Publi info
 

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

Dans Nouveautés / Restyling

Il faudra sortir la loupe pour distinguer les différences apportées par ce restylage de mi-carrière, mais, de toute façon, est-ce que ce Mazda CX-3 en avait véritablement besoin ? C'est que nous sommes allés déterminer en en prenant le volant à Malaga, en Espagne, dans sa version 1.8 SkyActiv-D 115 ch.

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

En bref

À partir de 21 400 €

Nouveau 1.8 SkyActiv-D 115 ch

Android Auto et Apple CarPlay disponibles

Trois ans après la sortie d'un nouveau modèle, soit généralement la moitié de sa vie, il est habituel qu'à cette occasion ait lieu un restylage pour moderniser le modèle et donner un second souffle à des ventes en perte de vitesse. Mais ce n'est pas le cas du CX-3 en France. Sorti courant 2015, le SUV urbain de Mazda s'est en effet écoulé à 1 472 exemplaires durant les quelques mois restants, 3 012 en 2016, 3 768 en 2017 et 2 357 depuis janvier, en hausse de 25 % par rapport à la même période l'année dernière, ce qui illustre bien un bouche-à-oreille très positif et en fait le modèle d'Hiroshima le plus vendu dans l'Hexagone. Mais il a quand même droit à un léger repoudrage. Mais très très léger.

Esthétiquement, pour différencier le CX-3 cuvée 2018, il faudra se focaliser avant tout sur la calandre avec ses quatre doubles barrettes et sur ses feux arrière à la nouvelle signature visuelle apportée par son passage aux LED. Les plus observateurs pourront aussi éventuellement remarquer un nouveau dessin de jantes pour les 18 pouces allant avec la finition haut de gamme Sélection et l'arrivée dans la palette d'une nouvelle teinte rouge Soul Red Crystal. Une fois dans l'habitacle, l'indice le plus évident que vous vous trouvez à bord d'un modèle restylée sera le remplacement du frein à main manuel par un élément électrique autorisant un accoudoir central à l'avant.

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

Pour reconnaître un CX-3 restylé à l'intérieur, il faut repérer le bouton du frein de parking électrique.

La planche de bord reste simple, claire, joliment dessinée et avec une finition flatteuse, ce qui est une bonne nouvelle, mais ce qui l'est moins, c'est que l'on retrouve les principaux défauts du CX-3, c'est-à-dire, par rapport à l'encombrement général, une place à l'arrière réduite au niveau des genoux et un volume de coffre de 350 litres, voire même 287 litres avec le système audio Bose inclus dans la finition haut de gamme Sélection.

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage
Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

Place restreinte à l'arrière et petit volume de coffre restent les deux principaux défauts du CX-3.

L'équipement est aussi mise-à-jour et, dans ce domaine, Mazda continue de combler son retard en matière de connectivité en proposant enfin Android Auto et Apple CarPlay dont les anciens propriétaires de modèles équipés du système MZD Connect pourront aussi bénéficier en repassant dans leur concession. Question sécurité, le régulateur de vitesse adaptatif fonctionne désormais jusqu'à l'arrêt (avec la boîte automatique) et les phares à LED sont maintenant adaptatifs.

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

L'arrivée 1.8 SkyActiv-D 115 ch est la plus grosse nouveauté de ce restylage.

Finalement, à l'instar de la MX-5, la plus grosse nouveauté se trouve sous le capot, le 1.5 SkyActiv-D de 105 ch laissant la place au 1.8 SkyActiv-D de 115 ch dans sa première affectation et qui, malgré ses 300 cm3 de cylindrée supplémentaire, présente des caractéristiques techniques et des performances très proches de son prédécesseur.

Comparaison entre les 1.5 et 1.8 SkyActiv-D en traction et boîte manuelle

 

Puissance

Couple

Vmax

0 à 100 km/h

Conso mixte*

CO2*

1.5 SkyActiv-D

105 chà 4 000 tr/min

270 Nm de 1 600 à 2 500 tr/min

177 km/h

10,1 s

4,0 l/100 km

105 g/km

1.8 SkyActiv-D

115 chà 4 000 tr/min

270 Nm de 1 600 à 2 600 tr/min

184 km/h

9,9 s

4,4 l/100 km

114 g/km

*Les chiffres du 1.5 sont issus de la norme NEDC, ceux du 1.8 de la WLTP convertis en NEDC

Pourquoi alors, avec des chiffres aussi proches, se donner la peine de passer de l'un à l'autre ? Pour satisfaire les normes Euro6d-Temp qui sera rendu obligatoire pour les nouveaux modèles à compter du 1er septembre 2019. Et ce 1.8 y parvient haut la main puisque, fait aujourd'hui extrêmement rare dans le monde de l'automobile, il continue de se passer d'un coûteux catalyseur SCR réclamant des pleins réguliers d'Adblue. De plus, contrairement au 1.5, il est aussi disponible avec une boîte de vitesses automatique à six rapports.

Essai - Mazda CX-3 2018 : très léger repoudrage

Côté motorisations essence, le 2.0 SkyActiv-G continue de son côté d'être proposé en deux niveaux de puissance, 121 ch 4x2 et 150 ch 4x4 obtenus à 6 000 tr/min, pour un couple identique de 206 Nm à 2 800 tr/min. Le passage au WLTP converti au NEDC entraîne des émissions légèrement en hausse, entre 4 et 10 g/km.

Les tarifs évoluent aussi mais tout aussi légèrement que le reste puisqu'ils démarrent à 21 400 € et grimpent jusqu'à 30 000 €, contre de 21 300 à 29 700 € auparavant.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Mazda Cx-3

114 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Mazda Cx-3

Septembre 2015

A titre d'exemple pour la version 1.5 SKYACTIV-D 115 SELECTION.

1,53 m1,76 m
4,27 m
  •  5 places
  •  287 l / 1197 l

  •  Méca. à 6 rapports
  •  Diesel

Portfolio (56 photos)

Mots clés :

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ah il y a enfin un accoudoir central, très joli ce suv urbain, le seul qui n'est pas de mauvais goût quand on voit ce que les autres proposent sur ce segment

Par

pas de scr mais un un catalyseur accumulateur de NOx (comme chez Renault anciennement)

Par

En réponse à 911targa4gts

Ah il y a enfin un accoudoir central, très joli ce suv urbain, le seul qui n'est pas de mauvais goût quand on voit ce que les autres proposent sur ce segment

le problème c'est qu il est jolie mais pas pratique vu l espace à bord :blague:

Par

"Pour reconnaître un CX-3 restylé à l'intérieur, il faut repérer le bouton du frein de parking électrique."

Faux, sur l'ancien model, il y avait un bandeau blanc et couleur carroserie, qui donnait qui egayait l'habitacle et la plus rien, intérieur triste.

Par

En réponse à jeanclaude91150

"Pour reconnaître un CX-3 restylé à l'intérieur, il faut repérer le bouton du frein de parking électrique."

Faux, sur l'ancien model, il y avait un bandeau blanc et couleur carroserie, qui donnait qui egayait l'habitacle et la plus rien, intérieur triste.

Malheureusement c'est ce que demande une grande partie des européens, intérieur triste et sans personnalité. Pas pour rien que le groupe VW avec des intérieurs les plus tristes du marché soit N°1.

Citroën propose des intérieurs un peu plus fun sur les nouveaux modèles.

Par

Sobre, fiable, dimensions contenues pour les petites routes qui ne s'élargissent pas autant que les voitures : un très bon choix parmi les SUV compacts.

Par

Mieux que le t-roc mais note inferieure au final faudra m'expliquer...

Par

En réponse à 1919

Sobre, fiable, dimensions contenues pour les petites routes qui ne s'élargissent pas autant que les voitures : un très bon choix parmi les SUV compacts.

Pas vraiment, c'est encombrant comme un SUV compact, et ça propose une habitabilité des volumes de citadine...

Le CX5 a gommé ce défaut, le CX3 faudra attendre encore un peu pour une vraie refonte. Actuellement il n'a que son design extérieur pour lui.

Par

Le Mazda CX-3 est, de loin et à mon sens, le +beau de tous les SUV urbains du marché.

Sa ligne est magnifique! Le profil du Mazda CX-3 est d'une irréprochable élégance avec ses galbes prononcés et son pavillon fin et fuyant. Une ligne sensuel toute en mouvements et en pureté. La face avant est également très belle. Sobre et élégante avec ses feux fins, sa calandre à décrochement et les discrètes fentes sur les côtés.

Ce Mazda CX-3 est une merveille de design 100% pur porc.

Le poste de conduite est traité au diapason de l'extérieur. Sobre, dynamique et élégant. J'apprécie beaucoup les aérateurs circulaires reliés par un aérateur horizontal.

J'ai mené 3× le Mazda CX-3. Une fois un CX-3 2.2 SkyActiv-D 150 et les autres fois, le Mazda CX-3 2.0 SkyActiv-G 120.

Le meilleur SUV urbain que j'ai conduit, tout simplement.

Le toucher de route du Mazda CX-3 est exquis, avec un beau dynamisme et un châssis très travaillé. Les moteurs sont formidables, ils sont discrets, sobres, poussent fort et sont imperturbables. Et la boîte meca est fantastique avec un guidage d'une réjouissante précision.

Mazda est définitivement l'un des meilleurs motoristes d'Asie.

Seuls griefs, les volumes habitables sont très moyens au vu de son corps de rêve -un des +corpulents de son genre- et l'écran central est l'un des moins pratiques du marché.

Mais par contre, son rapport prix/équipements fait faim. Même s'il est plutôt onéreux, le Mazda CX-3 offre une palette généreuse et impressionnante d'équipements. Un packetage comme celui-là lié à des prestations de haute volée donnent clairement l'impression d'en avoir pour son oseille.

Le Citroën C3 Aircross est sympa mais va devenir trop commun, le Seat Arona n'exerce aucune attraction sur moa et le Peugeot 2008 est trop pingre pour son prix.

Très beau, bien loti et super agréable à conduire, ce Mazda CX-3 reste clairement celui que j'achèterai si j'en avais besoin.

Par

En réponse à PasDavantage

Le Mazda CX-3 est, de loin et à mon sens, le +beau de tous les SUV urbains du marché.

Sa ligne est magnifique! Le profil du Mazda CX-3 est d'une irréprochable élégance avec ses galbes prononcés et son pavillon fin et fuyant. Une ligne sensuel toute en mouvements et en pureté. La face avant est également très belle. Sobre et élégante avec ses feux fins, sa calandre à décrochement et les discrètes fentes sur les côtés.

Ce Mazda CX-3 est une merveille de design 100% pur porc.

Le poste de conduite est traité au diapason de l'extérieur. Sobre, dynamique et élégant. J'apprécie beaucoup les aérateurs circulaires reliés par un aérateur horizontal.

J'ai mené 3× le Mazda CX-3. Une fois un CX-3 2.2 SkyActiv-D 150 et les autres fois, le Mazda CX-3 2.0 SkyActiv-G 120.

Le meilleur SUV urbain que j'ai conduit, tout simplement.

Le toucher de route du Mazda CX-3 est exquis, avec un beau dynamisme et un châssis très travaillé. Les moteurs sont formidables, ils sont discrets, sobres, poussent fort et sont imperturbables. Et la boîte meca est fantastique avec un guidage d'une réjouissante précision.

Mazda est définitivement l'un des meilleurs motoristes d'Asie.

Seuls griefs, les volumes habitables sont très moyens au vu de son corps de rêve -un des +corpulents de son genre- et l'écran central est l'un des moins pratiques du marché.

Mais par contre, son rapport prix/équipements fait faim. Même s'il est plutôt onéreux, le Mazda CX-3 offre une palette généreuse et impressionnante d'équipements. Un packetage comme celui-là lié à des prestations de haute volée donnent clairement l'impression d'en avoir pour son oseille.

Le Citroën C3 Aircross est sympa mais va devenir trop commun, le Seat Arona n'exerce aucune attraction sur moa et le Peugeot 2008 est trop pingre pour son prix.

Très beau, bien loti et super agréable à conduire, ce Mazda CX-3 reste clairement celui que j'achèterai si j'en avais besoin.

Cet avis impartial vous est offert par Mazda. :sol:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire