merci, à 10 000 km le moteur va lâcher.

Moi personnellement, je ne me limiterais jamais (sauf financièrement :biggrin:), peu importe la marque, c'est le modèle qui importe.

Par

En réponse à Axel015

Elle doit pas être légère parce que 7,3 pour 245 cv et surtout 400 Nm de couple c'est pas un bon chrono.

Certes le 0 à 100 km/h on s'en moque un peu, mais le poids n'affecte pas que le 0 à 100 km/h mais aussi les qualités dynamiques globales de l'auto (au delà de l'usure des consommables proportionnel à la masse).

Pour donné un ordre d'idée une Golf 7 GTi 245 cv qui n'est déjà pas connue pour être un poids plume et qui se contente de 370 Nm de couple, parcourt le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes.

Dommage que les normes écologiques obligent les constructeurs à sortir des régressions automobiles. Bref, 2020/2030 sera une période noire pour les ventes automobiles en Europe car le client n'est pas dupe, il n'achètera tout simplement pas, et préférera un modèle d'occasion qui aura des spécifications bien meilleures pour un prix inférieur.

C'est une hybride rechargeable, ça gonfle les chiffres, mais concrètement tu fais à peine mieux que le 1.4 150ch seul.

Par

En réponse à Axel015

Elle doit pas être légère parce que 7,3 pour 245 cv et surtout 400 Nm de couple c'est pas un bon chrono.

Certes le 0 à 100 km/h on s'en moque un peu, mais le poids n'affecte pas que le 0 à 100 km/h mais aussi les qualités dynamiques globales de l'auto (au delà de l'usure des consommables proportionnel à la masse).

Pour donné un ordre d'idée une Golf 7 GTi 245 cv qui n'est déjà pas connue pour être un poids plume et qui se contente de 370 Nm de couple, parcourt le 0 à 100 km/h en 6,2 secondes.

Dommage que les normes écologiques obligent les constructeurs à sortir des régressions automobiles. Bref, 2020/2030 sera une période noire pour les ventes automobiles en Europe car le client n'est pas dupe, il n'achètera tout simplement pas, et préférera un modèle d'occasion qui aura des spécifications bien meilleures pour un prix inférieur.

toi tu résonnes sport sport sport. Ce qui n'est pas du tout la cible visée par Skoda avec cette auto. Plutôt le bon père de famille avec un peu de moyens, qui lui s'en fout un peu des qualités dynamiques de l'auto.

Le groupe moto-propulseur reste bon dans l'absolu : il y en a largement assez sous la pédale pour doubler sur départementale et cruiser sur autoroute à 130 la bagnole chargée à ras bord.

Par

En réponse à Nadir94 Q5

C'est moi ou j'ai l'impression qu'aujourd'hui les Skoda et les Seat sont plus réussies que les VW et je trouve que cette RS est plus réussie que la nouvelle GTI surtout pour

le design intérieur.

je n étais pas du tout fan de Skoda et seat mais depuis 2015 quand on a eu notre première leon 3, j ai été agréablement surpris.

je me demande à présent pourquoi acheter une vw.

une golf 8 est moche, une scala ou la leon 4 est plus chouette.

une Passat vs cette Octavia, le choix est vite fait, je préfère l Octavia.

Par

En réponse à Axel015

L'image de marque.

Ce qui motive un acheteur sur deux. On le voit sur les commentaires Caradisiac du style :

Une Seat, non merci, pas de voiture de kéké.

Une Renault, non merci, à 10 000 km le moteur va lâcher.

Moi personnellement, je ne me limiterais jamais (sauf financièrement :biggrin:), peu importe la marque, c'est le modèle qui importe.

Ah bah surtout qu'ils roulent avec des vieilles boites a roues ou autre SUV mazout.

Par

En réponse à LeDésanusseur

toi tu résonnes sport sport sport. Ce qui n'est pas du tout la cible visée par Skoda avec cette auto. Plutôt le bon père de famille avec un peu de moyens, qui lui s'en fout un peu des qualités dynamiques de l'auto.

Le groupe moto-propulseur reste bon dans l'absolu : il y en a largement assez sous la pédale pour doubler sur départementale et cruiser sur autoroute à 130 la bagnole chargée à ras bord.

C'est une Octavia RS.

Rennsport (racing en anglais) est un sigle apposé sur une voiture signifiant qu'il s'agit d'une version ultra-sportive.

J'y peux rien si je cherche à voir la sportivité dans une voiture badgé "RS".

De toute façon ce genre de modèle n'existe que parce qu'il y a des normes écologiques contraignantes, sans malus, les ventes de ce type de véhicule serait proche de 0.

Après en soit, ça doit pas être une mauvaise voiture, à voir niveau tarif si la barre des 35k € est franchie ou pas.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire