Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

2. Sur route : le meilleur des deux mondes

Essai vidéo - DS7 Crossback : dans la cour des grands

Qui dit constructeur premium signifie généralement motorisations puissantes. Dans ce domaine, le DS7 Crossback subit un déficit face à des ténors comme Audi qui proposent encore des V6. En attendant 2019 et l’arrivée d’une version hybride rechargeable de 300 ch, le catalogue des motorisations sera coiffé par un 4 cylindres essence de 225 ch. Suivent, une déclinaison de 180 ch et un trois cylindres, Puretech 130. En diesel, le SUV tricolore misera principalement sur deux blocs de 130 et 180 ch. Il est, avec la Peugeot 308, l’un des premiers modèle du groupe PSA à inaugurer une boîte de vitesses automatique à 8 rapports (EAT8) à commande électrique. 

C’est au volant du BlueHdi 180 associé à cette dernière que nous avons réalisé ce premier essai. Un mariage qui s’acquitte aisément du poids de l’engin (1 535 kg) pour garantir suffisamment de peps dans toutes les situations. Il n’a pas la sonorité, ni l’onctuosité d’un V6 mais ce moteur suffira fournit suffisamment de ressources pour ne pas à rougir face à ses homologues de chez BMW, Audi ou Volvo. Le bilan conso reste correct avec une moyenne de 7l/100 km. Mention spéciale pour la boite EAT8 (Aisin) qui n’a rien à envier à ses concurrentes de chez Jaguar et BMW, la ZF. Les rapports s’enchaînent avec douceur et fluidité dans les phases urbaines et vélocité lors des fortes accélérations. 

L’habitacle parfaitement insonorisé isole le conducteur et ses passagers des agressions extérieures. Sur les grands axes, les bruits d’air sont aussi parfaitement maîtrisés au profit du confort. 

Un confort que l’on retrouve également à la conduite. Un domaine où le DS7 brille. En effet, à son volant, on a l’impression que les ingénieurs de Peugeot et Citroën ont travaillé de concert pour apporter leur savoir-faire dans les domaines qu’ils maîtrisent respectivement à savoir le dynamisme et le confort. Cela commence par les suspensions, pilotées et prédictives. Pour faire simple, une caméra lit la route devant la voiture à 5 mètres et pilote en continu les 4 amortisseurs de manière indépendante pour raidir ou s’assouplir, ces derniers en fonction du revêtement ou des obstacles rencontrés, à la manière des dernière Mercedes Classe S et Audi A8.  L’idée n’est pas nouvelle mais le système fonctionne plutôt bien. Nous avons pu le constater principalement sur les routes secondaires ou le revêtement est plus capricieux. L’assouplissement est vraiment perceptible et absorbe les chocs. A l’inverse, lorsqu’il s’agit d’évoluer sur un billard ou d’enrouler les courbes, les suspensions se raidissent au profit du dynamisme. Le DS7 se campe alors solidement pour virer presque à plat. 

Avec son empattement plus long, il s’avère logiquement moins agile qu’un 3008 mais son train avant alerte et précis renforce le sentiment de dynamisme, sachant que la direction s’acclimate aussi aux différents modes de conduite. S’il est dépourvu de transmission intégrale, le français bénéficie d’un dispositif de motricité renforcée « Grip Control » qui n’offre que très peu d’intérêt s’il n’est pas équipé de pneumatiques adéquates. 

Pour mettre en avant son côté premium, le DS7 embarque des aides à la conduite dernier cri comme un système de pilote automatique qui gère l’accélération, le freinage et le maintien dans la voie jusqu’à 180 km/h. Comme toujours son bon fonctionnement dépend en grande partie de l’état des infrastructures routières. Notre version d’essai était aussi dotée de l’éclairage Full Led directionnel à plusieurs modes : parking, ville, campagne, autoroute, averse et pleine puissance. Sa portée varie de 200 à 500 mètres et, surtout, la largeur du faisceau évolue pour éclairer les intersections ce qui dans certains cas aveugle les autres automobilistes, tant il est puissant.

 

Portfolio (21 photos)

En savoir plus sur : Ds Ds 7 Crossback

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (348)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Quand vous écrivez "pas de tunnel de transmission imposant pour handicaper la place centrale puisqu’il est exclusivement vendu (pour le moment) en deux roues motrices. Toujours dans cet esprit exclusif, il offre la possibilité d’incliner le dossier des sièges électriquement", j'imagine que vous parlez des sièges arrière ? Si oui c'est génial, si ce sont les sièges avant c'est standard.

Par

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

Par

Motorisations complètement à la ramasse : 7l/100 pour un 4 cylindres de 180 cv pour 1,5t en 2017, alors que d'autre faisaient en 2012 des V6 essence de 300cv consommant 8l avec 700kg de plus, et je ne parle pas des émissions ... Curieux de voir ce que donnera la version "hybride" pour comparer ce qui est comparable ! :chut:

Et prix complètement délirants, mais j'imagine que les fashion victims iront casser leurs PEL pour s'offrir ce fleuron de la technologie française ... :cyp:

Cette voiture ça me fait penser aux téléphones Vertu... :lol:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Motorisations complètement à la ramasse : 7l/100 pour un 4 cylindres de 180 cv pour 1,5t en 2017, alors que d'autre faisaient en 2012 des V6 essence de 300cv consommant 8l avec 700kg de plus, et je ne parle pas des émissions ... Curieux de voir ce que donnera la version "hybride" pour comparer ce qui est comparable ! :chut:

Et prix complètement délirants, mais j'imagine que les fashion victims iront casser leurs PEL pour s'offrir ce fleuron de la technologie française ... :cyp:

Cette voiture ça me fait penser aux téléphones Vertu... :lol:

euh ... les chiffres du hdi 180 sont tres corrects et credibles :violon:.

Par contre aujourd'hui il faut juste 2.0 4 cylindres pour depasser allegrement les 300ch (en tournant a 10L/100 pour 1400kg - je sais que ça ne se conduit pas pareil, merci ) ou une version hybride en effet . vu les ambitions de ds.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

Nolife veut dire "sans-vie" donc aucun rapport avec l'automobile ou Seat. Et CQFD signifie "ce qu'il fallait démontrer"...

Par

Un SUV qui se vendra en France mais ailleurs... Motorisations pas au niveau, style cliquant et fiabilité à prouver, plus une décote très forte qui n'intéresse pas les loueurs professionnels qui constituent 80% des ventes.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

On peut connaître le rapport entre cet article et Seat?!

Non, parce que, toujours faire des rapprochements à la con, qui n’ont rien à voir entre eux, dès les premiers commentaires c’est lassant...

Pour en revenir à l’essai, je trouve que c’est une voiture qui semble très réussie.

Les petits moteurs suffisent amplement au quotidien (les possesseurs de SUV premiums ne roulent pas tous en V6 biturbo), même pour rouler chargé.

Il n’y a que l’intérieur qui me choque un peu: il semble effectivement bien réalisé (et, tiens, je ne crois pas avoir lu Caradisiac nous parlant de ses plastiques durs sur le bas de la planche de bord et sous les sièges haha!), mais ... il manque encore, en photo du moins, ce petit quelque chose qui fait que... je pense que la forme très novatrice de la planche de bord y est pour beaucoup.

Enfin ce sont mes goûts personnels hein?!

Je salue tout de même cet effort considérable de la part de PSA pour avoir - enfin - pondu quelque chose qui puisse rendre des couleurs au haut de gamme français.

Par

En réponse à somm10

Pour ceux (les nolife) qui vont chez seat car les françaises ne proposent pas ce qu'ils recherchent. (cqfd :10 ou 15 ch de plus )

une ds3 1.6thp n'a pas a rougir non plus devant une ibiza qui se rapproche du lowcost .

bon le truc c'est que c'est pas 10 oj 15ch de pluq chez seat mais c'est une bonne centaine :biggrin: mais on achetes pas un suv pour prendre du plaisir au volant c'est sûr

Par

Les land cruiser, LX et RX de Lexus sont bien au dessus.

Fiables et bon en off road :bien: .

Les ds ne valent rien et tiendront pas les 100.000 km, c'est du jetable !

Par

Serait-il possible de faire un effort à la relecture car les fautes d'orthographe et d'accords, ça commence à faire beaucoup ? Vous êtes journaliste... :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire