À la simple vue des 34 400€ + 2200€ demandés (on n'évoque même pas les 37 100 euros de la version Launch Edition), on peut penser que le plus gros problème de la Giulietta QV est son tarif. Mais cela n'est pas si sûr.

Le ticket de cette QV atteint 36 600 euros malus compris. Ça peut paraître cher lorsqu'on regarde le prix de base d'une Golf GTI 230 ch (33 980 € + 900 €) mais, pour être juste, c'est face à une Performance DSG6 5 portes qu'il faut la comparer car la Giulietta offre une boîte TCT et 5 portes. Et dans ce cas précis, la différence est à l'avantage de l'Italienne puisque la Golf revient à 37 370 € (36 470 € + 900 €). Une autre cliente pourrait être la Volvo V40 T5 Geartronic de 245 ch mais là aussi, elle s'affiche à un prix supérieur de 37 740 € + 250 € de malus. Dans le même ordre d'idée, sachez que pour 35 740 euros, vous n'avez qu'une Audi A3 1,8l TFSI 180 S-Tronic S-Line, qu'une BMW 125i 5 portes 218 ch à boite automatique sport débute à 35 600 € malus compris et enfin qu'une Mercedes A250 211 ch à boîte 7G-DCT reviendra à 36 550 €.


Si l'on compare l'Italienne à ce type de rivales, elle reste plutôt bien placée mais dans le segment, l'offre est très large. Ainsi, il ne faut pas oublier qu'une Ford Focus ST 250 ch, une Seat Leon Cupra ou qu'une Mégane R.S plus performantes encore sont sous les 35 000 euros. Au final, si la Giulietta n'est pas la mieux placée (et encore faudra-t-il voir les remises pour en être certain), on ne peut pas affirmer non plus qu'elle est extravagante.

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
III (2) 1750 TBI 240 QUADRIFOGLIO VERDE TCT 162 34 400 €

+ 3 473 €

III (2) 1750 TBI 240 QUADRIFOGLIO VERDE LAUNCH EDIZIONE TCT 162 37 100 €

+ 3 473 €


L'alternative occasion : quoi pour le même prix ?



La Giulietta QV, essayée ici en version TCT est facturée 34 400 €. Ses rejets de CO2 de 162 grammes par km lui valent un malus de 2 200 €. Niveau remises, on peut compter sur une certaine forme de générosité de la part d'Alfa, pour soutenir sa compacte. Nous avons tablé sur 7/8 % et lui avons donc opposé des occasions pour un budget d'environ 33 800 €.



L'alternative dans la catégorie :

Volkswagen Golf GTI : elle est presque la cible désignée de l'italienne. La 7e génération, en version performance, affiche 230 ch et un différentiel à glissement limité qui améliore grandement ses performances. Pour un peu moins de 34 000 €, on peut trouver un modèle récent (2013) et avec peu de kilomètres (en moyenne 6 000). L'image de marque de cette GTI est bien plus assise que celle de la Giulietta, et la revente ultérieure se fera bien plus facilement.



L'alternative en dehors de la catégorie :

BMW Série 1 coupé : on passe côté Premium et coupé, pour tomber sur une petite auto assez intéressante. La 135i coupé en l'occurrence... Forte de 306 ch et de sa transmission aux roues arrière, elle est bien plus sportive dans l'âme que la Giulietta. Et beaucoup plus performante également. Pour le budget, on peut dénicher un modèle 2011 qui aura avec de la chance moins de 40 000 km au compteur. Il sera même moins cher, en réalité, ce qui pourra laisser un peu de marge pour se faire plaisir en budget essence.



L'alternative originale :

Lotus Elise : elle représente encore aujourd'hui le résultat concret du "light is right", et sa réputation de limeuse de circuits n'est plus à faire. Même avec une puissance modeste, on peut en effet s'amuser à son volant. Pour le budget, on peut repartir avec une version MK3 à moteur 1.8 de 136 ch, en finition Club Racer. Elle sera de 2013 au mieux, 2011 au pire, avec toujours moins de 10 000 km

Par Manuel Cailliot