Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai – Seat Tarraco e-hybrid (2021) : l’hybride rechargeable version familial

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Après la famille Leon (berline et Sportstourer), Seat continue d’électrifier sa gamme. C’est au tour maintenant du Tarraco, le SUV familial de recevoir une motorisation hybride rechargeable. Ce mariage encore rare sur le marché est-il convaincant ?

Essai – Seat Tarraco e-hybrid (2021) : l’hybride rechargeable version familial

 EN BREF

SUV familial

Version hybride rechargeable

À partir de 46 770 €

Comme toutes les marques, Seat est obligé de passer par la case électrification. Cela se traduit par la commercialisation de modèles 100 % électriques comme la Mii ou l'introduction des moteurs hybrides rechargeables comme la Leon. Et ce n’est que le début puisque la marque ibérique introduit aujourd’hui un nouvelle version électrifiée : le Tarraco. Un choix surprenant mais stratégique puisque le Tarraco est le seul SUV du groupe à recevoir une telle motorisation, que les Volkswagen Tiguan Allspace et Skoda Kodiaq en étant dépourvus. Cette proposition représente aussi une opportunité pour les flottes. 

Apparu fin 2018, le Tarraco affiche des lignes agréables qui se distinguent par une calandre hexagonale présente aussi sur les autres modèles de la marque, notamment la dernière Leon. Elle est entourée uniquement par des projecteurs 100 % Full LED. À l’arrière, les feux à la signature visuelle originale sont joints par un bandeau lumineux. L’ensemble est plutôt réussi, notamment en finition FR qui se caractérise par un kit carrosserie spécifique et des jantes 20 pouces. 

Depuis son apparition en 2018, la planche de bord du Tarraco a beaucoup évolué avec notamment l'arrivée d'une instrumentation numérique, de nouvelles commandes de climatisation et d'un écran tactile 9,2 pouces.
Depuis son apparition en 2018, la planche de bord du Tarraco a beaucoup évolué avec notamment l'arrivée d'une instrumentation numérique, de nouvelles commandes de climatisation et d'un écran tactile 9,2 pouces.

À l’intérieur, par rapport aux premiers exemplaires commercialisés, beaucoup de changements sont intervenus à partir de juillet 2020 avec l'introduction d’une instrumentation 100% numérique, d’un écran multimédia 9,2 pouces et de nouvelles commandes de climatisation, tout cela étant issu de la dernière Leon. Avec ces évolutions, le Tarraco gagne indéniablement en modernité. Dommage que l'ergonomie y perde légèrement au change.

Beaucoup de place à l'arrière du Tarraco qui conserve également une banquette coulissante.
Beaucoup de place à l'arrière du Tarraco qui conserve également une banquette coulissante.
Avec l'arrivée des batteries, le coffre est amputé de 150 litres.
Avec l'arrivée des batteries, le coffre est amputé de 150 litres.

 

Sans surprise, l’arrivée de cette motorisation hybride rechargeable n’a pas que des avantages car son implantation sous le coffre a comme souvent des répercussions sur les aspects pratiques. Ainsi, les places 6 et 7 disparaissent et la capacité de chargement est amputée de façon significative avec la perte de 150 litres (610 litres contre 760 litres). Toutefois, cela n’a pas d'incidence sur l’habitabilité : le Tarraco dispose d’un espace aux jambes particulièrement généreux et il est même possible de faire coulisser la banquette arrière. La modularité est donc préservée. 

Sous le capot, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on ne retrouve pas le système hybride rechargeable de la Leon qui développe 204 ch mais celui de la Volkswagen Golf GTE. Il s‘agit d’une motorisation essence 1,4 litre TSI de 150 ch associés à un moteur électrique de 115 ch alimenté par une batterie lithium-ion de 13 kWh et couplés à une transmission à double embrayage à six rapports. La puissance cumulée est de 245 ch et le couple s’élève à 400 Nm. Des chiffres rares sur un SUV à vocation familiale qui vient chapeauter la gamme Tarraco en matière de puissance. Au démarrage, ce Tarraco e-hybrid fonctionne toujours en mode tout électrique, lorsque la batterie est suffisamment chargée bien évidemment. On profite ainsi du charme du tout électrique avec une autonomie annoncée de 49 km selon le cycle WLTP. Le e-Mode permet de conserver de la batterie pour circuler dans des zones à circulation restreinte.

La propulsion bascule en mode hybride quand la capacité de la batterie descend en dessous d'un certain niveau, ou si la vitesse dépasse les 140 km/h. 

Avec cette molette, le Tarraco propose plusieurs modes de fonctionnement.
Avec cette molette, le Tarraco propose plusieurs modes de fonctionnement.

À l’usage, on a affaire à une motorisation plutôt tonique, comme en atteste le 0 à 100 km/h abattu en 7,5 s et les bonnes reprises. Toutefois, il faut toutefois reconnaître que la poussée est particulièrement linaire malgré le couple de 400 Nm, une valeur identique à celle du TDI 200 ch. Une impression qui s’explique notamment en raison du poids de ce Tarraco qui atteint 1 868 kg, soit 100 kg de plus que la version TDI 200 ch et cet écart atteint même 260 kg par rapport à un TSI 150 ch. Ce surpoids a des conséquences directessur la consommation, comme nous le verrons plus tard. Malgré cela, ce Tarraco s'avère un excellent compagnon qui se montre convaincant dans la plupart des situations. Son confort reste bon malgré la présence de jantes 20 pouces qui l'handicapent toutefois légèrement. Particulièrement à l’aise sur les grands axes, la Tarraco fait moins bonne figure quand les virages apparaissent avec des mouvements de caisse assez marqués. Un défaut toutefois à relativiser car ce n’est clairement pas sa vocation première. 

Concernant la consommation, le bilan est globalement contrasté. Notre essai réalisé avec des conditions météorologiques difficiles sous des températures proches du zéro a eu raison rapidement de l’autonomie de la batterie puisque nous avons parcouru aux environs de 30 km. Résultat, comme on pouvait s’y attendre, les consommations dans ces conditions grimpent très vite. Ainsi, en mélangeant tous les types de routes, nous avons enregistré une moyenne de 7,9l/100 km au terme de notre essai. Très loin de la fourchette des 1,6 et 2,0 l/100 km annoncée par Seat mais ces chiffres sont convenables vu le gabarit du Tarraco, mais sans plus. Pour la recharge, 3,5 heures sont nécessaires sur une Wallbox de 3,6 kW, ou un peu moins de 5 heures en utilisant un chargeur de 2,3 kW.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (WLTP) :

NC

Début de commercialisation du modèle :

Décembre 2020

A titre d'exemple pour la version 1.4 E-HYBRID 245 S/S FR DSG6.

1,67 m1,83 m
4,72 m
  •  5 places
  •  610 l / 1920 l

  •  Auto. à 6 rapports
  •  NC

Portfolio (20 photos)

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un Tiguan Allspace rebadgé rapidement pour en faire le fer de lance de Seat. C'est dire si la marque manque d'ambition...

Pas étonnant de l'échec commercial cuisant en Europe de ce modèle !

L'avantage : négociez aisément-30%...ou n'achetez pas :ouin:

Par

bon on sait les gros hybrides çà bouffe... et çà rame à cause du surpoid...

bon la on est pas chez toy... donc çà hurle pas trop... et çà rame moins mais çà boit pareil..dés qu'on sort de la ville...

prenez plutot un bon diesel 200 cv..

çà vous coutera moins cher et vous consommerez 3 litres de moins...

Par

Du coup il entre 5 et 9.000 € moins cher que la version tdi 200cv...

Il ne reste plus grand chose pour les diesels :bien:

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

PHEV :bien:

Tu trouves que c'est un avantage, ce PHEV qui fait perdre 2 places et du coffre sur une bagnole où c'étaient des critères d'achat importants ? :bah:

À part diminuer le malus dans le cadre d'une entourloupe strictement politique, augmenter sur le papier les perfs mais en réduisant les perfs en usage EV, et faire baisser certaines consommations au détriment d'un alourdissent et d'une hausse du prix d'achat qui ne sera probablement jamais rentabilisée, je ne vois pas ce qu'apporte concrètement le PHEV... Ah si : une réduction totalement injustifiée des amendes CAFE pour le constructeur. :dodo:

Par

En réponse à gignac-31

bon on sait les gros hybrides çà bouffe... et çà rame à cause du surpoid...

bon la on est pas chez toy... donc çà hurle pas trop... et çà rame moins mais çà boit pareil..dés qu'on sort de la ville...

prenez plutot un bon diesel 200 cv..

çà vous coutera moins cher et vous consommerez 3 litres de moins...

C'est faux !

Avec un PHEV faut raisonner en moyenne et non sur un unique trajet.

.

.

Un PHEV la consommation peut aller de 0 L (trajets du quotidien) à 7 ou 8 L pour les longs trajets (vacances).

Mais au final si votre moyenne est de 2 ou 3 L / 100 kms ce sera toujours moins qu'un diesel...

.

.

Mon cas et je ne suis pas le seul, je suis à 1 L / 100 kms de moyenne sur +6.000 kms sur kia Niro PHEV.

Je veux bien voir votre diesel qui fera moins que cela !

Par

En réponse à gignac-31

bon on sait les gros hybrides çà bouffe... et çà rame à cause du surpoid...

bon la on est pas chez toy... donc çà hurle pas trop... et çà rame moins mais çà boit pareil..dés qu'on sort de la ville...

prenez plutot un bon diesel 200 cv..

çà vous coutera moins cher et vous consommerez 3 litres de moins...

Parce que pied au plancher l'hybride Seat ne monte pas dans les tours et ne gueule pas, peut-être ? Doux naïf... :dodo:

https://youtu.be/AF1Z2kThXS0

Par

En réponse à PLexus sol-air

Tu trouves que c'est un avantage, ce PHEV qui fait perdre 2 places et du coffre sur une bagnole où c'étaient des critères d'achat importants ? :bah:

À part diminuer le malus dans le cadre d'une entourloupe strictement politique, augmenter sur le papier les perfs mais en réduisant les perfs en usage EV, et faire baisser certaines consommations au détriment d'un alourdissent et d'une hausse du prix d'achat qui ne sera probablement jamais rentabilisée, je ne vois pas ce qu'apporte concrètement le PHEV... Ah si : une réduction totalement injustifiée des amendes CAFE pour le constructeur. :dodo:

L'argument de la puissance moindre en tout électrique est non recevable.

Car si vous avez besoin de puissance, vous appuyez sur la pédale de droite comme n'importe qu'elle voiture et les chevaux du thermique arrivent...

On n'a pas toujours besoin des 245cv pour rouler...

.

.

Il est bien moins cher que la version diesel tu veux quoi de plus ?

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Du coup il entre 5 et 9.000 € moins cher que la version tdi 200cv...

Il ne reste plus grand chose pour les diesels :bien:

Pour le coup on est d'accord, une boîte à piles ou un PHEV, ça reste toujours mieux qu'un diesel pour les poumons des gens. :bien:

Après si le PHEV est sur une base de turbo et n'est jamais rechargé, l'intérêt reste marginal... :bah:

Par

Du coup dans cette version il perd les 2 places... Quel intérêt du coup ?

À acheter en tdi 200 ch :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire