Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Alexandre Bataille

Fiat électrifie son pot de yaourt. La 500 a beau arborer la griffe "hybrid", elle ne roulera jamais en électrique. Toutefois son dispositif va lui permettre d’esquiver le malus sans trop alourdir la facture. Mais a-t-il d’autres atouts ?

Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

En bref

A partir de 14 990 €

Citadine

Micro-hybridation

Neutre au malus

« Fiat entame sa mutation », nous a expliqué la marque lors des essais de la nouvelle 500 hybride. Le célèbre pot de yaourt est en effet le premier modèle de la gamme à s’offrir les services d’une hybridation légère, en même temps que la Panda, et sera suivi cet été par une déclinaison 100% électrique (présentation au salon de Genève en mars 2020).

Si la citadine de Fiat arbore fièrement un coloris inédit et un badge « hybride », elle n’en devient pas une « full » hybride pour autant. Elle fait simplement appel à une micro-hybridation. Autrement dit, vous ne roulerez jamais en phase 100% électrique à l’instar d’une Toyota Yaris hybride ou d’une Renault Clio hybride par exemple. Il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, la conception de la 500 est datée (12 ans), ce qui techniquement est un frein. Ensuite, Fiat s’est questionné sur l’impact financier et la meilleure option fut une hybridation légère. Résultat des courses, le surcoût est limité à 1 000 € par rapport à la version thermique classique. Ce dispositif est à l’heure actuelle le moyen le moins intrusif et le plus économique pour passer les nouvelles normes de pollution, c’est pourquoi un très grand nombre de marques fait appel à l’hybridation légère.

Le 3 cylindres atmosphérique Firefly est épaulé dans certaines phases par un moteur électrique de 3,6 kW.
Le 3 cylindres atmosphérique Firefly est épaulé dans certaines phases par un moteur électrique de 3,6 kW.

Ainsi, le groupe italien s’est attelé à électrifier son récent 3 cylindres essence « Firefly ». D’une puissance de 70 ch, ce moteur atmosphérique reçoit un alterno-démarreur amélioré et un petit moteur électrique de 3,6 kW, lequel ne peut propulser seul la voiture. Il soulage les efforts du 3 cylindres dans les phases les plus énergivores. Il est alimenté par une batterie lithium-ion de 11 Ah placée sous le plancher.

Si Fiat annonce une baisse de 20% des consommations, cette électrification profite surtout à l’abaissement des émissions de CO2. Ainsi, la citadine de Turin va devenir neutre au malus car ses émissions de CO2 vont tomber à 128 g/km (au maximum, car les taux sont différents selon la taille des jantes et les équipements) selon la norme plus stricte WLTP , qui sera la nouvelle référence pour le malus écologique à compter du 1er mars 2020 (report possible au 1er juillet). Considérée fiscalement comme une voiture hybride, cette 500 a donc droit à une carte grise à prix préférentiel dans certains départements et est aussi autorisée dans les zones de circulation restreinte des grandes agglomérations.

L’arrivée de cette version hybride arrive à point nommé pour le groupe Fiat qui est un mauvais élève en matière de CO2. Pour rappel, d’ici 2021, les constructeurs présents en Europe devront respecter des émissions moyennes de 95 g/km de CO2 sur l’ensemble du catalogue. Plombé par plusieurs marques du groupe et notamment Jeep et Maserati, le groupe FCA (Fiat Chrysler Automotive) vient de débourser plusieurs millions d'euros pour acheter des droits à polluer à Tesla (crédits carbone), dont l’ensemble de la gamme (tout électrique) atteint 0 g de CO2/km. La Fiat 500 hybride est donc la première étape de Fiat vers l’abaissement de sa moyenne de CO2.

Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique
Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

En dehors d'un coloris vert inédit, les seules différences par rapport à une 500 classique concernent les badges hybrides sur le hayon et le montant de portière.

Visuellement, les seules différences par rapport à une 500 classique concernent l’arrivée du sigle « Hybrid » à l'arrière du véhicule ainsi qu’un logo « H », formé par deux gouttes de rosée. Poétique non ? Mieux encore, à bord de la version « Launch Edition », facturée 17 990 € (à partir de), garantie 10 ans et limitée à 450 exemplaires, vous poserez vos fesses sur des sièges dont le revêtement est obtenu à partir de plastique recyclé. Enfin, notez que l’hybridation est également disponible sur la version cabrio, celle de notre essai, dont le surcoût atteint toujours 2 800 €.

Malgré ses 12 ans de carrière, l'intérieur de la 500 est toujours dans le coup.
Malgré ses 12 ans de carrière, l'intérieur de la 500 est toujours dans le coup.

La 500 conserve toutes ses qualités comme cet intérieur joliment dessiné, coloré et entièrement personnalisable. Le système multimédia Uconnect propose un fonctionnement simple mais efficace et il est en prime compatible Android et Carplay.

Ici, en version 7'', le système Uconnect est compatible Android et Carplay.
Ici, en version 7'', le système Uconnect est compatible Android et Carplay.
Les sièges de cette finition "Launch Edition" sont recouverts de matériaux recyclés.
Les sièges de cette finition "Launch Edition" sont recouverts de matériaux recyclés.

Attention toutefois, sur la version cabrio, l’écran devient totalement invisible une fois exposé au soleil. Statu quo en termes d’habitabilité et de volume de chargement. Avec une longueur toujours contenue (3,57 m), la 500 offre un espace aux genoux presque décent et un volume de coffre dans la moyenne de la catégorie avec 185 litres de base.

Le volume de coffre n'est pas impacté et offre toujours 185 litres de base.
Le volume de coffre n'est pas impacté et offre toujours 185 litres de base.

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,57 m
  • Largeur : 1,62 m
  • Hauteur : 1,48 m
  • Nombre de places : 4 places
  • Volume du coffre : 182 l / NC
  • Boite de vitesse : Méca. à 6 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 (norme NEDC) : 88 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Février 2020

* A titre d'exemple pour la version II (2) 1.0 70 BSG HYBRID LAUNCH EDITION.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Le bonus / malus affiché est celui en vigueur au moment de la publication de l'article.

Photos (33)

En savoir plus sur : Fiat 500 (2e Generation)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Achetez votre Fiat 500

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire