Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Vous avez sous les yeux l'entrée de gamme essence actuelle de la Mercedes Classe C, la C200 MHEV, une première marche forte de 204 ch et aux tarifs démarrant à 50 550 € ! Est-ce que les prestations sont à la hauteur de la facture ?

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

En bref

Berline essence microhybride

À partir de 50 550 €

4 cylindres 1,5 turbo de 204 ch + 20 ch

Mercedes a décidé de ne pas niveler par le bas pour sa nouvelle Classe C, la W206, en tout cas pas pour l'instant. En effet, en attendant une 180 de 170 ch, son offre essence se limite aujourd'hui à cette 200 MHEV équipée d'un 4 cylindres 1,5 turbo avec micro-hybridation 48V EQ Boost et boîte automatique 9G-Tronic à 9 rapports. Il s'agit du même moteur, le M264 DEH LA, que l'on trouvait déjà sur la précédente génération W205, mais il a pris quelques vitamines au passage, la partie thermique passant de 184 ch et 280 Nm à 204 ch et 300 Nm et l'électrique ajoutant désormais 20 ch et 200 Nm contre 14 ch précédemment. Sur le papier, pas de quoi affoler le chronomètre mais on gagne tout de même deux dixièmes sur le 0 à 100 km/h, en 7,5 s. Les consommations et émissions de CO2 stagnent plus ou moins de leur côté, allant de 6,4 à 7,9 l/100 km et de 146 à 179 g/km avant à de 6,5 à 7,4 l/100 km et de 149 à 168 g/km. Il faut dire que la masse à vide en ordre de marche a explosé, passant de 1 505 kg à 1 710 kg.

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

La planche de bord fait plus qu'évoquer celle de la Classe S.

Il faut dire que la Classe C ne ressemble pas à une mini-Classe S que depuis l'extérieur, l'habitacle ainsi que l'équipement s'en approche aussi. On retrouve ainsi la même disposition de la planche de bord avec un écran multimédia fortement incliné de 11,9 pouces, une instrumentation sans casquette de 12,3 pouces et une console centrale enveloppante, le tout surmonté par des aérateurs façon turbines de toute beauté. La finition se révèle excellente, le choix des matériaux tout autant si l'on tolère le genre de faux carbone séparant conducteur et passager de notre modèle d'essai. De série ou en option, vous retrouverez aussi une multitude d'assistances électroniques avec notamment la conduite semi-autonome de niveau 2 et l'aide au parking automatisé, des équipements de confort et de divertissement comme la climatisation quatre zones et le système audio Burmester à pas moins de 15 haut-parleurs, sans oublier, bien sûr, le système MBUX avec l'un des meilleurs assistants vocaux du marché actuellement.

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix
Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

Les passagers arrière profitent d'une place généreuse mais le volume de coffre n'est pas extraordinaire.

Côté habitabilité, les passagers arrière sont tout à fait à l'aise, que ce soit au niveau des genoux ou de la tête, mais le coffre est dans la moyenne basse de la catégorie à 455 litres : c'est à peine 50 litres de plus qu'une Classe A berline presque 20 cm plus courte et un peu moins qu'une Audi A4 (460 litres) ou qu'une BMW Série 3 (480 litres).

Après avoir été très favorablement surpris par l'essai de la C220d SW il y a quelques semaines, les attentes étaient élevées en prenant le volant de cette C200 berline. On retrouve avec bonheur la remarquable insonorisation tant des bruits mécaniques qu'aérodynamiques. Les suspensions sont à peine plus moelleuses que sur le break qui avait le châssis sport de la finition AMG Line mais le gain minime en confort se fait aux dépens d'un recul plus important de la précision de conduite, la direction se faisant de plus moins directe.

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

Là où la comparaison est la plus douloureuse pour la C200, c'est en matière de vivacité. Les deux versions ont beau offrir des puissances très proches et un 0 à 100 km/h identique au dixième près, le 1,5 turbo essence se fait enterrer par le 2.0 turbo diesel en matière de couple, avec 440 Nm contre 300 au même régime. Le ressenti en matière de reprises ne les fait tout simplement pas boxer dans la même division, avec des reprises convenables dans l'absolu mais bien plus laborieuses que la Classe C carburant au gazole.

Et ce n'est pas la micro-hybridation 48V, récupérant de l'énergie à la décélération avant de la restituer à l'accélération pour soulager le moteur thermique, qui change les choses de façon notable, que ce soit en matière de performances ou de consommations. Comme sur la C220d, la roue libre ne fonctionne que très rarement si on laisse enclenchée la batterie d'assistants se chargeant de moduler la vitesse ou si l'on utilise le régulateur de vitesse adaptatif, ce qui est bien dommage pour une voiture se destinant souvent à une utilisation autoroutière. Sur ces grands axes spécifiquement, nous avons enregistré un 6,5 l/100 km de moyenne pour aboutir à un 7,5 en mixte au terme de notre essai, soit respectivement un litre et un demi-litre de plus que la C220d, une différence finalement bien mince qui met plus en valeur l'appétit mesuré de la C200.

Essai - Mercedes C200 MHEV (2021) : micro-hybride mais maxi-prix

En finition Avantgarde, les boucliers sont moins agressifs et les jantes d'un diamètre moindre qu'en AMG Line, ce qui va plutôt bien à la Classe C.

La Classe C et Mercedes en général ne sont pas connus pour leurs tarifs attractifs et ce modèle C200 MHEV ne déroge pas à la règle avec, certes, un équipement en rapport mais avec des tarifs démarrant à 50 550 € pour s'arrêter à 53 500 €. Les prix de la BMW 320iA de 184 ch vont de leur côté de 43 700 à 51 250 € tandis que ceux de l'Audi A4 40 TFSI Ultra S Tronic de 204 ch s'étalent de 44 450 à 55 875 €.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,87 m
  • Largeur : 1,82 m
  • Hauteur : 1,43 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 455 l / NC
  • Boite de vitesse : Auto. à 9 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : NC
  • Malus : 260 €
  • Date de commercialisation du modèle : --

* pour la version V 200 MHEV AVANTGARDE LINE AUTO.

Photos (26)

En savoir plus sur : Mercedes Classe C 5

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire