Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai - Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Fiat électrifie son pot de yaourt. La 500 a beau arborer la griffe "hybrid", elle ne roulera jamais en électrique. Toutefois son dispositif va lui permettre d’esquiver le malus sans trop alourdir la facture. Mais a-t-il d’autres atouts ?

Essai - Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

En bref

A partir de 14 990 €

Citadine

Micro-hybridation

Neutre au malus

« Fiat entame sa mutation », nous a expliqué la marque lors des essais de la nouvelle 500 hybride. Le célèbre pot de yaourt est en effet le premier modèle de la gamme à s’offrir les services d’une hybridation légère, en même temps que la Panda, et sera suivi cet été par une déclinaison 100% électrique (présentation au salon de Genève en mars 2020).

Si la citadine de Fiat arbore fièrement un coloris inédit et un badge « hybride », elle n’en devient pas une « full » hybride pour autant. Elle fait simplement appel à une micro-hybridation. Autrement dit, vous ne roulerez jamais en phase 100% électrique à l’instar d’une Toyota Yaris hybride ou d’une Renault Clio hybride par exemple. Il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, la conception de la 500 est datée (12 ans), ce qui techniquement est un frein. Ensuite, Fiat s’est questionné sur l’impact financier et la meilleure option fut une hybridation légère. Résultat des courses, le surcoût est limité à 1 000 € par rapport à la version thermique classique. Ce dispositif est à l’heure actuelle le moyen le moins intrusif et le plus économique pour passer les nouvelles normes de pollution, c’est pourquoi un très grand nombre de marques fait appel à l’hybridation légère.

Le 3 cylindres atmosphérique Firefly est épaulé dans certaines phases par un moteur électrique de 3,6 kW.
Le 3 cylindres atmosphérique Firefly est épaulé dans certaines phases par un moteur électrique de 3,6 kW.

Ainsi, le groupe italien s’est attelé à électrifier son récent 3 cylindres essence « Firefly ». D’une puissance de 70 ch, ce moteur atmosphérique reçoit un alterno-démarreur amélioré et un petit moteur électrique de 3,6 kW, lequel ne peut propulser seul la voiture. Il soulage les efforts du 3 cylindres dans les phases les plus énergivores. Il est alimenté par une batterie lithium-ion de 11 Ah placée sous le plancher.

Si Fiat annonce une baisse de 20% des consommations, cette électrification profite surtout à l’abaissement des émissions de CO2. Ainsi, la citadine de Turin va devenir neutre au malus car ses émissions de CO2 vont tomber à 128 g/km (au maximum, car les taux sont différents selon la taille des jantes et les équipements) selon la norme plus stricte WLTP , qui sera la nouvelle référence pour le malus écologique à compter du 1er mars 2020 (report possible au 1er juillet). Considérée fiscalement comme une voiture hybride, cette 500 a donc droit à une carte grise à prix préférentiel dans certains départements et est aussi autorisée dans les zones de circulation restreinte des grandes agglomérations.

L’arrivée de cette version hybride arrive à point nommé pour le groupe Fiat qui est un mauvais élève en matière de CO2. Pour rappel, d’ici 2021, les constructeurs présents en Europe devront respecter des émissions moyennes de 95 g/km de CO2 sur l’ensemble du catalogue. Plombé par plusieurs marques du groupe et notamment Jeep et Maserati, le groupe FCA (Fiat Chrysler Automotive) vient de débourser plusieurs millions d'euros pour acheter des droits à polluer à Tesla (crédits carbone), dont l’ensemble de la gamme (tout électrique) atteint 0 g de CO2/km. La Fiat 500 hybride est donc la première étape de Fiat vers l’abaissement de sa moyenne de CO2.

Essai - Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique
Essai - Fiat 500 hybrid (2020) : branchée mais pas électrique

En dehors d'un coloris vert inédit, les seules différences par rapport à une 500 classique concernent les badges hybrides sur le hayon et le montant de portière.

Visuellement, les seules différences par rapport à une 500 classique concernent l’arrivée du sigle « Hybrid » à l'arrière du véhicule ainsi qu’un logo « H », formé par deux gouttes de rosée. Poétique non ? Mieux encore, à bord de la version « Launch Edition », facturée 17 990 € (à partir de), garantie 10 ans et limitée à 450 exemplaires, vous poserez vos fesses sur des sièges dont le revêtement est obtenu à partir de plastique recyclé. Enfin, notez que l’hybridation est également disponible sur la version cabrio, celle de notre essai, dont le surcoût atteint toujours 2 800 €.

Malgré ses 12 ans de carrière, l'intérieur de la 500 est toujours dans le coup.
Malgré ses 12 ans de carrière, l'intérieur de la 500 est toujours dans le coup.

La 500 conserve toutes ses qualités comme cet intérieur joliment dessiné, coloré et entièrement personnalisable. Le système multimédia Uconnect propose un fonctionnement simple mais efficace et il est en prime compatible Android et Carplay.

Ici, en version 7'', le système Uconnect est compatible Android et Carplay.
Ici, en version 7'', le système Uconnect est compatible Android et Carplay.
Les sièges de cette finition "Launch Edition" sont recouverts de matériaux recyclés.
Les sièges de cette finition "Launch Edition" sont recouverts de matériaux recyclés.

Attention toutefois, sur la version cabrio, l’écran devient totalement invisible une fois exposé au soleil. Statu quo en termes d’habitabilité et de volume de chargement. Avec une longueur toujours contenue (3,57 m), la 500 offre un espace aux genoux presque décent et un volume de coffre dans la moyenne de la catégorie avec 185 litres de base.

Le volume de coffre n'est pas impacté et offre toujours 185 litres de base.
Le volume de coffre n'est pas impacté et offre toujours 185 litres de base.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus (norme NEDC)
de la version la plus écologique de : Fiat 500

88 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Fiat 500 (2e Generation)

Juillet 2007

A titre d'exemple pour la version II (2) 1.0 70 BSG HYBRID LAUNCH EDITION.

1,48 m1,62 m
3,57 m
  •  4 places
  •  182 l / NC

  •  Méca. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (33 photos)

En savoir plus sur : Fiat 500 (2e Generation)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Essais Citadine

Publicité : Ne manquez pas

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La vieillesse est un naufrage...

Par

7.4l/100km... Est-ce que la version thermique pure est réellement plus gourmande ? ça me semble tellement énorme comme conso pour une mini-citadine comme la 500, même sur du 100% urbain.

Par

Cette pauvre voiture désuète.

Ou comment FIAT a tué un mythe.

Sérieux le petit écran sur une voiture qui se veux "Hype" tendance, moderne...

Elle est complètement OUT.

Par

En réponse à pechtoc

7.4l/100km... Est-ce que la version thermique pure est réellement plus gourmande ? ça me semble tellement énorme comme conso pour une mini-citadine comme la 500, même sur du 100% urbain.

C'est clair ! Pour avoir pas mal conduit une 107, difficile de dépasser les 5,5L/100 kms. Même ma vieille logan 1.6 consommait moins (et pourtant j'ai le pied assez lourd).

Par

Pour faire du 7,4l en urbain avec une 500 firefly hybride il faut vraiment conduire comme un bourrin, avec notre panda twinair on tourne à 5,8l de moyenne sur l'ODB sur les 6000 derniers kilometres enregistrés et quasi exclusivement en parcours urbains, mais bon quand on s'intéresse à l'automobile on sait que les consos des essayeurs sont toujours élevées et que les consos du constructeurs sont toujours basses donc la vraie conso se trouve entre les deux...

Par

En réponse à kpouer44

Cette pauvre voiture désuète.

Ou comment FIAT a tué un mythe.

Sérieux le petit écran sur une voiture qui se veux "Hype" tendance, moderne...

Elle est complètement OUT.

Même si c'est un fait qu'elle est techniquement très vieillissante, elle plait toujours beaucoup pour une voiture "out"...

Y a un paquet de constructeurs qui aimeraient autant vendre après 12ans de même modèle non?

Sa ligne n'a même pas vieilli, et c'est d'ailleurs le gros risque : la prochaine 500 arrive, et ça va être difficile de ne pas la massacrer à ce niveau.

Quant à l'écran... 7 pouces c'est petit? C'est une voiture, pas le salon d'un geek non? Moi ce que je trouve risible, c'est cette mode des écrans gigantesques... Au moins la 500 est jolie dedans.

Concernant cette hybride... bah c'est une 500 quoi ^^

Par

En réponse à king crimson

Même si c'est un fait qu'elle est techniquement très vieillissante, elle plait toujours beaucoup pour une voiture "out"...

Y a un paquet de constructeurs qui aimeraient autant vendre après 12ans de même modèle non?

Sa ligne n'a même pas vieilli, et c'est d'ailleurs le gros risque : la prochaine 500 arrive, et ça va être difficile de ne pas la massacrer à ce niveau.

Quant à l'écran... 7 pouces c'est petit? C'est une voiture, pas le salon d'un geek non? Moi ce que je trouve risible, c'est cette mode des écrans gigantesques... Au moins la 500 est jolie dedans.

Concernant cette hybride... bah c'est une 500 quoi ^^

Totalement d'accord !

Pour l'écran de la 500, je rajouterai qu'il est idéalement situé, plutôt bien intégré et le sytème Uconnect est reconnu pour son efficacité.

Ma copine en possède une, en TwinAir. Honnêtement, elle fait le job et plutôt bien même. En outre, elle a pu avoir une très belle réduction de "fin de carrière". Bref, elle a encore pas mal d'arguments... n'en déplaisent aux détracteurs de FCA

Par

En réponse à Fluktox

Pour faire du 7,4l en urbain avec une 500 firefly hybride il faut vraiment conduire comme un bourrin, avec notre panda twinair on tourne à 5,8l de moyenne sur l'ODB sur les 6000 derniers kilometres enregistrés et quasi exclusivement en parcours urbains, mais bon quand on s'intéresse à l'automobile on sait que les consos des essayeurs sont toujours élevées et que les consos du constructeurs sont toujours basses donc la vraie conso se trouve entre les deux...

parfaitement, je confirme après 30000 km avec une Panda 3 twin ( remplacée par une Panda 1,2 l). Véhicules fiables au possible et peu gourmands en carburant que ce soit en 2 ou 4 cyl.

Par

En réponse à kpouer44

Cette pauvre voiture désuète.

Ou comment FIAT a tué un mythe.

Sérieux le petit écran sur une voiture qui se veux "Hype" tendance, moderne...

Elle est complètement OUT.

C'est sur que sur certains aspects, elle a l'âge de ces artères (par ex. pour la position de conduite et l'habitabilité) ! Mais voiture "out" peut-être pas...bcq de constructeurs aimeraient avoir des voitures "out" comme elle. Elle a battu son record de vente annuelle l'année dernière, pas mal pour une voiture de 12 ans ! Je pense que les 108, up, et autres twingos aimeraient bien avoir ce succès...et cela même à leur sortie ! Elle est aussi surtout vendue en version "haut de gamme". Donc on comprends bien que fiat réfléchi à deux fois pour la remplacer ! Enfin... l'écran ! Tu ne vas pas mettre une écran de modèle 3 dans une 500, c'est juste ridicule !

Par

J’adore les essais de cara pour les consommations !

Des consommations de navette spatiales qu’on arrive jamais à faire en réel....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire