Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur route : le confort en retrait

Essai vidéo - Hyundai Santa Fe 2019 : sans ta fée pas de magie

Hyundai a fait le choix logique de ne proposer qu’un diesel. La meilleure option pour réduire au mieux le malus écologique auquel le Santa Fe est soumis. Il s’agit d’un 4 cylindres 2.0 CRDi de 185 ch équipé d’une hybridation légère (réseau 48v) qui lui permet de limiter ses rejets à 157 g de CO2/km. Le coréen n’existe qu’en quatre roues motrices, avec un blocage de différentiel central et une boîte automatique à huit vitesses.

Le 2.0 diesel bien connu au sein du groupe Hyundai/Kia fournit ici un couple de 400 Nm qui malheureusement ne suffit pas à faire oublier les presque 2 tonnes du véhicule (1 965 kg). En effet, pour s’offrir des accélérations dignes de ce nom il faut enclencher le mode Sport ou souder la pédale à la moquette. Du coup, les consommations s’envolent avec une moyenne de 9 l/100 km relevée durant notre essai. De manière plus globale, le 2.0 offre un agrément bien en dessous de ses concurrents. C’est dommage car la boîte automatique qui l’accompagne dans sa mission est douce et bien calibrée.

Sur ce type de véhicule, lourd avec un empattement long, les constructeurs privilégient le confort. Ce n’est malheureusement le cas du Santa Fé dont les suspensions percutent sur les imperfections. Les passagers perçoivent ainsi des secousses dans l’habitacle ce qui amoindri le niveau de confort sur les réseaux secondaires. Dommage car le moelleux des sièges et la bonne insonorisation auraient pu contribuer à rendre le tableau moins noir.

Le Santa Fe est plutôt taillé pour l'autoroute que les réseaux secondaires.
Le Santa Fe est plutôt taillé pour l'autoroute que les réseaux secondaires.
Avec sa transmission intégrale il offre davantage de polyvalence.
Avec sa transmission intégrale il offre davantage de polyvalence.

 Si le niveau de confort est moyen, la tenue de route, elle, est en revanche correcte. Le coréen est bien maintenu et ne prend quasiment pas de gite en courbes. On ne peut en dire du train avant mollasson et de la direction au ressenti très artificiel mais appréciée par la clientèle américaine, sa cible prioritaire. Le Santa Fé est donc un véhicule taillé pour les grandes étendues plutôt que les petites routes de campagne, mais sachez que sa transmission intégrale et la présence d’un blocage de différentiel central, lui offrent davantage de polyvalence qu’un Peugeot 5008 par exemple.

Enfin, il embarque une batterie impressionnante d’aides à la conduite, en série, qui lui permettent de garantir un très bon niveau de sécurité. Il est doté par exemple, de l’affichage tête-haute, de l’assistant au maintien dans la voie, de la surveillance des angles morts, de la caméra 360°, et du régulateur de vitesse adaptatif.

Photos (25)

En savoir plus sur : Hyundai Santa Fe 4

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Hyundai Santa Fe

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire