Publi info
 

Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Sans faire trop de bruit, la Picanto continue de faire son bout de chemin. Renouvelée il y a maintenant un peu plus d’un an, elle représente l’un des modèles les plus écoulés de la marque coréenne. Mais que vaut la version d’entrée de gamme ?

Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine

 EN  BREF

Version d'entrée de gamme

67 ch

à partir de 11 000 €

 Le marché des citadines est dominé sans surprise par les modèles nationaux. Bien que son heure de gloire soit derrière elle, c’est tout de même la Renault Twingo qui reste la plus vendue. Elle se situe dans le Top 10 avec plus de 20 000 ventes. Elle devance la Fiat 500 (13 000 exemplaires) et la Peugeot 108 (9 000). Notre Kia Picanto est plus loin car elle n’occupe que la 54e position du classement avec 4 200 exemplaires, un score honorable néanmoins.

Mais si on observe de plus près les chiffres du constructeur coréen, on remarque que cette Picanto est essentielle car elle est la seconde meilleure vente de la marque derrière le SUV compact, le Sportage.  Une situation compréhensible car cette Picanto a toujours affiché une bouille sympathique et c’est le cas de cette troisième génération, notamment dans sa livrée GT-Line que nous avions pu conduire lors de notre premier essai. Aujourd’hui, c’est dans sa finition « Launch Edition » plus classique que nous testons le moteur d'entrée de gamme : le 67 ch.

Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine

Agréable grâce à ses lignes modernes et dynamiques, la Picanto possède un design intérieur nettement plus basique pour ne pas dire tristounet : que du noir. Dommage car une touche de fantaisie aurait été la bienvenue. Même déception concernant la qualité des matériaux. Que du plastique dur mais c’est devenu une habitude dans la catégorie. 

Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine
Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine

 

Bonne surprise pour l’habitabilité, plutôt généreuse pour la catégorie mais également pour le volume de chargement, l’un des meilleurs du segment avec 255 litres.

Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine
Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine
Essai - Kia Picanto 1.0 67 ch : pure citadine

Le domaine dans lequel la Picanto excelle est l’équipement. Ainsi, l’entrée de gamme facturée 11 000 € avec notre motorisation propose de série l’ordinateur de bord, 6 airbags, la sellerie tissu, la banquette rabattable 60/40, la centralisation, l’allumage automatique des phares et la direction assistée. Notre version d’essai en édition spéciale « Launch Edition » - désormais dénommée « Design » - reprend l’équipement du second niveau « Active » auquel viennent s’ajouter la navigation avec services connectés Tom Live gratuits pendant 7 ans, l’écran tactile 7 pouces compatible Androïd Auto et Apple CarPlay, la caméra de recul, la radio 6 hauts-parleurs, les vitres arrière électriques et surteintées ainsi que les jantes alliage 15 pouces. Même si c’est toujours possible de faire mieux, la Picanto frappe indéniablement fort. 

La Picanto est animée uniquement par des moteurs essence : le 67 et le 84 ch. Deux motorisations déjà présentes sur la précédente génération et qui confirment bien la vocation familiale de la petite Kia. Si le 84 ch lui permet de bénéficier d’une plus grande polyvalence, le 67 ch la cantonne presque exclusivement à un usage citadin. Cette caractéristique n’est pas une surprise car le 1.0 trois cylindres ne dispose que d’un couple de 96 Nm. Alors que l’on aurait pu s’attendre à des accélérations relativement punchy du fait de son architecture, ce n’est pas le cas : il s’avère relativement creux en dessous des 2 500 tr/min et quelques vibrations se font sentir. Mais le plus bizarre réside dans le fait qu’il semble trouver une seconde jeunesse quand on atteint les 4 000 tr/min. Bien évidemment, son terrain de prédilection est la ville où son diamètre de braquage réduit, sa grande maniabilité et sa bonne visibilité font merveille. Idéal pour manœuvrer et stationner. S’aventurer hors de ce périmètre est bien sûr possible mais il faudra faire des concessions. Pas forcément pour la tenue de route et le ressenti de la direction, qui ont été améliorés, mais plus en ce qui concerne l’insonorisation. Dès que la vitesse augmente, la Picanto devient plus bruyante : bruits de roulement mais surtout moteur ayant tendance à « crier » très vite, ce qui se révèle fatigant à la longue. Attention aussi pour les dépassements car il faudra anticiper et le plus souvent jouer du levier de vitesses pour tomber un ou deux rapports. Mais est-ce vraiment ce qu’on lui demande ? Pas vraiment, donc tout va bien.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

101 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version III 1.0 67 LAUNCH EDITION.

1,48 m1,59 m
3,59 m
  • 5 places
  • 255 l / 1010 l

  • Méca. à 5 rapports
  • Essence

Portfolio (16 photos)

Mots clés :

En savoir plus sur : Kia Picanto 3

Commentaires (81)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Que des louanges, et une note ''Bof''... :blague:

Et ce delta entre la note Cara et la note des proprios... :ange:

Par

Elle semble quand même bien plus cossue intérieurement que la dernière 108 que j'ai pu avoir entre les mains !

Par

Il reste quand même généralement plus sage de monter d'une gamme pour avoir un véhicule un minimum polyvalent plutôt que de se restreindre à un poumon de 67 cv qui tremblera au moindre panneau de sortie de ville.

Avec un ticket d'entrée à 11k€, son tarif est pas un atout.

Par

En réponse à Enosry

Il reste quand même généralement plus sage de monter d'une gamme pour avoir un véhicule un minimum polyvalent plutôt que de se restreindre à un poumon de 67 cv qui tremblera au moindre panneau de sortie de ville.

Avec un ticket d'entrée à 11k€, son tarif est pas un atout.

certaines marques proposent ce type de moteur sur une citadine bourrée d'options et à 18k €

Par

En réponse à Florian Denis

certaines marques proposent ce type de moteur sur une citadine bourrée d'options et à 18k €

Et ? J'ai pas dit que le poumon de 67cv à 18k€ était une meilleure affaire.

Par

En réponse à Enosry

Il reste quand même généralement plus sage de monter d'une gamme pour avoir un véhicule un minimum polyvalent plutôt que de se restreindre à un poumon de 67 cv qui tremblera au moindre panneau de sortie de ville.

Avec un ticket d'entrée à 11k€, son tarif est pas un atout.

La concurrence à équipement équivalent n'est pas moins chère... :bah:

Par

Pour faire de ville, de la périphérie, rouler à 80 sur les nationales et faire de petits trajets, c'est bien suffisant...

Par

Corsa avec 15000 kms équipe du 1.4 100 ....sont à 10000 euros en concession ....idem pour d autres modèles polyvalent ....aucun intérêt ces modèles ...

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Et sinon, rouler en Kia bloque la touche Entrée ?

"là çà coute un bras... c'est mécaniquement innacessible..."

La Renault Twingo est commercialisé à 7990 euros, si c'est le pris de ton bras, il est pas chère ^^

Par

C dommage qu'il ne font pas la version 67ch en boîte automatique sa évitera peut être d'avoir un malus de 690€ pour la version 84ch en boîte automatique

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire