Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Modèle incontournable du dernier  Mondial de Paris qui s’est tenu en octobre 2018, la DS3 Crossback sera commercialisée fin avril. En attendant,  suivez-nous pour ses premiers tours de roues dans l’arrière-pays monégasque, où nous avons pris le volant de la version essence la plus puissante : la Puretech 155 ch. Va-t-elle réussir à faire de l’ombre à ses concurrentes allemandes que sont les Audi Q2 et Mini Coutryman ?

Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 

 EN BREF

1er crossover urbain DS

Fort contenu technologique

À partir de 23 500 €

 Depuis la renaissance de la marque DS en 2009 et la présentation de la DS3, le lancement de la DS3 Crossback est un moment stratégique pour le constructeur français car cette nouveauté doit représenter la « cash machine » de la marque, un peu à la manière de la DS3 qui a été un carton commercial. Le challenge est donc relevé mais pour réussir, DS investit le segment le plus porteur du moment : celui des crossovers urbains, mais attention pas généralistes mais premium. Une sous-catégorie beaucoup moins développée car composée uniquement de l’Audi Q2, voire à la limite de la Mini Countryman.

En adoptant le patronyme Crossback, comme sa grande sœur, la DS7, la seconde génération de DS3 abandonne le monde des citadines pour devenir un crossover. Ce changement d’univers s’accompagne d’une transformation radicale au niveau de son design. Ainsi, la DS3 Crossback est uniquement disponible en 5 portes et mesure 4, 12 m (+ 16 cm)  alors que son aïeule se contentait de 3 portes.

Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 
Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 

Plus grande, la DS3 Crossback n’a plus rien à voir avec la DS3. Et si, certes, on retrouve l’aileron de requin au niveau du montant central, c’est bien leur seul point de ressemblance. Tout est différent, en particulier, la face nettement plus massive avec une calandre proéminente entourée de projecteurs pouvant adopter la technologie Matrix LED et disposant d’une signature lumineuse unique avec des feux de jours en forme de vague. De profil, les designers ont misé sur la fluidité des lignes.

Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 
Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 

Les poignées de portes s'actionnent à l'approche ou à l'éloignement du conducteur.

Conséquence, les poignées de porte apparentes ont disparu pour devenir affleurantes comme sur les modèles Tesla ou certaines Jaguar. Petite particularité tout de même, elles se déploient ou se replient à l’approche ou à l’éloignement du conducteur. Dans ce même objectif, les joints de portière sont désormais masqués. L’arrière peut sembler en décalage par rapport à l’avant puisqu’il met l’accent sur l’horizontalité avec notamment un bandeau frappé du logo Crossback qui rejoint les deux feux. Les sorties d’échappement, au nombre d’une ou deux suivant la motorisation, peuvent être intégrées dans le pare-chocs.

La planche de bord est originale et qualitative.
La planche de bord est originale et qualitative.

Si l’extérieur ne fait pas l’unanimité, c’est une certitude, l’intérieur fait plus consensus. Comme on avait déjà pu le voir sur la DS7 Crossback, la marque française ne fait rien comme les autres. C’est encore le cas ici.

La DS3 Crossback propose ainsi de série une instrumentation 100% numérique mais celle-ci est relativement compacte, beaucoup plus en tous les cas que celles auxquelles on est habitués. Elle est relayée par un affichage tête haute qui s’effectue par l’intermédiaire d’une lame escamotable. Dommage qu’il ne s’agisse pas d’une projection sur le pare-brise mais il a fallu faire des choix en termes de coût. La planche de bord reçoit également son lot d’originalité avec en son centre de nombreux losanges qui accueillent soit les aérateurs, soit certaines commandes de radio ou de climatisation. Ils sont surplombés d’un écran multimédia tactile pouvant atteindre les 10,3 pouces. On remarque aussi les aérateurs désormais situés sur les contre-portes.

La DS3 conserve certains points communs avec d'autres modèles de la marque comme le traitement de la console centrale qui accueille les boutons de lève-vitres. Même si c’est fait pour libérer de la place dans la portière, on a connu mieux en termes d’usage. Et justement l’ergonomie perfectible et trop complexe représente le principal défaut de cette DS3 Crossback. Ainsi, pourquoi avoir placé le bouton de démarrage en bas de la console centrale ? La position de la poignée d’ouverture n’est pas naturelle et on a tendance à attraper le bac de rangement.. Et la liste est encore longue.

La place arrière est correcte mais un sentiment d'enfermement existe.
La place arrière est correcte mais un sentiment d'enfermement existe.
Seulement 350 litres pour le coffre.
Seulement 350 litres pour le coffre.

La praticité n’est également pas l’atout majeur de la DS3 Crossback qui propose un coffre de seulement 350 litres alors qu’un Q2 offre 50 litres de plus. L’habitabilité arrière est correcte mais les passagers risquent de ressentir un sentiment d’enfermement en raison d’une surface vitrée réduite.

Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 
Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 
Essai vidéo - DS3 Crossback : la bonne recette à la française ? 

Du cuir patiné, du point perle et du guillochage, voici quelques-unes des particularités de la DS3 Crossback.

Rien à redire concernant le choix des matériaux. Sur les finitions hautes, vous aurez droit à du cuir (Nappa ou même patiné) sur la planche de bord ou les sièges avec un motif de bracelet de montre ou de l’alcantara. La DS3 bénéficie de quelques raffinements spécifiques au constructeur, comme le point perle qui remplace les traditionnelles surpiqûres ou le guillochage, façon particulière de travailler l’aluminium. De quoi rendre l’atmosphère à bord de cette DS3 Crossback différente.  Il faut toutefois noter la présence de quelques plastiques durs sur les contre-portes et le bas de la planche de bord.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Ds Ds 3 Crossback

0 g/km - bonus : 6000 €*

* + 4 000 € si reprise d'un véhicule diesel datant d'avant le 1er janvier 2006.

Début de commercialisation du modèle :
Ds Ds 3 Crossback

Octobre 2018

A titre d'exemple pour la version 1.2 PURETECH 155 GRAND CHIC AUTOMATIQUE.

1,53 m1,54 m
4,12 m
  •  5 places
  •  350 l / 1050 l

  •  auto. à 8 rapports
  •  essence

Portfolio (30 photos)

En savoir plus sur : Ds Ds 3 Crossback

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (139)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le. 4x4... 4x2 quoi..... :bah: on fait du premium. Les clients sont blindés. Mais on propose pas pour moins de 1000€ de transmission intégrale quoi :bah:

Par

Mais putain.... Ce 1.2 puretech, il faut absolument le foutre dans la 208 et la C3:up:

Par

Esthétique complexe, atypique, différente....voilà les qualificatifs qui reviennent le plus souvent à propos de cette DS3. Pas sûr que la recette plaira même si elle est française. Il ne s'agit pas ici de gastronomie. Dans le style osé je préfère nettement le CHR beaucoup plus harmonieux.

Par

L'audi Q2 au même tarif, raide comme un bout de bois (il suffit de faire 2 Km pour s'en rendre compte) et avec un intérieur à peine au niveau d'une compacte généraliste(sisi !), bien loin de ce que propose DS ici en terme de finition obtient une note de 14.9. Ah et l'insonorisation de ce dernier est pas bien meilleure qu'une citadine de généraliste. Logique non ?

Par

Ils ont tué la DS3 :frown:

Après si il y en a qui aiment ...

Par

"la DS3 Crossback qui propose un coffre de seulement 350 litres"

Messieurs de Caradisiac, pourquoi ne pas vérifier la réalité de ce chiffre? (réel:215 litres, essai l'Automobile Magazine)

Par

C'est une bonne voiture, moteur souple, boîte auto qui passe les vitesses tranquillement.

Les défauts c'est les poignées de portes rétractable qui a l'air pas fiabilité à long terme et le prix excessif.

Par

Largeur 1548 mm, pas sérieux, comme toujours, à la vas-vite...

Par

Faut aimer le style mais c'est pas désagréable à l'œil . L'intérieur est original' sans excès et très qualitatif . C'est une vraie voiture de luxe . Les places arrières sont faites pour être peu utilisées. Le coffre a une contenance moyenne mais suffisante . Pour les motorisations, il manque des versions plus puissantes pour le prestige de certains mais celles présentes suffiront à 90 % de la clientèle potentielle . La version 155 CV semble la plus pertinente . Son seul gros défaut, c'est d'être un SUV !

Par

En réponse à tointoin2

"la DS3 Crossback qui propose un coffre de seulement 350 litres"

Messieurs de Caradisiac, pourquoi ne pas vérifier la réalité de ce chiffre? (réel:215 litres, essai l'Automobile Magazine)

Oui et pour ton info, le q2 est annoncé pour 405 dm3 par audi et mesuré à... 250 dm3 par ce même magazine.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire