Publi info

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Dans Voitures de fonction / Flotte auto

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Pour les constructeurs automobiles, les entreprises sont des clients à ne pas négliger et même à choyer. Aussi, pour réussir à se démarquer de la concurrence et donc séduire, plusieurs marques ont créé des finitions spécifiques nommées « Business » et généralement réservées aux sociétés. Sont-elles intéressantes ? Que contiennent-elles ?

 Pour le millésime 2018, l’Observatoire du véhicule en entreprise (OVE) a présenté plusieurs chiffres concernant le marché du véhicule d’entreprise. Résultat : 818 648 véhicules particuliers (VP) et véhicules utilitaires légers (VUL) ont été immatriculés, soit une progression de 2,1 % par rapport à 2017. Pour rappel, le marché entreprise suivi par l’OVE comprend les administrations, les loueurs longue durée et les sociétés hors automobiles. Dans le détail, il apparaît que la répartition des ventes est de 476 269 unités pour les VP (+ 2 %) et 342 379 pour les VUL (+ 2,3 %).

Devant ces chiffres qui se renouvellent chaque année, les perspectives pour les constructeurs sont évidemment réjouissantes. C’est d’ailleurs pour profiter de cette croissance que les marques ont développé des modèles « Business » réservés aux professionnels. Cette stratégie a pris une telle importance que les catalogues comportent désormais des gammes entières dédiées au Business. Grâce à cette « aide », les gestionnaires de parc ou responsables du pôle automobile peuvent plus facilement sélectionner des modèles et mettre en ordre les car policies. Mais cet outil est-il vraiment utile pour les entreprises ? Quelles sont les spécificités des finitions Business ?

Des équipements utiles aux professionnels

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Apparues il y a une vingtaine d’années, les finitions ou gammes Business doivent répondre à plusieurs critères définis dans les car policies des entreprises. En général, les équipements portent sur la sécurité, le confort et la possibilité de travailler pour ainsi être efficace et productif. Le temps, c’est de l’argent. Aussi, pour parvenir à proposer des offres cohérentes, la majorité des constructeurs partent d’une finition intermédiaire déjà existante et pensée pour les particuliers puis ajoutent des équipements supplémentaires. Il en ressort dès lors des modèles Business et même des Business Plus. Différents niveaux peuvent en effet être développés car ces finitions particulières se trouvent aussi bien sur une Renault Clio qu’une Mercedes Classe E. Or, entre les deux, les utilisateurs seront différents et leurs besoins aussi par conséquent.

Les principaux éléments inclus dans une finition réservée aux professionnels reposent majoritairement sur une climatisation manuelle ou automatique, des capteurs de pluie, l’allumage automatique des feux ou encore un système de navigation. Le Bluetooth permet de téléphoner et donc travailler tout en gardant les mains sur le volant. Le régulateur/limiteur de vitesse préserve les points des collaborateurs sur leur permis de conduire. Le radar de recul est de plus en plus présent car il permet de conserver la carrosserie intacte et donc de diminuer les coûts de remise en état facturés en fin de contrat de location longue durée. Ce dernier est également utile pour valoriser le véhicule lors de la revente. La roue de secours ou parfois une galette font également partie du package.

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Pour la sécurité, les finitions Business sont aussi souvent munies de multiples systèmes et aides à la conduite supplémentaires par rapport à un modèle classique. La raison est simple : les chefs d’entreprise sont responsables de la sécurité de leurs salariés. En effet, selon les articles L. 4121-1 et suivants du Code du travail, l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

En outre dans les sociétés importantes qui possèdent des parcs automobiles conséquents, le CSE (Conseil économique et social) est très attentif à ces systèmes de sécurité passive ou active. Pour ces derniers, l’objectif est bien évidemment de préserver au maximum l’intégrité physique des salariés. Pour répondre à cette volonté, les constructeurs automobiles ajoutent ainsi des airbags supplémentaires et même des aides à la conduite plutôt réservées d’habitude à des voitures haut de gamme. Aux côtés des ABS et ESP (correcteur de trajectoire) désormais obligatoires, une voiture peut bénéficier d’un système de freinage automatique, d’un avertisseur de perte de pression des pneumatiques, un système de détection de somnolence ou encore une assistance électronique qui limite les écarts de trajectoires lors des rafales de vent latéral.

Consommation et émissions de CO2 en baisse

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Comment une finition peut-elle influer sur les consommations ou les émissions de CO2 ? Les ingénieurs et les têtes pensantes des constructeurs sont partis d’un constat simple. Satisfaire une entreprise passe souvent par la possibilité de lui faire réaliser des économies. Or, les dépenses liées à l’automobile sont souvent élevées dans les sociétés. Pour séduire les clients, l’ensemble des marques a donc doté ces modèles Business d’équipements et de technologies spécifiques. La taille des roues est ainsi réduite afin d’abaisser les frottements au sol et donc la consommation. De même, les pneumatiques montés possèdent une faible résistance au roulement. Les systèmes Stop & Start sont aussi systématiquement inclus dans les versions Business. Mieux, les calandres de certaines voitures disposent de volets actifs afin de se fermer ou de s’ouvrir et par là même optimiser l’aérodynamisme au mieux des conditions de circulation.

Les conséquences sont une consommation en baisse tout comme les émissions de CO2. Et pour les entreprises, le CO2 a un impact important à cause de la TVS (taxe sur les véhicules de société). Pour rappel, les sociétés françaises doivent payer chaque année cette taxe pour les voitures particulières (transport de passager) ou à usage multiple (transport de personnes). La période d'imposition s'étend du 1er octobre au 30 septembre de l'année suivante. Plus les émissions sont élevées, plus la TVS est importante !

Et pour parfaire ce paragraphe, signalons l’action des constructeurs sur les moteurs. Leur puissance est ainsi souvent revue à la baisse. Renault, par exemple, commercialise plus facilement des Mégane diesel de 95 ch que 115 ch en Business. Concernant les carburants, le gazole reste indétrônable, surtout pour les gros rouleurs qui parcourent entre 60 000 et 80 000 kilomètres tous les ans. Cependant, quelques constructeurs commencent à développer des gammes Business pour les blocs essence voire hybrides. Les citadines ou les berlines premium réservées aux grands dirigeants et plutôt sédentaires arrivent en force dans les catalogues.

Des avantages économiques

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Les constructeurs ne font pas de mystères sur les avantages clients des finitions Business. En fonction des marques, les entreprises peuvent, par exemple, bénéficier d’une réduction comprise entre 20 et 30 % à équipement équivalent par rapport à une finition classique. Un geste commercial que les constructeurs ne font pas uniquement pour séduire les premiers acheteurs. Ceux-ci prévoient aussi la revente. Sur le marché des véhicules d’occasion, il est en effet reconnu que les potentiels acheteurs sont davantage attirés par les voitures dotées d’un équipement de série élevé. Pour les locations en longue durée, les modèles Business sont aussi majoritairement sélectionnés. En effet, certains équipements spécifiques permettent d’obtenir une meilleure valeur résiduelle… et par conséquent des montants de loyers plus modérés. Car la valeur résiduelle permet d'estimer la valeur du véhicule au terme du contrat de location, une indication essentielle dans le calcul des loyers payés tout au long de la location.

Les loueurs sont aussi gagnants car dans le cadre du remarketing (terme de revente en LLD), ces véhicules parviennent à rester attractifs sur le marché VO malgré un fort kilométrage.

Additionnées, toutes ces spécificités des versions Business entraîneront aussi et surtout un TCO maîtrisé. Pour rappel, cet acronyme, qui signifie Total Cost of Ownership, regroupe l’ensemble des coûts de possession d’une voiture pour l’entreprise. Sont donc inclus dedans l’usure, l’entretien, la consommation de carburant, la revente, etc.

Trois exemples

Ford Focus Trend 1.5 EcoBlue 95 vs version Business

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Au sein de la marque Ford, une Focus Trend 1.5 EcoBlue 95 ch offre allumage des feux automatique, jantes acier 16" avec enjoliveurs, feux arrière halogènes, feux de jour à LED, rétroviseurs extérieurs chauffants et réglables électriquement, aide au démarrage en côte, aide au maintien dans la voie, airbags latéraux et rideaux, capteur de pression des pneus, ESP, freinage automatique post-collision, limiteur de vitesse intelligent, système de prévention de collision avec détection des piétons et cyclistes, air conditionné manuel, 3 modes de conduite sélectionnables (Eco, Normal et Sport), ordinateur de bord 4,2 pouces, Bluetooth avec commande vocale et écran TFT, vitres avant et arrière électriques, lampes de lecture LED avant et arrière, siège conducteur réglable en hauteur avec réglage lombaire, volant et pommeau de levier de vitesse gainés de cuir. Tarif : 22 150 € TTC.

La finition TrendBusiness additionne notamment aide au stationnement avant et arrière, E-Shifter (sélecteur de vitesse rotatif sur boîte automatique), essuie-glaces automatiques, frein de parking électrique, régulateur de vitesse avec limiteur intelligent, rétroviseur intérieur électrochromique, système Multimédia Ford SYNC3 avec navigation, commande vocale et écran tactile 8", console centrale avec porte-gobelets, sellerie tissu Trend Business, feux antibrouillard avec éclairage d'angles, jantes alliage 16" Trend Business, rétroviseurs rabattables électriquement et roue de secours galette. Tarif : 24 350 € TTC.

Peugeot 308 Active BlueHDi 100 vs version Business

Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Au sein de Peugeot, la 308 Active BlueHDi 100 ch bénéficie des feux diurnes avant, airbags frontaux, latéraux avant et rideaux passagers, régulateur/limiteur de vitesse, aide au stationnement avant et arrière, détection de sous-gonflage, ESP, accoudoir central avant avec rangement, vitres électriques avant et arrière, air conditionné automatique bizone, verrouillage centralisé des portes avec télécommande, vitres teintées, écran tactile capacitif, radio, 6 haut-parleurs, prise USB et Bluetooth. Tarif : 25 200 € TTC.

La déclinaison Business comprend en plus projecteurs elliptiques halogènes, projecteurs antibrouillard, Peugeot Connect SOS & assistance, rétroviseurs rabattables électriquement, Mirror Screen, Peugeot Connect (navigation 3D connectée avec reconnaissance vocale, SOS et assistance et téléservices). Tarif : 26 300 € TTC.

Volkswagen Golf Trendline 1.6 TDI 115 vs version Business


Voiture de fonction : des finitions « Business » au rapport prix/équipement intéressant

Au sein du Groupe Volkswagen, les exemples de finitions Business sont nombreux et se démarquent. Par exemple, une Golf Trendline 1.6 TDI 115 ch dispose en série de : 7 airbags, alerte de perte de pression des pneus, climatisation, ESP, ABS, feux arrière à LED, système de freinage automatique en cas de détection d’obstacle ou de piéton, Bluetooth, système proactif de protection des passagers en cas de situation d’urgence et dispositif de freinage anti-multicollision, prise USB compatible Apple, régulateur et limiteur de vitesse, rétroviseurs électriques et dégivrants, système Start-Stop, système Audio & Infotainment avec écran couleur tactile 6,5 pouces, volant multifonction en cuir. Ce modèle est commercialisé 26 680 € TTC.

La finition Trendline Business ajoute un système Navigation & Infotainment « Discover Media », des services mobiles en ligne Car-Net « Guide & Inform 36 mois », des projecteurs antibrouillard avant, accoudoir central avant et une roue de secours à encombrement réduit. Au catalogue, le tarif affiché est de 28 120 € TTC. 

Grâce à ces trois exemples ci-dessous, les chefs d’entreprise peuvent découvrir que les versions Business sont plutôt avantageuses. En effet, les équipements ajoutés (GPS, roue de secours, multimédia, etc) à cette finition destinée aux professionnels par rapport à une finition réservée aux particuliers justifient généralement les 1500 euros supplémentaires sur le tarif final.

Conclusion 

Les modèles commercialisés sous le label Business apportent un véritable intérêt. Pour les constructeurs, ces offres permettent d’attirer plus facilement les entreprises. Ces dernières profitent en effet de propositions qui répondent en grande majorité aux besoins de leurs salariés grâce à des équipements spécifiques. Cette organisation de gamme facilite en outre les sélections des véhicules dans des catalogues pléthoriques. Enfin, les professionnels profitent d’un intérêt économique grâce à des avantages clients séduisants et des TCO (ensemble des coûts de possession d’une voiture pour l’entreprise comprenant l’usure, l’entretien, la consommation de carburant, la revente, etc.) calculés au plus juste.

 

Portfolio (2 photos)

En savoir plus sur : Grande Berline

Grande Berline

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire